Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2017

Les fautes de Marine le Pen

C’était une erreur de penser, comme Mr Philippot, qu’électorat populaire et électorat de gauche se confondent. Bien au contraire : les ouvriers et les employés, les retraités qui basculaient vers le Front national le faisaient d’abord par rejet de l’immigration,  pour la conservation de notre identité, la défense de nos valeurs, pour continuer à vivre et travailler au pays, mais aussi par refus de la société d’assistance et de la permissivité. Non pour un discours socialisant. 

Si elle avait suivie NOS conseils nous aurions évités ces résultats catastrophiques  à l’élection présidentielle et aux législatives. Résultats qui à présent compromettent gravement l’avenir et la sécurité des Français.

Marine Le Pen aurait été bien inspirée de prendre en compte nos avertissements et les clignotants qui s’allumaient, et à présent passent au rouge vif, compromettant définitivement nos chances pour 2022. De revenir aux fondamentaux de ses électeurs : l’identité, l’arrêt de l’immigration, la lutte contre l’islamisation, la défense des valeurs. 

Elle aurait du modifier une communication détestable, virer ses communicants, mettre Philippot au placard, Marion et Jean Mésiha en avant.

L’avenir politique de Marine Le Pen est derrière elle. Monsieur Philippot peut encore faire illusion quelques temps car il ne renonce pas à sortir de l’Euro et de l’UE. 
Ce que les Français souhaitent à présent massivement, tant il est évident que l’UE est un piège pour la France et la mondialisation heureuse une bombe à fragmentation.
Mais Mr Philippot est un technocrate froid et compassé incapable de dégager une quelconque chaleur empathique il sera rejeté de toutes parts. Enfin, il n’a pas compris que le grand remplacement était l’inquiétude majeure des électeurs du front, comme ils sont généralement hostiles à De Gaulle en raison du souvenir de l’abandon de l’Algérie.
Son échec dans l’EST de la France est signifiant de ce constat.

Les Français semblent, cette fois, avoir compris ; et le rejet des « politiques » est si fort qu’ils ont fini par élire par défaut et sans aucune légitimité un Président chargé de nettoyer les restes de cette civilisation pour adapter la France à la globalisation et à la faire applaudir par les monoculturistes-multiculturalistes.

Nous pouvons encore rêver redonner vie à la France, revenir à un idéal français pour lequel autant d’hommes sont morts, lui redonner une forme moderne en usant des technologies au service du peuple, pour grandir chacun et non pour enrichir quelques patrons de multinationales « hors sol ».

Mais ce rêve, il nous faut prendre conscience que nous seuls pouvons lui faire passer au delà du statut d’utopie et plus vite nous l’aurons compris, plus vite il aura des chances de se réaliser….sans Marine Le Pen ni quelqu’un d’autre, de quelque parti que ce soit.

Le pouvoir appartient au peuple, reprenons-le !

Francis-claude Neri
Info-groupe 67
13 09 17

Commentaires

Non ce n'est pas tout à fait exact , les Français ne sont pas historiquement contre l'immigration mais contre une certaine immigration, celle de l'insécurité et de la régression . Il faut la nommer c'est l'immigration qui nous vient d'Afrique et plus précisément d'Afrique du Nord. Nous n'avons pas la même culture, la même religion, les mêmes valeurs qui nous ont permis de devenir une civilisation moderne . Ils n'ont pas évolué et veulent nous imposer une culture venue d'un autre âge . Notre problème vient de la faiblesse ,de la lâcheté de nos politiques qui acceptent un multiculturalisme dévastateur . On est Français ou on ne l'est pas ,peu importe la couleur de peau .En dehors du respect de nos principes , DEHORS ! Droit du sol ou pas.

Écrit par : MARTINEZ | 13/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire