Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2021

Le cœur de la menace islamiste

Photo Cygne Noir.jpgEn France, la présence importante de sympathisants islamo-gauchistes comme par exemple Monsieur Mélenchon, Mme Aubry, les élus « écologistes », offre un terrain favorable à l’infiltration et à la subversion islamiste, entre autre des Frères Musulmans.
C’est le cas dans de nombreuses villes, comme Lille, Roubaix, Tourcoing, Strasbourg, Mulhouse, Marseille, Montpelier etc. et encore des arrondissements parisiens comme le 93 …mais toute la France est profondément touchée par la « peste » islamiste

 

Dans cette perspective, le cœur de la menace islamiste ne réside pas seulement dans la prépondérance de l’islam dans ces zones, mais bien dans l’activisme de la gauche et de son faux nez les écologistes immigrationistes et ce depuis l’arrivée au pouvoir de François Mitterrand.

Ils ont avec eux la complicité objective d’une droite « hors sol ». La droite dites extrême, mais minoritaire de Jean marie le Pen  était seule à se dresser contre l’invasion, jusqu’à l’arrivée de sa fille Marine et de sa « dédiabolisation ».

 

Rien hélas n’est changé. Les élections régionales virent à nouveau la droite de Bertrand et la gauche faire alliance pour préserver leur « système ». Il suffit d’une pomme pourrie pour infecter les autres.
C’est la métaphore du domino; la chute d’un élément entraine celle des autres.
Même si, par exemple, la chute de Strasbourg dans l’escarcelle d’Erdogan provoquée par la nouvelle municipalité dite « écologiste » ne revêt pas une conséquence stratégique globale en soi, les conséquences de son renversement sont désastreuses car contagieuses et en mesure de se propager à l’ensemble de la France et de l’Europe avec la complicité de ceux qui détiennent en France et dans l’UE, le pouvoir institutionnel, politique, économique, médiatique. 

La France n’est pas grand chose sans ses identités, ses préférences, ses trajectoires historiques. Elle demeure approximative sans les circonstances historiques de son établissement et sans les normes, valeurs et fondements sociétaux qui président à son maintien.
Eric Zemmour président aura la dimension cognitive essentielle à la compréhension des choix à faire. Il n’ignore pas la rationalité limitée de ses adversaires et des responsables politiques actuels, et il saura utiliser leurs limites !

 

15 07 21

Francis-claude Neri

Cygne Noir

www.facebook.com/groups/horizon2022/

 

 

Écrire un commentaire