Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2016

Scénario du pire

J’espère que vous avez parcouru l’essentiel des 51 propositions que nous avons approuvées à Béziers …si non j’invite les amis qui se sentent concernés à faire un tour sur Boulevard Voltaire et les étudier, elles en valent la peine !
A la lecture de la lettre d’information publiée par Oz la droite je note pour ma part que si les questions identitaires, sociétales comme « on » dit sont bien relayées je me pose des questions concernant le ratio inquiétant de la dette rapportée au PIB qui avoisine actuellement les 100% …sinon plus et, cette tendance va se poursuivre.
Bien sur les taux d’intérêt sont toujours bas et c’est ce qui nous « sauve » actuellement. 

Mais en l’absence d’un véritable mécanisme de restructuration de la dette souveraine, la répudiation, c’est à dire le défaut de paiement, pourrait devenir le seul recours possible des dirigeants actuels et surtout futurs pour honorer les engagements souscrits par les électeurs qui les auront portés au pouvoir en 2017 ; en particulier ceux du FN puisque ce sont eux qui sont en tête au « baromètre »
Que comptent faire les candidats à ce sujet ? J’aimerais bien avoir les avis de nos amis économistes avant d’adresser la question à Robert Menard !
Francis NERI
11 06 16

Commentaires :

 Le scenario du pire c'est la confiscation pure et simple de la totalité de l'épargne privée des français soit 4200 milliards euros à peu près en assurance vie, fonds etc. la dette publique française est elle de 2100 milliards soit la moitié, c'est la seule, je dis bien la seule raison pour laquelle on nous prête, ce n'est pas la signature de l'Etat qui est bonne comme ose le dire Sapin, c'est le montant de NOTRE épargne, celle qu'on va nous bouffer ....

Maintenant tout cela est peanuts, ce qui est important c'est NOTRE territoire, notre identité, nous pouvons recréer cette richesse si nous disposons de notre territoire, mais même cela, surtout cela est bradé ...nous allons devoir nous recentrer sur un territoire plus exigu mais vierge d'envahisseurs si nous voulons survivre en tant que peuple, c'est en cela que notre combat n'est plus que purement identitaire, le reste c'est de la conjoncture !

Pascal Tenand

 Nous recentrer sur un territoire plus exigu !!!!!!!! En espérant survivre en attendant de chasser les envahisseurs qui se reproduisent comme des lapins !!!!!!!?? Excusez-moi mais je n'arrive pas à penser comme vous et ceux qui vous suivent, car je sais que vous n'êtes pas le seul à imaginer que nous allons pouvoir organiser notre survie.
La guerre est DEMOGRAPHIQUE et le temps est notre pire ennemi, si nous voulons continuer à exister en temps qu'européens de souche nous devons nous battre et au stade où en sont les choses, nous sommes loin de la gagner cette guerre à moins que ceux qui hésitent encore, stimulés et encouragés par les actions des combattants, finissent par se joindre à ceux qui se battent. Le reste n'est que littérature !

Louise Maury

Sur une première liste de 6 candidats, le baromètre patriote n1 du 6 juin donne :
1) Marine Le pen (FN) 38, 2 %
2) Jean Frédéric Poisson (LR) 26,4 %
3) Nicolas Dupont Aignan(DLF) 19,6 %
4) François Fillon (LR)13,7 %
5) Alain Juppé (LR) 11,7 %
6) Nicolas Sarkozy (LR) 7,8 %

Les commentaires sont fermés.