Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2018

Marrakech

Emmanuel Macron a trahi une promesse : au sein de son intervention télévisée, il avait promis un débat sur l’immigration.

Si certains Gilets jaunes (de gauche et Mélenchoniens, voire de la droite « molle ») se refusaient à lier la question identitaire au mouvement, le président de la République l’a pourtant fait…tout en  approuvant le désastreux pacte des migrations qui va engendrer davantage d’immigration massive.

Un débat sur l’immigration apparaissait effectivement à l’agenda. Mais aussitôt, le Premier ministre Edouard Philippe a fait machine arrière et a indiqué que le débat n’aurait pas lieu.
Le débat sur l’identité est soigneusement mis sous le tapis, mais la question demeure, comme l’attentat islamiste de Strasbourg est venu cruellement le rappeler.

Au mois de janvier, il faudra que les GJ se souviennent de l’impasse que le monde politique actuel fait sur cette problématique.

http://semanticien.blogspirit.com/

Francis-claude Neri

20 12 18

13/12/2018

Immigration et islamisation II

Les gilets jaunes se doivent à présent de crier leur rejet de l’immigration et de l’islamisation de la France, d'une mondialisation et d'une UE qui les ont laissés de côté et leur défiance d'une classe politique qui ne les représente plus.

Il est grand temps d'étendre le domaine de la lutte à ces "problématiques".

Francis-claude Neri

C'est par là qu'il eut fallu commencer.
Le fait que le pouvoir d'achat soit la première préoccupation est une grande faiblesse du peuple et arrange bien l'imposteur.

Samuel Girardot

L’analyse me semble très bonne mais est confrontée aujourd'hui à des dispositions que nous ne maîtrisons plus et qu'inéluctablement entraîneront à terme, au delà de la révolte actuelle, à une révolution avant une guerre civile.

Dzordre Veilleur Gaulois

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

13 12 18

 

 

07/12/2018

La trouille

Ils ont la trouille, TOUS ! Mr Macron, son gouvernement, son assemblée, les partis politiques et leurs appareils, les « Zélites » politico-médiatiques, les syndicats, les associations droits de l’hômmiste …et ils ont raison d’avoir peur, çà ne peut que mal se terminer pour eux.
Et ceux qui, comme Mr Mélenchon, veulent récupérer le mouvement en criant « référendum » ont encore plus peur que les autres…

Il est trop tard pour improviser un référendum, surtout d’initiative populaire. Ni quoi que ce soit d’autre d’ailleurs.
La seule sortie possible, et néanmoins provisoire, pour toute cette clique, Mr Le Président compris, c’est de dissoudre l’assemblée nationale, d’en élire une nouvelle et de se contenter d’une cohabitation pour tenir jusqu’à l’échéance de 2022…

Bien entendu çà n’arrange pas la gauche qui prendrait la nouvelle claque de sa vie. Quand aux droites, encore faut il qu’elles  puissent se mettre d’accord sur un projet et programme un  commun et çà depuis Chirac nous savons que c’est difficile a la « plus bête du monde »…

Et si nous les obligions à s’unir ?
Faudrait peut être y penser !

« Quand Macron et nos élites autoproclamées seront décidées à jouer cartes sur table, à débattre des méfaits de la mondialisation et du coût démentiel de l’immigration, peut-être y aura-t-il une porte de sortie (la dissolution de l’Assemblée nationale) pour ce mouvement qui pourrait très mal finir, si Macron persiste à mentir et à mépriser le peuple français. »
Riposte LaÏque

J’ai noté effectivement que depuis le début nous ne sommes pas les seuls à vouloir élargir le débat et les revendications à d’autres problématiques.
Nous savons bien que tout est lié et que quelle que soit « l’entrée » choisie il nous faudra répondre par une approche globale.
Sur RL comme pour nous, c’est le cas, mais bien entendu nous sommes des « fachos », des « racistes »  et des « mal pensants » et l’on songe sérieusement à NOUS éradiquer ….et pour commencer nous priver de notre droit élémentaire d’expression.

Il ne faut pas s’étonner si nous sommes devant, derrière et à coté des Gilets Jaunes.   

http://semanticien.blogspirit.com/

Francis-claude Neri

07 12 18