Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2010

Points de vue

Points de vue

PAYS-BAS

Wilders, le populiste indispensable au gouvernement

Observez le rapprochement des points de vue, des représentation, des attitudes et des comportements de trois personnes que la « bien pensance » actuelle n'ose plus opposer. Il y a du progrès !

Le mien ! Écologue systémicien, plutôt à droite par allergie à la gauche !

A mon avis, Il n'y a pas photo, la ligne à suivre, le fil rouge c'est bien le chemin prit par Gert WILDERS. Le coeur de cible, c'est l'Islam TOUT l'Islam et à un moment donné il faudra bien se déplacer sur le terrain du coeur de cible : en territoire islamique. A moins que comme le suppose Suzanne l'Islam se renouvelle en interne

C'est la raison pour laquelle je pense que notre présence en Afghanistan est utile, mais bien évidemment il faut nous fixer des priorités et, ma foi, il y a le feu à la maison Europe. Conséquences ? Si retour du front Afghan il doit y avoir, ce ne serait pas par antiaméricanisme ; mais faute de moyens suffisants pour lutter sur plusieurs fronts, nous recentrer sur l'essentiel : éteindre le feu en Europe, faire cause commune avec Wilders.

Enfin, permettez moi de vous donnez encore un autre avis : il faut se rassembler au delà de nos divergences apparentes; l'union sacré en quelque sorte et AGIR ensemble à partir d'une finalité clairement précisée, des objectifs, des échéances, et enfin avec des moyens à trouver.

Résistance Républicaine est sur cette ligne de conduite, des comités locaux s'organisent sur l'ensemble du territoire. Certains et certaines d'entre nous ont déjà établis des relais en Europe et même au USA et nous recueillons un accueil enthousiaste.

Le moment de la reconquête des territoires perdus est venu. La Reconquista des esprits, culturelle, économique, sociale, idéologique, politique, démographique, territoriale est enfin venu.

Une nouvelle gouvernance doit se mettre en place. Ne manquons pas cette fenêtre, ce tournant de l'histoire. Sachons encore une fois relever un nouveau défi dont l'enjeu est considérable puisqu'il s'agit tout simplement de la gouvernance du monde dans lequel nos enfants, tous nos enfants, vivront.

Alors singularité islamique ou singularité occidentale ? Encore une fois nous sommes dans l'obligation de  choisir notre camp, car l'islam nous met au pied du mur.

Toujours, dans les moments les plus tragiques de notre histoire, des hommes et des femmes se sont levés, ont combattus et ont vaincus ! Alors sachons "lire" ses enseignements !

Ami (e)s, levons nous dans le calme et la détermination. Maîtrisons nos émotions afin de ne pas tomber dans le piège de la violence que nous tendent nos adversaires et dans lequel ils espèrent nous voir tomber.

Combattons avec les armes de la connaissance et de la raison.  C'est le moment !

La peur doit changer de camp, montrons notre force et notre détermination et si cela ne suffit pas, et bien faisons confiance aux gouvernants que NOUS aurons choisi. Ils auront alors les moyens que, démocratiquement nous leurs aurons donné d'utiliser l'article 16, la légion et autres moyens actuellement en "formation" en Afghanistan.

Celui de Gérard Charollois, écologiste radical.

Sachez que personnellement, je suis, à l'instar de ce que vous écrivez, radicalement hostile à l'islam. Non par  racisme, puisque je considère que tout être sensible mérite respect et protection, mais parce que toute religion est un piège à cons.

Les religions sont des billevesées irrationnelles, des mythes pour petits enfants, des paravents contre la légitime peur de la mort.

Or, si toute religion est un piège à cons, admettons que certaines se trouvent à des phases plus éruptives que d'autres. Ainsi, au Moyen-Âge européen, le catholicisme et son inquisition, ses bûchers, ses ordalies, fut criminogène. Il s'est apaisé et ressemble aujourd'hui à un volcan éteint qui ne fait plus grand mal à quiconque.

En revanche, il est vrai que l'islamisme militant, instrumentalisé par ces dirigeants fanatiques, représente un danger en ce qu'il prétend régir les sociétés, fonder des lois séculières, nier les droits des objecteurs accusés de blasphèmes.

Bref, j'aime les européens, les juifs, les arabes et tous les autres, mais exècre les religieux lorsque quittant la sphère privée ils entendent imposer leur vision obscurantiste du monde.

Ils ont bien évidemment l'entière liberté de pensée  ou de rêver un arrière monde, car la liberté est sacrée, pas leurs idoles farfelues.

