Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2021

Le journal du Cygne Noir N°43

Le journal du Cygne Noir
« Des Signaux faibles qui peuvent devenir signifiants »
N°43
Jeudi 08 juillet 2021
1- Les GAFAM
Elles ont réalisé un coup d’État numérique en tuant électroniquement le président des États-Unis, Donald Trump, l’homme le plus puissant du monde. Aucun groupe intellectuel sur Terre n’est à l’abri d’une décision des géants du numérique et de l’intelligence artificielle. Les nationalistes qui sont vos auditeurs ont été extrêmement naïfs. Ces dix dernières années, ils n’ont pas vu la montée en puissance foudroyante des géants du numérique et leur place dans l’organisation des médias. Aujourd’hui sur Terre, il y a dix rédacteurs en chef qui contrôlent toute l’information, les dirigeants de Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft et leurs équivalents chinois, Baidu, Alibaba et Xiaomi. Nous sommes rentrés dans une période où de nouveaux acteurs, les géants de l’intelligence artificielle, prennent une place qui ressemble à celle des États. J’appelle cela des corpo-nations, le mélange de corporation et nation. Ils ont un pouvoir quasi géopolitique. Nous ne sommes qu’au début de ce Nouveau Monde où les géants de l’intelligence artificielle deviennent de grandes puissances géopolitiques.
 
2- La France
Elle devient de moins en moins maîtresse d’elle-même, perd son indépendance, sa souveraineté, c’est-à-dire la capacité de défendre ses citoyens. Cette aliénation prend trois formes : d’abord démographique avec une immigration déraisonnable associée à une politique à la fois globalement destructrice de la famille et du culte de la vie, et offrant paradoxalement une politique familiale généreuse, sans préférence nationale, aux immigrés ; économique ensuite avec l’effondrement de notre industrie, et le transfert de nombreuses activités économiques à l’étranger ou sous contrôle de l’étranger, comme l’ont montré Laurent Izard dans “La France vendue à la découpe” ou Olivier Marleix dans “Les Liquidateurs” ; culturelle, enfin, avec l’invasion linguistique de l’anglais, l’injection de modes idéologiques américaines, et la déconstruction de l’histoire nationale, le ciment de notre conscience en tant que peuple.

3- Eric Zemmour candidat !
Il y a un signe fort, car profond et personnel.
Dans une chronique du FigaroVox, il conclut sa recension du livre de Christophe Dickès sur Bainville par le testament angoissé du vieil historien se reprochant de n’avoir pas assez agi alors qu’il avait tout prédit sur les périls des années 30. Une sorte de miroir tendu à Éric Zemmour un siècle après et une chronique en forme d’introspection.
Rester dans l’UE…
Cà ne marchera pas ...Le dossier "sortir de l'UE" et non pas de l'Europe (la confusion entre UE et Europe EST dramatique et cette confusion EST voulue) mais l'UE n'est pas l'Europe ...loin s'en faut.
Il faudra sortir de l'UE car cette UE n'est PAS réformable de l’intérieur et cela aussi c'est voulu !
Notre objectif en 2022 ?
Faire émerger un Cygne Noir aux élections présidentielles et législatives de 2022 et Eric Zemmour EST notre Cygne Noir.
 
04- Centre sociaux culturels
Ils sont depuis 1981 aux mains de la gauche la plus dure et la plus islamo-gauchiste.
Que font les animateurs et éducateurs de ces « centres sociaux » pour éduquer et socialiser les « jeunes des cités » à nos valeurs, nos codes sociaux, nos pratiques ? Par exemple le respect des femmes, le refus du voile islamiste dans les lieux publics ?
Et la prévention spécialisée, peut elle ou non avoir une influence éducative sur ces jeunes, leur enseigner NOS valeurs républicaines ?
Eux mêmes les partagent ils d’ailleurs ? Sont ils formés à cela dans les officines de formation et associations largement financées par ceux qui travaillent et produisent, paient des impôts ne sont elles pas elles mêmes les ennemis de l’Institution au sens large ?
 
05-Le gouvernement des partis
La démocratie, c'est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. Nous en sommes loin! Le pouvoir est confisqué par une élite issue des partis politiques qui se bat pour le garder par tous les moyens.
Si ça marchait, si la France était bien gouvernée, bien gérée, ce serait tolérable. Mais voilà plus de trente ans que nous assistons au déclin de la France. Aujourd'hui, notre pays décroche, tous les indicateurs sont au rouge vif, et en l'état actuel des institutions et de leur dévoiement, aucun homme politique issu des partis ne pourra nous sauver.
C’est à NOUS de doter la France d'une «machine politique» efficace qui permette enfin de la gouverner, de la réformer et de la relancer. Car sur le fond, le plus important et ce qu'attendent les Français, ce n'est pas que l'on gouverne à gauche ou que l'on mène une politique de droite. C'est que l'on mette en œuvre des politiques efficaces, qui créent de la richesse, de l'emploi, de la justice, de la solidarité, et qui permette à la France de retrouver sa place en Europe et de faire face aux défis immenses du XXI° siècle.
Le gouvernement des partis par les partis il faut en finir il ne suffira pas de prendre le pouvoir Il nous faudra modifier profondément la constitution pour se débarrasser enfin des partis politiques.