Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2012

Musulmans et responsables

Nous sommes d’accord pour ne pas faire d’amalgame et projeter les crimes de Mohamed Merah sur les musulmans de France. En attendant qu’ils évoquent enfin la construction de l’islam en France, expurgé de quelques règles moyenâgeuses inacceptables en l’état.

Nous sommes d’accord, car son immense majorité est modérée et pacifique, mais pour quelles raisons ne défile-t-elle pas avec les juifs et les chrétiens, le MRAP et autres institutions des « droits de l’homme », Résistance Républicaine ou Le bloc identitaire, et j’en oublie, aux cris de « stop à l’invasion extrémiste », « respect aux juifs et aux chrétiens », « vive la France, la démocratie, la laïcité et les lumières », « non à la charia en France ».

Ce serait un beau « geste » qui irait droit au cœur de Tarik Ramadan ou de Martine Aubry qui, du coup, imagineraient tous deux, d’autres slogans réconciliateurs …n’en doutons pas !

Par exemple, ils pourraient oser, avec François Hollande, un discours transgressif sur l’immigration, dénoncer l’Europe de Schengen, une vraie passoire, refuser la régularisation des clandestins…nécessairement « sans papiers », ainsi que le vote des étrangers hors Union Européenne aux élections locales.

Un beau geste qui s’appuierait sur des réalités sociologiques, sociales et économiques. Un événement médiatique qui réconcilierait les Français de toutes origines, éloignerait la peur, la haine et la violence qui montent.

Mais je rêve ! La pensée stratégique et électoraliste de droite comme de gauche n’a rien à faire de réconciliations entre Français … bien au contraire !

Qui veut encore rassembler deux Français sur trois autour de lui ? C’était possible au temps des Trente Glorieuses ! Depuis il y eut les « Trente Piteuses » et une super-classe mondiale de riches qui détient tous les pouvoirs grâce à la mondialisation des échanges et des finances, une classe moyenne qui s’est fait avoir par les « mondialistes » du CAC 40 et un magma sous prolétarisé qui n’existe déjà plus sinon comme objet de consommation de « minima sociaux ».

Non il n’y a pas de réconciliation, de solidarité, de partage des sacrifices sans justice sociale, sans que ne soient reconnues et acceptées les différences, sans que ne soient préservés nos valeurs, nos acquis, nos mémoires et nos identités.

En outre, les réfugiés économiques et bientôt climatiques ne cesseront pas d’affluer…bien au contraire et, comme toujours, la religion apparaîtra de plus en plus comme un moyen de contrôler et d’apaiser les masses en effervescence.

L’air européen va devenir de plus en plus irrespirable. L’héritage occidental des lumières n’est pas compatible avec une immigration musulmane portée par le messianisme biblique et territorial du Coran. Ceux qui croient en une coexistence pacifique se trompent lourdement.

Bien au contraire, la sphère des ultras de la Thora, du Coran et de la Bible se rapprochent dangereusement. Au train où vont les choses, les laïques n’auront bientôt pas d’autres solutions que de raser les murs …ou d’immigrer …mais pour aller où …je vous le demande !

Toute cette histoire me refait penser au « Camp des saints » un roman de l’écrivain français Jean Raspail publié en 1973, qui décrit les conséquences d’une immigration massive sur la civilisation occidentale. Et puis je me dis qu’après tout j’ai bien encore une vingtaine d’années devant moi, çà devrait être suffisant pour tenir le coup avant le grand voyage !

Francis NERI

08 04 2012

http://semanticien.blogspirit.com