Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2011

Il faut défendre le soldat Calimero

Il faut défendre le soldat Calimero

lundi 3 janvier 2011, par Francis Neri

(paru dans Riposte Laïque)

Un résistant de 30 ans qui avait souillé le Coran au début du mois d’octobre a comparu devant le tribunal correctionnel de Strasbourg. Il était apparu dans une vidéo diffusée sur internet dans laquelle il mettait en scène les attentats du World Trade Center. Le jeune homme avait arraché une page du Coran avant de mettre le feu au livre "sacré" et d’uriner dessus.

Pour le jeune homme en question, il s’agissait d’un acte de provocation qui n’avait pas d’autre but que de s’amuser. « Pour moi, c’est un livre comme un autre qui m’appartenait », a déclaré le prévenu à la barre.

Le représentant du parquet a requis à son encontre huit mois d’emprisonnement avec sursis. Estimant qu’aucune infraction pénale n’a été commise par son client, Me Renaud Bettcher a plaidé la relaxe. Le jugement a été mis en délibéré au 10 janvier.

J’étais présent à l’audience et, effectivement, j’y ai vu un jeune homme dont la main tremblait à la barre, qui parlait timidement, qui avait l’air effaré que l’on fasse tant d’histoire pour une affaire aussi peu "conséquente".

Ce n’était pas l’avis du procureur, de la présidente et du représentant du Conseil Français du Culte Musulman.

Je crains fort qu’il soit diablement question de faire un exemple ! 

J’ai ensuite conversé avec ce jeune homme et sa compagne, qui est pour l’instant son seul soutien. Je me suis proposé de l’aider, car si lui n’en a peut être pas encore véritablement conscience, il est clair que s’il était condamné, le jugement ferait jurisprudence et qu’il risque fort de donner un sérieux coup de main au "délit de blasphème" que les islamistes aimeraient bien voir promulguer en notre doux et beau pays de France que beaucoup aimeraient s’approprier.

Comme quoi, la lutte contre l’islamisation de l’Europe demande réflexion et concertation. Il convient de mettre en oeuvre une stratégie soigneusement élaborée car toute action improvisée et insuffisamment préparée peut rapidement se trouver en opposition avec nos intérêts d'occidentaux.

Si le soldat Calimero est condamné, une étape importante de la conquête islamiste sera franchie et nous risquons de revenir au coté sombre de notre histoire puisque en cas de condamnation cela signifierait que notre « système » laïque et républicain est cette fois ci en grand danger.

S’il est condamné il ne faut pas en rester la et nous devrons tous relayer l’information autour de nous, nous préparer à la lutte et l’assister massivement en appel.

S’il n’est pas condamné, ce dont je doute, il faudra le faire savoir, qu’il parle du calvaire qu’il a vécu, son arrestation, la fouille et la perquisition qu’il a subit alors qu’à un délinquant multi récidiviste on ne fait pas ça. Que ceux qui brûlent un drapeau Français ou sifflent la Marseillaise ne sont pas inquiétés, comme ceux qui urinent sur le même drapeau.

Le 10 janvier fera date dans l’histoire de la laïcité. A nous d’être vigilants pour ce rendez-vous à ne pas manquer.

Francis NERI

Résistance Républicaine Alsace

 

 

 

Commentaires

La jurisprudence tomberait devant plusieurs dizaine d'acteurs.Le plus intelligent serait la tolérance et l'oubli devant un acte ridicule mais ce n'est que du papier et de l'encre.La valeur de ce genre de livre n'est pas matérielle mais spirituelle donc il faut raison garder car les écrits sont indépendants du papier et de l'encre.
Le ridicule ne tue plus bientôt l'on jugera un chien pour avoir fait ses besoins devant un lieu de culte.

Écrit par : BBA | 07/01/2011

nous sommes hélas dans un pays "qui a peur".......une poudrière... et des dirigeants qui ne savent que plier devant les musulmans , qui ,eux , ont bien compris à qui ils avaient affaire..... des exemples tous le jours dans notre (pauvre) France.............que faire s'il est condamné ? et il le sera surement........tout à fait d'accord pour un comité de soutien....

