Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2010

Reconquista

Un ami m'a parlé de « Reconquista », vous savez, la reconquête de l'Espagne par les Chrétiens. Alors je me suis posé la question : n'est ce pas mettre la charrue avant les bœufs ? 

Aurions nous déjà été conquis ? La « Charia » est-elle la clé de la nouvelle législation française ? Le voile et la burka, une nouvelle obligation morale, faite aux françaises et que leurs « hommes » doivent imposer ?

Non, ce cauchemar, que nombre d'entre nous croient inéluctable, peut probablement être prévenu. 

Mais si cela était, de quelles énergies disposerions nous pour la Reconquista ? L'énergie spirituelle est en chute libre. Le nationalisme ? La patrie ? Les valeurs universalistes et judéo-chrétiennes ? Un néo-communisme, quoi encore ?

Lorsque Tarik, le Berbère, a attaqué l'Espagne avec des forces insignifiantes, cette dernière était divisée et en crise. Lorsque les forces chrétiennes de la reconquista ont conquis Grenade, la dernière citée occupée par les Musulmans, cela s'est fait car depuis longtemps ces derniers étaient en crise et divisés.

Alors, l'histoire se répète ? Un nouveau Tarik va-t-il conquérir la France, ce « ventre mou » de l'Occident ? Ensuite, allons nous mettre 700 ans pour reconquérir  nos territoires matériels et spirituels?

Ce qui va manquer à l'Occident pour entreprendre sa « reconquista, c'est un nouveau souffle, un nouveau carburant, une énergie qui fédère, des concepts « transpartisans », qui rapprochent, unissent et rassemblent : le Sioniste avec l'européen, le gauchiste et le libéral, l'écologiste ainsi que le chasseur, le mondialiste avec le régionaliste, les valeurs universelles laïques et les spiritualités, les démocraties avec l'autorité etc. Cette énergie libératrice est en nous c'est celle du désir : de vivre, d'aimer, d'être aimé et reconnu.

L'énergie libidinale du désir, réactivée, réorientée, peut libérer des personnalités  authentiques, fortes et d'une redoutable efficacité pour peu qu'elle ne soit plus captée et dévoyée par les illusionnistes de la croissance et de la consommation qui ne travaillent que pour leur « paroisse » : « le pouvoir et le profit ».

Pour cela, après avoir fait table rase des acteurs responsables du désastre économique, social et culturel, il faudra libérer l'école qui s'est effondrée sous les assauts des concepts de mai 68, de l'idéologie Sartrienne, des pédagogistes, de la social-démocratie et de l'horreur freudomarxiste. Le reste est affaire de travail et de persévérance.

L'énergie libidinale est-elle le moteur de l'histoire ? Si oui, débarrassons-la de ses scories et redonnons lui toute la place à laquelle elle a droit.

Encore insuffisamment connu et encore moins appliqué, un outil performant existe pour mettre en œuvre la « reconquista » c'est l'approche systémique grâce à laquelle nous pouvons affirmer que « la rétroaction positive c'est l'accroissement des divergences alors que la rétroaction négative, c'est la convergence vers un but ».

Cette simple affirmation peut changer notre perception du monde et donc le transformer par la régulation ou la sublimation de nos pulsions, selon que l'on soit athée ou croyant.

Après tout, pourquoi attendre 700 ans ? Commençons aujourd'hui, maintenant, tout de suite !

 

 

Commentaires

Cette énergie libératrice est en nous c'est celle du désir : de vivre, d'aimer, d'être aimé et reconnu.... écrivez vous !
Rêve ou réalité !
Mettons les bonnes lunettes, ouvrons bien nos oreilles, soyons sages, réalistes.
Acceptons, aimons les différences... ouvrons nous aux autres, à tous les autres... gardons les pieds sur terre et la tête...un peu dans les nuages parfois ! La poésie et le rêve n'ont jamais fait de mal à personne.
Respirons, l'air appartient à tous !

Écrit par : Françoise | 27/05/2010

Les commentaires sont fermés.