Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2011

Il faut défendre le soldat Calimero

Il faut défendre le soldat Calimero

lundi 3 janvier 2011, par Francis Neri

(paru dans Riposte Laïque)

Un résistant de 30 ans qui avait souillé le Coran au début du mois d’octobre a comparu devant le tribunal correctionnel de Strasbourg. Il était apparu dans une vidéo diffusée sur internet dans laquelle il mettait en scène les attentats du World Trade Center. Le jeune homme avait arraché une page du Coran avant de mettre le feu au livre "sacré" et d’uriner dessus.

Pour le jeune homme en question, il s’agissait d’un acte de provocation qui n’avait pas d’autre but que de s’amuser. « Pour moi, c’est un livre comme un autre qui m’appartenait », a déclaré le prévenu à la barre.

Le représentant du parquet a requis à son encontre huit mois d’emprisonnement avec sursis. Estimant qu’aucune infraction pénale n’a été commise par son client, Me Renaud Bettcher a plaidé la relaxe. Le jugement a été mis en délibéré au 10 janvier.

J’étais présent à l’audience et, effectivement, j’y ai vu un jeune homme dont la main tremblait à la barre, qui parlait timidement, qui avait l’air effaré que l’on fasse tant d’histoire pour une affaire aussi peu "conséquente".

Ce n’était pas l’avis du procureur, de la présidente et du représentant du Conseil Français du Culte Musulman.

Je crains fort qu’il soit diablement question de faire un exemple ! 

J’ai ensuite conversé avec ce jeune homme et sa compagne, qui est pour l’instant son seul soutien. Je me suis proposé de l’aider, car si lui n’en a peut être pas encore véritablement conscience, il est clair que s’il était condamné, le jugement ferait jurisprudence et qu’il risque fort de donner un sérieux coup de main au "délit de blasphème" que les islamistes aimeraient bien voir promulguer en notre doux et beau pays de France que beaucoup aimeraient s’approprier.

Comme quoi, la lutte contre l’islamisation de l’Europe demande réflexion et concertation. Il convient de mettre en oeuvre une stratégie soigneusement élaborée car toute action improvisée et insuffisamment préparée peut rapidement se trouver en opposition avec nos intérêts d'occidentaux.

Si le soldat Calimero est condamné, une étape importante de la conquête islamiste sera franchie et nous risquons de revenir au coté sombre de notre histoire puisque en cas de condamnation cela signifierait que notre « système » laïque et républicain est cette fois ci en grand danger.

S’il est condamné il ne faut pas en rester la et nous devrons tous relayer l’information autour de nous, nous préparer à la lutte et l’assister massivement en appel.

S’il n’est pas condamné, ce dont je doute, il faudra le faire savoir, qu’il parle du calvaire qu’il a vécu, son arrestation, la fouille et la perquisition qu’il a subit alors qu’à un délinquant multi récidiviste on ne fait pas ça. Que ceux qui brûlent un drapeau Français ou sifflent la Marseillaise ne sont pas inquiétés, comme ceux qui urinent sur le même drapeau.

Le 10 janvier fera date dans l’histoire de la laïcité. A nous d’être vigilants pour ce rendez-vous à ne pas manquer.

Francis NERI

Résistance Républicaine Alsace