Le problème est que par complexe, par "sanglots de l'homme blanc" mes amis en athéisme progressiste n'osent pas dire ce qu'ils pensent de l'islamisme. Pour trop d'entre eux, tout ce qui vient  d'outre-mer est bon bec.

Il est vrai que ces mêmes amis idéologiques refusaient, il y a une quarantaine d'années de voir les crimes de MAO et consorts pour ne pas désespérer la classe ouvrière.

Je m'opposais à eux, en ce temps et n'ai jamais succombé aux charmes du fascisme rouge à la mode dans l'université lorsque j'y étais jeune étudiant.

Présentement, l'esclavage, la colonisation empêchent tout débat critique et au nom de l'Histoire il faut s'auto flageller.

Ils en reviendront, comme ils sont revenus du maoïsme et autres impasses.

Attention, ce combat contre l'islam ne doit pas inversement déboucher sur un racisme quelconque.

Après tout, un arabe, entre autres, n'est pas condamné à croupir dans l'abrutissement religieux, pas davantage qu'un européen n'est voué au christianisme.

La raison peut s'offrir à tous.

Très cordialement.

Gérard  CHAROLLOIS

Celui de Suzanne ! Inclassable !

La fin de l'islam viendra de l'islam.

Djemila de Montréal est un exemple, comme Wafa Sultan, ou Lucien Oulahbib de Lyon, ou Hayan Hirsi Ali et tant d'autres qui risquent leur vie en tant qu'apostats

La vraie question est celle de Joachim Veliocas, dans "ces maires qui courtisent l'islamisme" sur Obs de l'islamisation "nos démocraties peuvent-elles endiguer les totalitarismes" ?

Car 3 totalitarismes en un siècle, ça fait beaucoup quand même

Le totalitarisme de l'islam a 1400 ans, mais que des démocraties discutent du sexe des anges alors qu'il infiltre déjà la société, c'est surprenant.

Il a un lien entre utopie, messianisme et perversité narcissique, mais il faudrait du temps pour en parler

http://www.postedeveille.ca

Et ma réponse à Suzanne ! Je n'ai pas encore répondu à Gérard !

Belle analyse Suzanne et qu'il faudrait développer car elle est au point de convergence des crises du "système  global". L'intrication est telle que nous avons de la peine à avoir une vue d'ensemble. Pourtant,  l'Islam n'est qu'une singularité qui refuse LE modèle occidental, sinon sa modernité. C'est vrai que celui-ci est infiniment critiquable en l'état, et qu'il mène à une impasse, mais c'est à nous qu'il appartient de le faire évoluer.

Pour que cette singularité ait pu émerger des sables du désert il a fallut la complicité objective du modèle occidental. Après 1968, le grand patronat mondialisé avait besoin d'énergie à faible coût, de consommateurs peu exigeants et d'autre part de travailleurs dociles. De là est venu l'immigration, le regroupement familial et les délocalisations. Nous payons aujourd'hui les fautes commises en toute conscience par nos dirigeants et des peuples "marchandises", aveugles, leur énergie vitale dévoyée et soumise à la dictature des médias et de la "consommation".

Cet état est parfaitement bien décrit par Oriana Fallaci (La rage et orgueil, La force de la raison)

La guerre qui nous est déclarée se renforce d'heure en heure, et des jours encore plus durs nous attendent.  Nous allons avoir besoin de nous rassembler sur l'essentiel. Nous allons avoir besoin de toute notre raison pour ne pas nous laisser entraîner par nos émotions, mais cela n'exclu en rien que nous devrions faire face avec courage et dignité et commencer par "réveiller" tous ceux qui végètent dans l'aveuglement, dans la surdité, dans l'indifférence, dans la complicité avec l'ennemi.

La fin d'une certaine forme d'islam peut effectivement venir de l'Islam, mais crois moi, il faudra lui donner un bon coup d'épaule et, ce n'est pas ce que nous faisons.

C'est de l'intérieur même de la "forteresse" que naissent toutes les complicités et les peurs dont se nourrissent nos adversaires. Constantinople est tombée car une petite porte de l'enceinte intérieure était ouverte. Cherchons ceux, qui de l'intérieur même de ce qu'il faut bien appeler "la forteresse occident", sont en train de laisser des portes ouvertes, alors écartons les de toutes possibilités de le faire, nous aurons fait la moitié du travail.

Je te remercie pour ta lucidité, ton intelligence intuitive et ton énergie, avec des femmes comme toi et Marie Françoise nous vaincrons, c'est sur !