Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2008

Dalaï Lama

Des inconnus sans doute de bonne fois, m’invitent à leur serrer la main au nom du  Dalaï Lama et contre les jeux Chinois.

Il faut prendre le Dalaï Lama  au sérieux, et la Chine également. Mais la main tendue de ces intermédiaires, à qui rien n’a été demandé, me laisse, pour le moins, d’une extrême indifférence.

Croyez moi, c’est un bon communicant que ce Dalaï Lama et il sait ce qu’il fait avec les occidentaux fascinés par les spiritualités exotiques. Il agite les populations du Tibet tombées dans l’absolutisme démocratique, la Chine est une démocratie, pour les ramener à l’absolutisme religieux. Je considère que finalement son objectif, une fois dégagé de son discours religieux, consiste simplement à retrouver le pouvoir.

Le changement pour le changement ne nous fait pas sortir de l’auberge dit souvent un de mes amis qui n’a plus beaucoup d’illusions à ce sujet car il a vécu beaucoup de « changements » en Afrique en particulier.

Le Tibet gagnerait-il au change. Je ne sais pas et probablement que ceux qui s’indignent de son état actuel ne le savent pas mieux que moi. Il semblerait tout simplement que les Chinois aient besoin d’eau et qu’il y en ait pas mal au Tibet.  

Pour quel bénéfice et pour qui, finalement, toute cette agitation qui retombera aussi vite qu’elle est montée ? Comme toujours ce sont les populations qui paieront chèrement l’irresponsabilités de ces « leaders » inconscients et de ces « droits de l’hommiste », toujours les mêmes, qui hier encore ornaient la Chine Communiste de toutes les vertus et qui maintenant excitent les Tibétains à une vaine révolte, comme on a excité les Georgiens à faire face à l’Ours soviétique.

Je n’ai jamais, pour ma part, porté la Chine communiste dans mon cœur, mais cette Chine a su, elle, maîtriser sa population et la faire vivre. Elle a su aussi devenir une des premières puissances économiques et vient de prendre pied en Afrique et de nous déloger.

Avec l’Inde elle attend son heure pour faire jeu égal avec l’Amérique et devenir une des puissances régionales dominantes qui prendront la relève d’un système à bout de souffle.

Oui, cela me convient que le Président soit allé aux jeux, ne serait ce que pour réparer les « gaffes » de ces inconscients des Champs Elysées à qui personnellement je ne serrerai pas la main.

S’ils ont envie de s’indigner, qu’ils s’adressent aussi, et avant tout, à Kadhafi et à son fils que la Suisse vient d’éjecter en dépit des menaces de son père ou encore à ces dictateurs du pétrole et autres islamistes qui sèment leur terreur hystérique à travers le monde.

Mais cela, pas question, ces bien pensants se l’interdissent car dans ce cas, il ne s’agit plus de « Chinoiseries », mais de danger mortel et c’est une autre affaire n’est ce pas ?

Commentaires

Votre article sur le Dalaï Lama et les chinois m'a surprise, et même de façon peu agréable. Peut-être ne connaissez vous pas bien le fond du problème. J'ai imprimé et fait lire votre écrit à une amie biocentriste qui soutien les tibétains, comme moi d'ailleurs. Voici ce qu'il est ressorti de notre discussion et que nous tenions à vous dire : L'absolutisme démocratique de la Chine au Tibet se traduit pour les tibétains à être obligés de ne faire que les travaux les plus durs sans être payés ( voie ferrée jusqu'à Lhassa), les enfants tibétains doivent payer l'enseignement à l'école, alors que pour les enfants Hans (chinois au Tibet) l'école est gratuite. C'est aussi l'interdiction de parler Tibétain, interdiction de posséder une photo de leur chef spirituel le Dalaï Lama.
Ce dernier ne fait pas de prosélytisme en Occident.
Le Dalaï Lama oeuvre uniquement pour l'autonomie du Tibet, et se retire complètement du pouvoir pour se consacrer à sa vie monacale. C'est lui qui a instauré un gouvernement démocratique pour son peuple en exil.
Demandez aux pékinois qui ont été spoliés de leur maigre bien pour la construction des jeux olympiques, si la démocratie existe en Chine . Tous les dissidents ont été mis à l'écart. Le gouvernement chinois ne veut pas seulement l'eau du Tibet (source de tous les grands fleuves d'Asie) mais le bois (déforestations massive), l'uranium, les métaux et pierres précieuses. Les déchets nucléaires de la Chine sont déversés dans les grands lacs d'altitude du Tibet.
OUi la Chine a su maîtriser sa population : après échographie
les chinoises avortent si elles ont une fille !!! Quant aux tibétaines elles sont rafflées par camions dans les campagnes, et stérilisées de force, sans être endormies !!!!!

Écrit par : Aurore de Provence | 30/08/2008

Les commentaires sont fermés.