Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2020

Structure et organisation réticulaire, fractale, approche systémique.  

1) Réticulaire  : Qui forme un réseau, un filet, qui se rapporte à un réseau. On obtient ainsi un tissu  dont la dimension des « mailles » dépend essentiellement de l'écartement des fils fixes et du mode d'évolution des fils de broché (Thiébaut,Fabric.

2) Communication : Personne ne peut être en direct avec la totalité de l’information pertinente nécessaire pour traiter d’une situation, même la connaissance globale intuitive ne peut avoir la prétention de tout appréhender.

http://blog.educpros.fr/bruno-dufour/2014/04/10/le-manage...

3) Les réseaux

Faire des réseaux sociaux un outil politique et organisationnel et les gérer en tant que tel, pour faire face à  des situations de plus en plus complexes là où les outils classiques ne suffisent plus.

L’avantage de la gestion de réseau réside dans le fait qu’elle permette de gérer la complexité et les situations paradoxales.
Une approche systémique doit permettre de mieux comprendre et peser le rôle de chaque réseau (voir 5).

En favorisant l’analyse de situations internes et externes d’un système donné, on se donne les moyens de résoudre les problématiques sur lesquelles on bute (voir 4).

4) Les problématiques
1) Gestion des ressources, décroissance
2) Absence de régulation, de contrôle et de remédiation

3) Surpopulation
4) Immigration
5) Islamisation
6) Union européenne
7) Mondialisation, globalisation

5) L’approche systémique

C’est étendre l’approche cybernétique à la communication managériale, pédagogique, thérapeutique et plus généralement aux systèmes sociaux.

 

La nouvelle vision du monde (années 60) issue des travaux sur la théorie du chaos et la complexité permet un rapprochement entre deux modes complémentaires d’analyse ET d’action : la méthode analytique, née de la démarche cartésienne et l’approche systémique issue de la cybernétique et de la théorie des systèmes.

La méthode systémique, pour réconcilier la partie et le tout !

Elle est complémentaire de l’approche analytique. Si la méthode analytique consiste à découper la complexité en éléments distincts, la méthode systémique recombine le TOUT à partir de ses éléments en tenant compte du jeu de leurs interdépendances et de leurs évolutions dans le temps.
Elle se définie comme une méthodologie permettant « d’organiser les connaissances en vue d’une plus grande efficacité de l’action » (Joël De Rosnay)    

Cette approche se consacre à l’étude des systèmes. 

Un système est un ensemble d’éléments, en interaction dynamique, organisés en fonction d’une « finalité ».
Cette finalité est le maintien de la structure du système.

La cellule, une société d’insectes, le corps humain, l’entreprise, la ville, l’écosystème sont des exemples de systèmes.

L’organisation des systèmes s’effectue à plusieurs niveaux en construction « fractale » Comme un jeu de poupées russes. La systémique n’envisage jamais un élément isolé, mais toujours en relation avec le niveau qui le précède, celui qui le suit et son environnement global…

Nous pouvons le résumer selon la formule : « Agir local tout en pensant global »

Il est grand temps que nous nous emparions de la « méthode systémique » pour agir efficacement sur les problématiques complexes  (citées en 4) qu’elles soient locales, nationales ou globales pour une « plus grande efficacité de NOTRE action ».     

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

21 09 2020

 

Écrire un commentaire