Écrit par : aline perret | 08/01/2011

@ Aline
Merci pour votre soutien vous pouvez adhérer au comité en visitant le blog de Christine TASIN, présidente de Résistance Républicaine
blog christinetasin.over-blog.fr

@ BBA
Vous avez raison si Calinéro était condamné, il y aurait beaucoup de monde au procès en appel !
Nous sommes effectivement entrés en résistance

Bien à vous
Francis NERI

Écrit par : Francis NERI | 08/01/2011

Bonsoir Francis,

C'est fait, je viens personnellement d'envoyer une participation financière à notre association pour créer de l'aide à Caliméro.

JPH, responsable régional RR

Écrit par : Jacques Philarcheïn | 08/01/2011

Super Jacques ! Pour le procès en appel, nous en aurons bien besoin !
Amitiés
Francis

Écrit par : Francis NERI | 08/01/2011

Tout à fait le genre de truc qu'aurait pu faire mon fils.
Alors la France on peut l'insulter, l'injurier et la menacer,
pendant ce temps, dans l'affaire Calimero, le juge aurait confondu islamisme et terrorisme... je souris, c'est un peu comme confondre naja et cobra.

Quelle triste époque. je suis et je participerai également.

Écrit par : loriaux | 12/01/2011

alors nous voila le 12/01/11
a t'on des nouvelles du proces du jeune soldat Caliméro ?
Dans l'attente
cordialement

Bruno

Écrit par : bruno | 12/01/2011

La sentence est tombée ! Il faudrait à présent tirer tout le bénéfice de la situation ...j'imagine !
Francis NERI

Strasbourg
Coran souillé : le tribunal annule la procédure
En octobre dernier, le jeune homme était apparu dans une vidéo sur internet où il brûlait et souillait un Coran. Jugé mi-décembre pour provocation à la discrimination religieuse devant le tribunal correctionnel de Strasbourg, le Bischheimois de 30 ans assurait n'avoir eu d'autre intention que de s'amuser. Ce matin, les juges rendaient leur décision à l'issue du délibéré : ils ont prononcé la nullité de procédure, considérant que le prévenu n'avait pas été cité devant le tribunal dans les règles du droit.

Nous suivrons l'affaire de prêt à RR (Christine TASI a fait un CR sur son blog!) car une nouvelle procédure sera lancée !

Écrit par : Francis NERI | 12/01/2011

ARTICLE PARU DANS LES DNA et écrit parANTOINE BONIN


Sans trancher le dossier sur le fond, le tribunal correctionnel de Strasbourg a prononcé hier matin la nullité de la citation qui a servi de base aux poursuites engagées contre le Bischheimois de 30 ans apparu, en octobre, dans une vidéo en ligne où il incendiait et souillait un Coran (DNA du 14 décembre).

Les juges ont retenu l'exception de nullité soulevée par Me Renaud Bettcher au début de l'audience du 13 décembre. L'avocat de la défense avait considéré que le parquet avait commis un vice de forme en visant comme fondement des poursuites l'article 24 de la loi de 1881 sur la liberté de la presse dans sa globalité, sans citer un alinéa en particulier. Or la jurisprudence impose au ministère public de déterminer avec la plus grande précision la nature de l'infraction poursuivie.

A l'expiration du délai d'appel de dix jours, le Bischheimois de 30 ans recevra, par courrier, une nouvelle citation en justice qui tiendra compte de la décision d'hier. Un second procès pour provocation à la haine raciale se tiendra donc dans les prochains mois au tribunal de grande instance de Strasbourg.

Écrit par : JOSI | 14/01/2011

@ josi: Allez vous défouler ailleurs, ce blog n'est pas fait pour vous.

Écrit par : Francis NERI | 16/01/2011

Les commentaires sont fermés.