Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2013

Le multiculturalisme ne passera pas

Les éléments d’analyse :

Deux France, celle des métropoles et la France périphérique (qui regroupe des petites villes et des campagnes).

Recomposition sociale et démographique qui tourne au désavantage des « Gaulois »

« Gentrification » des grandes villes (davantage de cadres) avec embourgeoisement  rapide.

Renforcement des populations immigrées dans le parc de l’immobilier social.

Les HLM servent de SAS entre le nord et le sud.

Nous passons d’un modèle assimilationniste officiel à un modèle multiculturel de fait et imposé.

Les politiques de l’UMP et du PS parlent républicain, mais pensent multiculturel.

Dans la réalité les politiques ne pilotent plus rien, ne régulent plus rien, ne contrôlent plus rien.

La bipolarisation n'est plus qu'une idée pour politiciens et bobos de gauche comme de droite.

La bipolarisation n’existe pas au sein de la France de la fragilité sociale celle qui a du mal à boucler ses fins de mois et qui vit dans l’insécurité. Les "partis" n'y sont plus crédibles. 

Cette France, on peut l’identifier en croisant plusieurs critères : chômage, temps partiel, divers précaires, auxquels on ajoute les retraités, cela représente 65 % de la population française. La majorité du pays, celle qui n’est plus intégrée culturellement et politiquement.

La France fonctionne sans eux ! C’est sans doute le problème social, démocratique, culturel et donc politique majeur.

Ceci explique le FN et l’abstention.

Modélisation :

Une majorité de 65% que le RBM  doit « récupérer » sur le plan politique, idéologique ET culturel.

Le FN peut donc devenir le premier parti populaire s’il saisit les abstentionnistes,  récupère les retraités qui ne votent plus UMP, rassure sur sa capacité à désamorcer les conflits identitaires et  culturels, protège de la mondialisation en défendant « la France des invisibles » et tend la main à ceux qui manifestent (entre autre) contre le mariage homo.  

L’UMP ou le PS c’est : davantage d’islamisation et d’immigration, davantage d’Europe, davantage de recul de notre identité, de nos codes sociaux, de nos valeurs, davantage de mondialisation, davantage de conflits sociaux, davantage de pauvreté.

Pour l’UMP et le PS il n’y a pas réellement de solutions et ils font l’impasse sur 65% de la population Française estimant, peut être secrètement, qu’une « bonne guerre civile » arrangerait bien leurs affaires.

Marine Le Pen saura se saisir de la colère et de la révolte qui montent et les transformer en un projet politique construit sur ces éléments de base ce qui nous permettra en 17 de nous débarrasser de ceux qui sont responsables de nos problèmes et donc incapables d'y apporter une solution.

Nous pourrons alors remettre la France au premier rang comme nous avons pu le faire au temps des « trente glorieuses » qui suivirent la piteuse expérience socialiste et communiste de l’après guerre. Expérience qui  déboucha sur le drame de l’Indochine et la perte de l’Algérie Française.

En attendant préparons nous à soutenir ses candidats aux municipales, ce seront autant de "soldats" qui lui prépareront le terrain en 17 !

Francis NERI

20 07 13

28/06/2013

Un homme de pouvoir.

La gauche est au pouvoir, nous en constatons les effets néfastes et, même si une partie du peuple de France, lobotomisé par des médias et des institutions à sa solde depuis 40 ans,  mérite ce qui lui arrive,  nous devons TOUS faire front CONTRE ce renouveau du gauchisme ultra violent associé à l’islamisme.

Cette conjonction s’effectue selon les vœux de la gauche dite de gouvernement, associée au « projet », mondialiste et prédateur, de substitution de population, pour mieux servir leurs intérêts économico-financiers. 

La France est de culture Chrétienne assure t’on ! Alors, les chrétiens, entre autres, devraient se rappeler que le communisme c’est l’enfant de 1789 et le massacre Vendéen, c’est les sœurs violées et les curés crucifiés sur les portes d'église pendant la guerre d'Espagne. C'est Staline avec ses goulags, Mao avec ses camps de rééducation, Pol Pot qui a « génocidé » la moitié de sa population, Ceausescu, la Stasi en RDA.

Le communisme, c'est aussi Castro au pouvoir depuis 1959. Du jamais vu… et la liste est longue.

Le communisme ne porte pas non plus les juifs dans son cœur, même s’il a inventé le socialisme et la Franc maçonnerie pour se faire accepter par des peuples de plus en plus lucides et récalcitrants.

