Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2015

Influences

Sur les réseaux sociaux, le comportement des internautes que nous côtoyons sur nos pages, nos groupes et nos blogs résulte de transactions entre ce qu’ils sont et ce que nous sommes AVEC eux.
Un raisonnement, un comportement interactif, produit des « lieux » d’influence à partir d’où un « monde » mental peut agir sur un autre.
A ce niveau de communication, face de bouc n’a plus rien de virtuel.
C’est l’interprétation que l’internaute fait d’une information, transformée en relation émotionnelle, qui peut aboutir à un acte moteur et en comportement « adapté ». Qui peut être, et c’est là ou je voulais en venir se transformera en un :

Je vais voter Sarkozy !
Je vais voter Hollande !
Je vais voter Marine Le Pen !

Je dis donc …et redis que la maitrise des réseaux sociaux « interactifs » et pas seulement « informatifs » sera décisive en 2017 !

C’est en effet par la création d’attitudes mentales favorable à notre « champion (e) ) que nous créerons des comportements qui lui seront également favorables.

C’est l’interprétation qui transforme une  « relation » émotionnelle en acte moteur : glisser dans l’urne le bulletin qui NOUS est favorable.
Voilà pour quelles raisons il faut créer une émotion « maitrisée » à partir d’évènements médiatiques « maitrisés ».

Le conflit MLP/JMLP n’est pas un bon exemple. Aussi, oublions-le très vite !

« On ne peut pas faire que de la communication » disait récemment Mr Mélenchon…Il se trompe, faisons en beaucoup, mais de la vraie.

Une communication qui « met en forme » ! Et qui ne se perde pas dans le « bruit » de l’information globale que plus personne ne peut distinguer.

Francis NERI
10 05 15

 

 

Les commentaires sont fermés.