Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2019

Steve Banon

J’aime bien ce monsieur qui est celui qui dirigea la campagne de Trump et qui fit en Europe des interventions rassembleuses des énergies souverainistes.
Malheureusement contrairement aux autres souverainistes Européens, Marine Le Pen l'a prié d’aller voir ailleurs et qu’en France nous n’avions pas besoin de lui … Il faut noter par contre qu’entre Marion Maréchal et lui le courant passe très bien, car son analyse est une composante indispensable pour comprendre le grand changement de la politique mondiale.

Lorsqu’on lui demande  de se définir, voici ce qu’il nous dit :
«Je dirais que je suis à la fois populiste, nationaliste, et souverainiste, avec une tendance traditionaliste dans la mesure où je défends la structure familiale et les valeurs traditionnelles.

C’est le principe même du mouvement dont je fais partie que de réunir tous ces courants idéologiques. Je tiens à les expliquer un à un.

Etre populiste, c’est être à la fois opposé aux élites et favorable au principe de subsidiarité : la décision doit se prendre à l’échelle la plus basse possible. (J’observe que çà va à l’encontre du Jacobisme centralisateur de MLP ceci explique peut être « l’animosité » de cette dernière envers lui).

Être nationaliste, c’est considérer qu’il faut renforcer le système westphalien[1] : la nation est la seule entité qui soit soutenue par les citoyens tout en leur garantissant la liberté.
Être souverainiste, c’est défendre un réseau de nations libres dans lequel chacune peut signer un traité ou une alliance (comme l’Union Européenne ou l’OTAN), mais uniquement sur la base de son choix souverain.

Il suffit de prendre un peu de hauteur pour constater que nos idées s’imposent tout autour du monde, de Shinzo Abe au Japon à Rodrigo Duterte aux Philippines.
Observez ce qui se passe en Australie, en Inde avec Modi, où plus près de vous  en Europe, au Brésil avec Bolsonaro, en Colombie ou dans beaucoup d’autres nations dont les Etats Unis bien sur … »

Il pense que les nationaux-populistes d’Europe et des Etats Unis ont une chose en commun : ils s’opposent aux élites et à la concentration du pouvoir, que ce pouvoir soit à Bruxelles ou à Washington.

Aux Etats-Unis, le mouvement populiste veut rendre le pouvoir au peuple, aux Etats, au bas de l’échelle, tout en se révoltant contre la lame de fond de la globalisation.

Je suis bien d’accord avec lui ! Pourquoi pas en Europe ! En commençant par sortir de l’UE ?

Francis-claude Neri

NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/
14 04 19

 

[1] La paix de Westphalie et le système « westphalien » qui en découla introduisirent les concepts directeurs des relations internationales modernes : l'équilibre des puissances, l'inviolabilité de la souveraineté nationale et le principe de non-ingérence dans les affaires d'autrui.

06/04/2019

Le port du voile

Le port du voile manifeste l’allégeance au coran qui dit que les femmes sont des êtres inférieurs, que les hommes ont le droit de les battre (sourate IV, verset 34), et que tous les non-musulmans doivent être tués ou convertis de force : c’est illégal et inacceptable.


Les femmes voilées insultent toutes les femmes occidentales et leurs ancêtres qui se sont battu(e)s pour l’égalité des droits !!!

Pourquoi les occidentales devraient-elles se laisser insulter sans rien dire ?!
Le voile est une insulte aux femmes qui ne sont considérées que comme des objets sexuels, et une insulte aux hommes qui ne seraient que des porcs obsédés incapables de se contrôler à la seule vue d’une mèche de cheveux…


Et voiler une petite fille c’est la désigner comme objet sexuel : c’est répugnant.

Lisianthus

5 avril 2019

 

24/03/2019

La France et la république

La République française est considérée comme terre protectrice pour les persécutés du monde entier ou /et « en même temps » comme adversaire à abattre par certains de ceux qui viennent s’y réfugier.
Comment ne pas être en colère et en révolte contre cet islamisme immigrationiste, exportateur de la Oumma, qui  utilise les principes moraux et éthiques, que la nation française elle même invoque pour renforcer ceux qui veulent la détruire, en prétendant s’y réfugier ?

L’Etat islamiste n’est plus …paraît il ! Qui peut croire que le Djihad a pour autant disparu ? Que la volonté de conquête des djihadistes va disparaitre comme par enchantement ?

L’endormissement occidental va t’il considérer que les « cellules dormantes » vont se retirer des mosquées salafistes ? Que les églises vont se remplir de nouveau et les mosquées se vider ? Que va cesser l’aveuglement technocratique d’un pouvoir européen dépassé ?

Bien sur que non ! Yassine Bellatar mis en place par le Président Macron a rendu Eric Zemmour responsable de l’attentat contre les mosquées de nouvelles Zélande car selon lui « il corrobore la thèse du « grand remplacement »
Najat Vallaut Belkacen accuse d’hypocrisie des journaux français pour avoir consacré à l’islam des articles critiques…
Et ce n’est que deux exemple parmi d’autres…
La manœuvre est toujours la même, certains, y compris au plus haut sommet de l’Etat, des institutions et des médias, voudraient interdire tout débat sur la progression de l’islamisme en France sous prétexte que le sujet peut susciter du racisme, voire de la violence.

La présence d’arabo-musulmans en opposition à nos valeurs gréco-romaines, judéo-chrétiennes et des lumières en France est en constante augmentation depuis trente ans. C’est le signe d’un bouleversement le plus profond et majeur que la France ait eu à affronter au cours du dernier demi siècle …

Alors franchement je pose la question : n’est-il pas légitime d’avoir un discours critique sur l’islam ? De constater que plusieurs caractéristiques de leur religion sont incompatibles et contraire à aux principes de la civilisation occidentale ?       

«  Si l’on veut conjurer les menaces dont notre présent est porteur, la condition première est de cultiver un regard de vérité ( Philippe D’Iribarne).

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
24 03 19