Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2018

Nous avons à nous mettre en colère …

Je suis animé par la colère ultime, que faire ? Lire relire et comprendre la Marseillaise.
Tout est dit. Ce n’est pas un hymne à la paix mais un préalable.

Michel Bendahan

La colère est saine si elle ne se transforme pas en haine !

La mienne est dirigée contre les collabos au pouvoir et ces « indignés » qui rêvent et militent pour une France métissée, c’est à dire « mennelisée » comme l’écrit Finkiekraut, dont rien ni personne ne doit entraver le développement.

Ils nous assimilent à la « fachosphère » Ils ont décidés d’avoir notre peau. C'est tout simplement ingérable ...

Mais ce n'est pas seulement de colère "politique" dont il convient de débattre, à moins qu'on ne considère le politique comme un tout, mais dans ce cas il faut aussi distinguez les parties c'est à dire l'économique, le financier, le social, le culturel, le cultuel etc.
Dans ce cas, et seulement dans ce cas, nous pouvons considérer que le tout politique « coléreux » est plus grand que la somme des parties et les mettre en action ensemble de manière organisée et structurée ...

Vu les divisions actuelles et certains dérapages...démission et corruption de (certaines) élites entre autre politico-médiatiques, je me pose des questions sur ce pays pour la permanence de sa "morale" en action et la mise en application de sa colère envers les « institutions » et sur la capacité de cette colère à les réformer.

Honte à nous si nous persistons à trembler !

Je crois que NOUS avons besoin d'en être (r)assurés et espérer que notre colère demeure !

Francis-claude Neri

25 03 18


17/03/2018

Régulateurs

André-Jacques Holbecq  Il y a fort à parier que si un gouvernement mondial était mis en place, il ne le serait pas pour le bien des 99%, de terriens mais pour celui des 1%.

Francis-claude Neri Il y a des chances effectivement ...mais le BESOIN de régulation et de contrôle est si fort que NOUS l'accepterions en nous disant que ce n'est que passager...Un peu comme quand des militaires prennent le pouvoir en disant que c'est pour rétablir l'ordre et qu'ensuite ils rétabliront la démocratie.
Je crois plutôt que la science - en conscience- peut faire mieux.

Dominique Gagnot Francis-claude Neri A moins que ce Système, basé sur la Propriété privée des Ressources les plus essentielles que sont les Ressources premières, ne soit une gigantesque arnaque, qui arrive (enfin) à son terme.

Francis-claude Neri Je crois qu'il est maintenant amplement démontré que nous sommes en fin de cycle et que l'effondrement est proche ...le chaos n'est finalement que du désordre qui met un terme à une accumulation de rétroactions positives dont la pression a fait sauter le couvercle de la marmite en raison de thermostats et de régulateurs défectueux

Francis-claude Neri Nous tournons en rond de toute façon autour d'une idée simple et ce depuis 1973 avec le club de Rome : Comment et pourquoi réguler et contrôler : l'économie, la finance, la démographie pour commencer et je laisse volontiers provisoirement de coté ....une juste AFFECTATION des richesses produites et de la production d'énergie.

Francis-claude Neri

17 03 18

07/03/2018

La colère gronde t’elle ?

Des mecs comme vous, on les égorge : un couple d'hommes insulté et menacé de mort dans un supermarché https://t.co/miqe1czEPP via @franceinfo

Fallait répondre : "En Europe la colère gronde contre des gens comme vous. Le prix du sang ne tournera pas nécessairement en votre faveur."

Bliah Philippe

La colère ne gronde pas encore assez fort ...
J'ai pu constater récemment qu'au sein des banlieues Françaises DAESCH est plus que jamais dans les têtes et, pour le contrer, nous n'aurions que l’Éducation à laquelle ils sont, à peu prés tous, réfractaires.
Autant dire que çà ne suffira pas et qu'il faudra employer la manière forte, car pour eux, la charia est la base de l'islam.
C'est ce que me disait calmement les yeux dans les yeux et très récemment un jeune franco-marocain d'un "quartier sensible" près de Strasbourg qui refuse de serrer la main des femmes et d'écouter de la musique ...il ajoutait que les femmes de toute façon sont impures car elles sont la tentation même.
Je constate également que dans nos cités, mais plus seulement, les jeunes sont à présent aguerris à la technique de la Taqiya; la dissimulation et le mensonge pour tromper l'ennemi.
Ennemis nous sommes, ennemis nous resterons !
Nous voila avertis !
La question est : qu'allons nous faire de ces réalités parfaitement observables par tous ?
Des réalités qui nous permettent de constater que la carte que nos élites politico-médiatiques dessinent de l'islam en France n'est pas celle du territoire réel.
Ces cartographes en dessinent les contours en évitant soigneusement de les visiter tout en dressant la carte à leur avantage, dissimulant les impasses, les chemins de traverse, les pièges mortels tendus par ces bandits de grands chemins.
Bref "la carte n'est pas le territoire qu'elle représente" et les mots prononcés par tous les imams de France ne sont pas l'objet qu'ils ont dans la tête et qu'ils veulent nous imposer.
Nous voilà avertis !
Alors soyons lucides ennemis nous sommes ennemis nous resterons ...tirons en les conséquences sans plus tarder !

Francis-claude Neri

07 03 18