Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2018

La destruction des états

La destruction des états est un plan prévu par l UE pour avoir tous les pouvoirs et pour cela ils inondent l UE d envahisseurs africain et arabes pour détruire les états et l UE recevra tous les pouvoirs, ce plan a été ourdi par JC Juncker , Guy Verhofstadt , Donald Tusk , George Soros et ce plan est appliqué a la lettre avec Macron et Merkel.
(Sans oublier leurs prédécesseurs Jean Monet, Schumann etc.)

sitting bull
8 juillet 2018 

Il manque dans les coupables de nos malheurs, cette fausse droite qui a prouvé depuis des décennies qu'elle jouait contre la France. De l'instrumentalisation bien naïve entre 1958 et 1981 des politichiens de la gauche tels Mitterrand et Marchais, à ses trahisons institutionnelles ( cohabitation, référendum trahi ), de sa complaisance envers les baladins de la gauche à son éloignement de tous nos attachements vitaux, de sa préférence des Giscard, Chirac, Sarkozy à toute alternative patriotique, de son ralliement l'an dernier, intolérable moralement autant que politiquement au polichinelle du système, à son choix de matraquer les pauvres pour donner aux puissants, de sa lâche incapacité à affirmer sa solidarité avec des peuples qui crient leur droit à la continuité historique à son vote de nombre de lois de Macron, de son refus de la moindre alliance électorale ne serait ce que pour les municipales à venir à la soupe servie par Macron, la coupe est pleine !

Monsieur Francis-claude Neri, encore un effort car on n'arrivera à rien dans ce pays sans le retour des mots à mettre sur les maux, sans le retour à la sincérité du langage politique.

Francis Ponsonnaille
13 juillet 18

http://semanticien.blogspirit.com/

26/06/2018

L'EUROPE EST FINIE ! ?

Le mini sommet européen de dimanche était si mini qu’il ne pouvait rassembler tous les membres de l’Union Européenne, certains, le boycottant, estimant avoir des divergences fondamentales avec ce qui serait dit.
Mais même les pays y participant ont été incapables de sortir à l’issue de la réunion un communiqué commun tant leurs idées divergent. Alors notre presse et nos chaines d’info se font discrètes tant l’échec est patent, tant l’UE se délite!

Les 5 heures de réunion pour préparer le grand sommet de cette fin semaine ont donc abouti à mettre en évidence l’absence de consensus. Comment pourrait-il en être autrement avec la France et l’Allemagne préconisant le retour des migrants errant à l’intérieur de l’espace Schengen dans le pays européen qui les a accueillis en premier !
On comprend l’Italie qui ne veut plus voir accoster de bateaux d’ONG dans ses ports ! Le seul accord possible est dorénavant sur l’idée de regrouper les migrants au sud de la méditerranée, en Afrique et, de là, étudier cas par cas les dossiers.
Le Danemark ne demande pas autre chose en voulant le renforcement des frontières extérieures à l’UE.

Pendant ce temps, les immigrationnistes prédisent une crise humanitaire sans précédent si on ne laisse pas entrer toute les africains qui le veulent, en Europe ! Mais qu’en sera-t-il alors des européens ?
Il est clair comme le dit Nicolas Dupont Aignan “que notre pays est colonisé (…) économiquement, religieusement et « migratoirement » par les migrants qui arrivent sur notre sol”.
La question de l’identité est celle sur laquelle les propagandistes mondialistes ont le moins de prise. Elle n’est pas une affaire de pognon. C’est la perception que chacun a du monde qui l’entoure.
Même si nos médias cherchent à faire prendre aux européens des vessies pour des lanternes, les faits sont têtus. L’islam envahit progressivement le champ culturel. Le ramadan est en train de prendre une place économique importante. De plus en plus d’entreprises se voient déjà exiger un jour férié au moment de la fête de l’Aïd !

L’alternative est claire: Soit nous acceptons que l’Europe devienne une terre d’islam en acceptant l’invasion actuelle et l’archaïsme qui en découlera inéluctablement comme dans les autres pays musulmans, soit nous stoppons fermement une immigration qui ne fait qu’appauvrir les européens, et nous arc-boutons sur nos valeurs.

