Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2015

Premier mai

Voilà, la fête est finie ! 

Un triste premier mai qui voit l’effondrement des piliers du système, la tristesse et la désillusion envahir le peuple de France et en particulier celui qui mit tous ses espoirs en Marine Le PEN. Alors parlons en ici sans détour du FN ! Nous qui avons choisi « la liberté d’expression ».   

En dépit d'une dédiabolisation dont ne veulent du reste ni l'oligarchie et ses media ni les électeurs traditionnels du FN - qui sont loin d'avoir désavoué tous les candidats ayant « dérapé » -, le FN se trouve placé devant une contradiction qu'il est de moins en moins certain de parvenir un jour à dépasser : comment être à la fois suffisamment dans le système pour ne plus « effrayer » et hors système pour incarner un changement à la fois véritable et crédible ?

L’éviction et le sacrifice de JMLP ne suffira probablement pas.

Même si la proportionnelle lui permet de gagner des régions en décembre prochain et, grâce à la prime majoritaire, de les diriger, ces éventuels succès pourraient ne constituer qu’une victoire à la Pyrrhus.

Qu’il s’agisse de la présidentielle ou des législatives de 2017, le FN est encore loin de pouvoir emporter, en l’absence de toute alliance électorale, des victoires décisives au scrutin majoritaire. 

Résoudre la contradiction de son existence de parti « antisystème » dépendant du « système », à savoir du jeu traditionnel des partis de l’oligarchie, pour arriver au pouvoir, c’est un peu comme résoudre la quadrature du cercle.

Que faire alors nous qui ne voulons pas que d’une oligarchie à deux pôles nous passions à une oligarchie à trois… Se renier ?

Francis NERI
02 05 15

Commentaires

Je le dis depuis 45 ans au moins: pas d'issue autre que le vote blanc massif (l'abstention serait plus insultante encore?) et le Refus Catégorique du système et l'appel à des Etats généraux style 1788.....avec une Constituante style Etienne Chouard revue et corrigée peut-être mais dont le Referendum d'initiative populaire doit avoir come ailleurs en Europe (Autriche) force de loi. On ne peut faire autrement et malgré ma sympathie "personnelle" pour MLP, je" ne vois pas comment elle peut y arriver sans une cohérence théorique comme celle que j'expose ici.

Écrit par : Epicure | 02/05/2015

En fait pour restaurer la démocratie, si tenté il faille la restaurer, il nous faut promouvoir un gouvernement autoritaire. C'est ce que beaucoup pensaient que MLP ferait et qu'elle ne fait profil bas que pour aller au pouvoir.
Compte tenu des "affaires" actuelles si cela était elle annoncerait la couleur "que ce serait bien dit"

Écrit par : goshein | 05/05/2015

Constat sinistre, mais lucide. Donc, c'est la tradition en France depuis des siècle, le système de gouvernance est tellement gangrené, qu'on ne peut en sortir que par un coup de force. La majorité du peuple étant à la fois empêtré dans la lutte de plus en plus dure, pour le quotidien et abruti par la propagande audiovisuelle, il ne faut pas espérer une révolte populaire.

Par contre, un activisme radical, visant les déchets humanoïdes incarnant le système et ses dirigeants, cela entrainerait probablement le réveil et l'intervention de la majorité du peuple.

Sinon, la putréfaction islamisée de la France va se poursuivre, de plus en plus vite, jusqu'à son terme dans moins de deux décennies.

Écrit par : Charles DALGER | 03/05/2015

" Par contre, un activisme radical, visant les déchets humanoïdes incarnant le système et ses dirigeants, cela entrainerait probablement le réveil et l'intervention de la majorité du peuple."

Toi non plus Charles tu n'es pas "Hors sol" et ta liberté d'expression EST totale...Sais tu que parfois tu parles comme JMLP !
Mais tu as raison je pense comme toi que la voie radicale va devoir s"'imposer
La question est Quand ? Comment ? avec QUI et avec QUELS moyens ?

Écrit par : goshein | 05/05/2015

Les commentaires sont fermés.