Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2012

Le PS et le FN, cuisante défaite ?

« Le Parti socialiste et le Front national ont essuyé dimanche une cuisante défaite lors de trois élections législatives partielles »

Pour ce qui est du parti socialiste il subit les conséquences d’une politique fort éloignée des réalités et des Français.  La sanction  n’est à mon sens que justice. Les électeurs trompés et abusés se manifestent contre François Hollande et son gouvernement.

Quand à l’UMP, le succès de ses militants n’est du qu’à eux mêmes et à leur implantation locale. Celle qui justement fait défaut au FN.   

Au Front, il faut revoir la démocratie interne.C’est un problème de culture démocratique avant tout, d'intégration du fait démocratique dans le parti.

Pour « occuper le terrain » il lui faudra :

Recruter des cadres locaux.

Les former et les soutenir.

Changer de tactique et de stratégie : S’intéresser aux citoyens, répondre à leur besoins immédiats : sécurité, protection, solidarité entre français 

Construire des alliances.

Faire l’unité des droites locales.

Mettre en place sans plus tarder le RBM.

J’ai noté quelques réactions intéressantes et significatives d’internautes non hostiles au FN.  

§§

 

MLP qui pensait faire éclater la droite en est pour ses frais. Les Français de droite ne pardonnent pas à MLP son vote blanc pour faire battre Nicolas Sarkozy et qui a permis de faire élire des incapables qui nous mènent droit dans le mur.

« Marine rêvait. Que croyait-elle ? Que la majorité des électeurs de droite allait se précipiter vers le FN ? Encore faudrait-il que son parti propose un programme crédible et particulièrement des orientations fiables en matière économique. 
Malheureusement le FN continue dans le rôle que lui a donné Mitterrand, le chien de garde du PS, l'épouvantail que la gauche, les associations ressortent comme le père fouettard dès qu'elles se sentent en danger et comme d'habitude le FN fonce sur le chiffon rouge en faisant du mal à la droite, rarement à la gauche. 
Les électeurs l'ont bien compris et intégré. Le FN restera dans ces eaux, environ 20%, s'il ne change pas de stratégie. »

Très déçue des élections partielles, il y a encore des personnes dont les yeux sont profondément et hermétiquement fermés.

Un électeur déçu de l'UMP ne va pas forcément au FN et un électeur socialiste ne va pas à droite. Les gens déçus vont le plus souvent à la pêche et attendent les échéances nationales pour se prononcer.

« À la lecture des vidéos, on se dit qu’il est temps de créer des milices pour combattre … chez nous … le racisme « anti-blanc » … puisque les autorités ne bougent pas. »

C’est sur la dernière que je veux réagir :

Je ne sais pas "s'il est temps" comme vous dites Gérard et s'il faut employer le mot de "milice" (Il faut toujours se méfier des associations et des amalgames) mais il est vrai qu'il faut entrer dans l'action.

A mon avis seul le FN associé à certains mouvements identitaires peut le faire car il possède l'organisation nécessaire et les moyens.

Il peut rassembler et faire l’unité des patriotes et des résistants.

La question est de savoir pour quelles raisons le Front ne le fait pas. Est il, lui aussi, trop éloigné des souffrances et des aspirations du peuple de France pour comprendre qu'il doit se rapprocher des français, les aider, les soutenir, manifester concrètement leur solidarité, les défendre lorsqu’ils sont attaqués.

C'est en s'occupant du peuple, en assurant la sécurité des personnes âgées, des femmes et des enfants, en protégeant  les "Sabrina" que le FN deviendra premier.

C'est en communiquant leur foi, leur conviction et leur dynamisme aux citoyens que les militants du FN assureront leur implantation locale.

Les élections partielles ont démontrées à quel point sont faibles les implantations locales du FN alors que la « demande » est forte dans de nombreuses régions.

Marine le Pen a une bonne idée : « Le Rassemblement Bleu Marine ». Qu’il se fasse vite, car « après le coup les boules passent » et nous sommes déjà à la 25 eme heure !       

Oui le danger est bien là ! Il ne faut pas que le FN sombre à nouveau dans ses vieux démons ! Sans implantations locales fortes, DEMOCRATIQUES et proches des Français, le front ne réussira pas et restera un parti contestataire. J'espère que le RBM se fera et qu'il évoluera dans ce sens.

Et à cette autre :

« Le sentiment se répand que les politiques ne peuvent plus grand-chose, excepté pour eux-mêmes.»

Le FN doit  démontrer le contraire, mettre les couches populaires au centre de sa politique. Les gens voient bien que le gouvernement ne fait rien pour eux, qu’il s’agisse de politique fiscale, de politique industrielle, d’emploi, de sécurité ou d’immigration. Ce qu’il fait semblant de faire pour les entreprises, il faut le faire effectivement pour les ménages, la famille : les protéger, les aider !

C’est cela la ligne politique et le projet du FN : s’occuper des nationaux… et il gagnera des mairies aux municipales !

Francis NERI dit :