Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2018

La France de Marianne

Pour moi il y a 3 gauches:
Une gauche internationaliste comme La France Insoumise ou le PC, pro indigéniste, anti israélienne, pro palestinienne, anti américaine.
Elle voit les musulmans comme un prolétariat et joue la théologie de la libération avec l’islam.
La gauche social démocrate, européiste, mondialiste, qui refuse de combattre l’islamisme et use de termes alambiqués pour maintenir les musulmans dans l’asservissement.
En ce moment c’est le mot « soft power » qui tient la corde.
Ils accompagnent l’islamisme pensant le maîtriser.
Enfin une minorité peu efficace qui la joue laïque mais refuse de défendre notre civilisation.
Le point commun de ces trois gauches, c’est le refus de reconnaître un roman national mais la volonté d’imposer un mythe républicain, l’histoire commence en 1789 voire en 1905 pour ces gauches.
Refus de la culture judéo-chrétienne.
Ce qui fait que la gauche laïque minoritaire, n’a aucune chance d’être écoutée et refuse de combattre l’islamisme avec la droite attachée au roman national et à la culture judéo-chrétienne.
Pas toute la droite, car une partie a abandonné la nation, et s’est convertie au mondialisme.
Macron prospère sur ces deux entités centrales qui refusent le droit des peuples européens à disposer d’eux même, et nient les nations.
David Duquesne

C’est très bien analysé …une fois de plus …un condensé en quelque sorte …la question, une fois avoir bien et longuement analysé, et que nous avons bien compris la nature de l’enjeu c’est : On fait quoi ? Avec qui ? Comment ? Et avec quels moyens ?
Moi, çà me travaille un peu ! Voilà 40 ans et plus qu’ils nous disent çà va aller mieux …mieux que les 30 glorieuses ? Je n’y crois pas ! A la démocratie, l’économie, la cohésion nationale, le vivre ensemble etc… ? J’y crois plus …On est dans le pétrin et « ils » nous y ont mis et volontairement encore. Alors ce n’est pas eux qui vont nous en sortir.
Bref je me dis qu’au Bataclan nous devrons  apporter une réponse et qu’ils devront REPONDRE à la réponse …non mais !
Ou alors bon çà va chauffer de chauffer comme ils disent à Marseille ...les explications c'est dépassé on veut de l'action et pas n'importe laquelle

Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/
13 09 18

16/08/2018

Révolte

Aussi longtemps que la gauche-écolo-bobo, associée au démagogue Macron, s'obstinera à vouloir dénaturer notre art de vivre; à moquer nos habitudes; à instrumentaliser l'opinion; à nous imposer son multiculturalisme; à battre en brèche nos coutumes et nos traditions; à dynamiter nos croix, nos cimetières et nos églises; à saccager notre patrimoine; à piétiner nos traditions; à glorifier la culture musulmane, le voile, la burka et le burkini; à nous bassiner les oreilles de ses accommodements raisonnables; à soutenir une immigration incontrôlée; à trouver des excuses aux criminels et des responsabilités aux victimes; à tolérer l'irrespect, le laisser-faire et le vandalisme; à excuser la provocation et la violence; à saper les vertus familiales et à manifester son intolérance... aussi longtemps qu'elle n'admettra pas qu'on puisse penser, parler et agir aux antipodes de son "progressisme" bâtard... elle nous trouvera sur sa route.


Qu'elle se le tienne pour dit car, comme nous, ils sont aujourd'hui des légions, dans toute l'Europe, à brandir l'étendard de la révolte !

Jean Louis Donnay

11 08 18  

Le dire et le répéter sans cesse  et rappelons le ensemble au Bataclan le 19 et 20 octobre !      

08/08/2018

Identité berbère

Une identité musulmane qui fut surtout une spoliation de l'identité berbère. Que peuvent dire d'eux mêmes des gens qui n'ont ni arbre généalogique ni souvenir de leurs aïeux ni paroles de leur passé et qui se trouvent confrontés à un pays qui exalte sa mémoire et son histoire?
Je suis frappé du fait que lorsqu’un français regarde un paysage il pense à ce que ses ancêtres ont façonné. Lorsque un musulman regarde le même paysage, il regarde où il pourrait y bâtir sa maison, y établir son patrimoine et ce qu'il pourrait en tirer.
La frustration des harkis ne vient pas du manque de mosquées en arrivant en France mais du fait que leur pays n'existait pas avant la présence française, que leur identité est une fabrication coloniale et que leur mémoire est égarée quelque part entre les VIIè et le IXè siècle...

Retour vers le futur.
Jean Taranto

http://semanticien.blogspirit.com/