Qu'un parti politique ose encore s’appeler communiste et donner des leçons après toutes les horreurs faites au nom de cette « idéologie » dépasse mon entendement.

A y réfléchir un peu, on ne trouve rien de positif dans l’action des communistes au pouvoir et de leurs alliés socialistes et Francs maçons. 

Qu’attendons-nous, alors, pour éradiquer cette pratique et mettre en camp de rééducation ceux qui propagent cette peste sociale, à commencer par un certain Mélenchon et à poursuivre avec Hollande et ses sbires.

Aux armes Français de France, faites taire vos divisions stériles et, au nom de ce qui vous plaira : de(s) Dieu, de la Nation, la Patrie, l’Hédonisme, de ce que vous voulez et même du Marxisme, rassemblons nous pour éradiquer la « TRIPLICE » Islam-Gauche-Capital car ils sont ENSEMBLE contre nous.

Et pour ce qui nous concerne, notre devoir premier, c’est de mettre hors d’état de nuire le clan Hollande au pouvoir…et vite avant qu’il ne soit trop tard.

Certains de nous disent : Il nous faut un homme fort qui fasse autorité pour reprendre le pouvoir. Alors ils attendent, perchés sur leur arbre le Père Noël ou quelqu’un de sa famille.

Ils ne voient, comme sœur Anne,  que l’herbe qui verdoie et la route qui poudroie !

Mais c’est quoi un « homme » de pouvoir ?

Je vais vous le dire !

D’abord ce pourrait être une femme, ensuite il est possible que nous regardions au loin sans voir ce que nous avons sous les yeux !

Pour ma part, je suis persuadé qu’un « homme » de pouvoir doit posséder deux caractéristiques essentielles : l’énergie et  la compétence pour obtenir le troisième élément qu’il nous appartient en démocratie de lui donner : le statut ou si vous préférer et comme le disait De Gaulle avant de s’en emparer, du pouvoir : la légitimité !

Marine Le Pen possède l’énergie et la compétence, donnons lui le statut, la légitimité du suffrage universel. J’ai beau regarder ailleurs et le plus loin comme le plus près possible, je ne vois PERSONNE d’autre !

Il est de notre intérêt à tous de le faire vite, très vite et LEGALEMENT, sinon c’est la RUE qui lui donnera et dans d’autres conditions. 

28 06 13

Francis NERI

 

 

02/06/2013

N.K.M.

« On ressemble de plus en plus à des régimes soviétiques avec une religion d’État et des médias qui sont là pour convaincre et pour endoctriner le bon peuple par des images sans cesse ressassées ».

Eric Zemmour

Il n’y a pas que les médias pour imposer la religion d'Etat gauchiste ! Et pour cause !  La gauche a, depuis en gros mai 68, diffusé son idéologie dans tous les domaines de la société : économiques, sociaux, culturels etc.  La droite depuis la fameuse phrase de V.G.E « vous n’avez pas le monopole du cœur » n’a cessé de culpabiliser et de courir après la gauche. Conséquence,  tout ce qui se targue de progressisme, en particulier au sein de l’enseignement, y compris supérieur, se sont empressés d’emboiter le pas assurant le triomphe des « bobos » et de l’absurde  génération de mai 68 dont Cohn Bendit est la néfaste, venimeuse et semble t-il « pédérastique » illustration.

Les politiques, les intellectuels, la police, la justice ont suivi  et çà nous conduit à avoir pour adversaires des individus comme Bernard Henri Levy, le syndicat de la magistrature, et Nathalie Kosesko Morizet. Si j’orthographie mal le nom de cette dernière, tant pis pour cette fausse bourgeoise qui crache dans la soupe comme tant d’autres : le sang contaminé ou le violeur d’américaines islamistes et noires par exemple.  

Elle n’a qu’à s’appeler Mohamed comme tout le monde.

Je ne vais pas comme Gérard Brazon faire un stage de formation « bleu marine » et je n’habite pas Paris, mais je ferais volontiers le trajet pour suivre le stage et allez voter contre N.K.M. Mais bon les déplacements à Paris pour manifester commencent à me coûter cher, et moi je ne suis pas un bourge bobo de gauche ou de droite, mais un simple retraité avec une retraite qui fond comme peau de chagrin

Voilà vous savez ce qu’il vous reste à faire les habitants de la région parisienne. Si cette femme passe à Paris, je n’adresse plus la parole à Gérard Brazon ! :-))         

Francis NERI