Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2012

Christianophobie

 

Christianophobie

 

 

 

 

Je partage au combien le “message” de Monseigneur Di Falco et il est “prudent” lorsqu’il parle de christianophobie. Il s’agit, pour moi, d’une tentative d’effacer les chrétiens de ce monde, ni plus ni moins et j’ai le sentiment que, globalement, ils sont prêts à accepter leur disparition.

Oui la mémoire construit notre identité. Je me rappelle ce que je veux être, ce que je pense être, la vision que j’ai de moi, des autres et de Dieu, de mon bonheur privé et collectif. Bref, mémoire et identité, c’est un peu la même chose !

Certains voudraient nous priver de notre mémoire chrétienne, humaniste et celle des lumières, qui nous dit d’où l’on vient et où l’on va, comment y emmener aussi les plus fragiles d’entre nous. Ils voudraient nous engluer dans une identité commune, identique pour tous, pendant que d’autres nous assassinent avec la leur !

Il s’agit pourtant et toujours, pour nous, d’articuler la diversité des trajets individuels avec un horizon collectif. C’est sur cette base solide que se construisent notre morale, notre éthique, nos valeurs et notre “civilisation”.

La France, selon certains, doit s’adapter à un contexte nouveau prenant en compte l’intégration Européenne, le dialogue des nations, des cultures et le partage des mémoires. Mais peut-on en 2012, par exemple, partager la mémoire Algérienne et celle des Français judéo et pagano-chrétiens ?

Alors faut-il aller au secours des chrétiens persécutés du monde arabo-musulmans ? Tous les pays doivent-ils, veulent-ils et peuvent-ils nécessairement se rassembler et “fabriquer” une mémoire commune et atteindre l’idéal chrétien de la “paix universelle” et du “meilleur ”des mondes ?

Francis NERI

25/02/12

Commentaires

Je suis indigné et révolté par cette christianophobie.

Écrit par : François LITTERST | 26/02/2012

Mgr Di FLACO dénonce plus la déchristianisation de l'Europe préalable nécessaire à son islamisation pour éviter d'avoir trop de dhimmi... Il s'agit en réalité d'accompagner un changement de civilisation tout en "douceur" en effaçant la communauté nationale au profit d'une communauté européenne consumériste dont l'identité n'est basé que sur des principe de rentabilité économique, avant de rétablir une identité "sociale" de l'individu égaré dans une communauté religieuse théototalitaire incarnée par l'islam, religion du peuple colonisateur. Tout cela a été clairement décrit depuis de nombreuses années dans un ouvrage de l'anglo-égyptienne Bat 'Yeor intitulé "Eurabia" (paru en 2006 chez Jean Cyrille Godefroy). La soumission à la colonisation de l'Europe par l'Islam date de 1973 avec privatisation des dettes nationales liées aux intérêts des pétrodollars arabo-islamiques. Dans la foulée, nos politiques soumis ont ouvert largement les frontières aux arrivées massives des migrants de cultures musulmanes par le biai du regroupement familiale décrété en 1975 puis par des largesses sociales largement au dessus des moyens des Français donc financés par de la dette publique sur le dos de la générosité de plusieurs générations de Français. Enfin nos politiques se sont soumis au diktat des puissants émirs de l'or noir après l’embargo de la guerre des six jours fin 1973... et la dhimmitude économique a commencé par l'acceptation que le pétrole serait la principal ressource énergétique de notre système économique planétaire.
Quel pouvoir d’influence ont encore les « chrétiens » dans une société qui transforme l’être pensant en consommateur hédoniste et égoïste ? La manipulation des esprits par la publicité a commencé à décérébrer les homo-sapiens pour en faire des homo-économicus. Principale caractéristique de l’homo-économicus hédoniste, il ne pense plus par lui-même, ses perceptions sont trompées et ses interprétations bloquées ou forcées pour formater ses jugements. Ce qui manque principalement à ce discours c’est le chiffre des 200 Millions de « chrétiens » persécutés dans le monde qu’il faut aller chercher sur le bandeau d’entête du site de l’AED, l’aide à l’Eglise en détresse et il faut rappeler que c’est en terre d’islam que se fait la majeure partie de ces persécutions. Seulement là je ne suis plus islamiquement correct… Mais moi je m’en contrefous !!! Et je réclame la réciprocité à corps et à cris de ces chrétiens persécutés par les musulmans hanbalisant.

Écrit par : Bertrand | 27/02/2012

Les commentaires sont fermés.