L'ISLAM nous conduira à l’Holocauste, celui des Chrétiens d’Europe, long et effrayant comme il le fut ailleurs.
Souvenons nous que l'Islam a régné 800 ANS en Andalousie, dans une partie de l’Espagne, La partie occidentale de l'actuelle Turquie ne s'en est jamais remise !!!
La réponse à ce choix doit venir des citoyens et non d’en haut. Qu'ils nous traitent de TERRORISTES et nous le deviendront, par la force des choses !!


Marianne Cheremetieff.
26 06 2018

31/05/2018

Que veulent les créationnistes ?

Savoir si l'homme a été "créé" d'argile d'un coup, comme ça, en même temps que les dinosaures, ou s'il est l'un des stades actuels de l'évolution des espèces animales, au fond quelle importance ? Si les créationnistes se focalisent sur cette question de culture scientifique, que veulent-ils vraiment ? On peut vivre très heureux en croyant fermement à la création biblique ou en considérant l'évolution comme une évidence, ça n'empêche pas de dormir.

Alors les créationnistes et les Haroun Yaya de tous poils ils veulent quoi ? Ce qu'ils veulent, c'est faire taire la voix de la raison, faire disparaître toute forme de réflexion et d'esprit critique. La science (la vraie) c'est la liberté de penser, et de n'admettre une chose comme vraie que lorsqu'on en est intimement convaincu au terme d'une réflexion personnelle que n'est venu brider aucun tabou. Si le darwinisme est aujourd'hui reconnu comme une vérité établie, c'est que tous ses détracteurs ont eu le droit de le remettre en question, et ont fini par reconnaître que c'était bien la vérité.

Vouloir imposer la croyance aveugle à la lettre d'un texte présenté comme "divin", "sacré", c'est soumettre la liberté de penser à l'autorité d'un dogme qui n'a pas de comptes à rendre. On tente de soumettre les hommes en deux phases.

- étape I : exiger le "respect" des croyances. C'est à dire imposer à ceux qui n'y croient pas qu'au nom du "respect des convictions religieuses des croyants" ils ont l'obligation de présenter la version biblique ou coranique à égalité avec les vraies connaissances scientifiques. Donc mort de l'esprit critique.

- étape II : exiger le "respect" des religions. C'est à dire interdire la critique et la remise en question des "livres saints" et des "prophètes". On a vu l'étape II à l'œuvre lors des manifestations violentes contre les caricatures de Mahomet, et un groupe de pression tente de faire voter à l'ONU une résolution interdisant formellement la "diffamation des religions", c'est à dire l'expression de leur critique ou de la contradiction de leurs dogmes. Donc mort de la liberté de pensée et d'expression.

Cette étape est déjà atteinte dans les pays musulmans, ou la loi interdit toute expression publique qui contredirait l'islam. En Suisse les islamistes ont obtenu l'interdiction d'une pièce de Voltaire "jugée offensante pour l'islam".

Quand ces deux étapes auront été atteintes, le pouvoir des leaders religieux sera établi sur l'humanité. Peu leur importe que les gens croient ou pas, dans le secret de leur cœur, à leurs affirmations gratuites, puisqu'il leur sera interdit de s'y opposer tant en actes qu'en paroles.

Même dans les pays démocratiques il sera légal d'exiger que l'on expurge les bibliothèques de tous les livres "jugés offensants" pour les religions. Ça va faire de la place... La science ne sera tolérée que dans les limites fixées par les religieux. En poussant les choses à l'extrême Juifs et musulmans intégristes auront le droit de faire interdire le cinéma, la peinture figurative, la photo, sous prétexte que c'est une offense à leur religion. Les musulmans intégristes, même minoritaires, auront le droit en principe d'exiger que toutes les femmes soient voilées car sinon c'est une offense à leur foi, et il sera interdit de les contredire.

Au fond, est-ce cela le but ?

Fritz Helmut Dabber

31 05 2018