Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2013

Le principe de réalité II

Le principe de réalité, auquel nombre d’entre nous se réfèrent exige que nous tenions compte des items essentiels parmi ceux, nombreux, qui vont déterminer notre avenir.

Quels sont les items de base qu’un systémicien considère (appréhende), met en relations, modélise, et enfin projette ?

Quels seraient-ils, pour un systémicien qui contrôle et régule son affect ? Comment les hiérarchiser, leur donner un degré d’urgence, évaluer leurs rétroactions selon la façon dont on va agir sur eux ?

Le choix et le comment !  Voilà la question et puis vient immédiatement après le « avec QUI »   

Pour ce qui concerne le choix des items (les éléments du système considéré) intéressant au premier chef la France et les Français, je propose trois entrées pour l’action et le choix du QUI et du COMMENT.

L’entreprise et l’emploi

La sécurité aux frontières et à l’intérieur

Notre position en Europe et la mondialisation

A partir de ces trois grands systèmes, nous pouvons aborder les sous systèmes par exemple : l’immigration et nous constatons alors que de ce sous système dépend TOUT le reste et que les trois « pôles » que nous avons choisi ne peuvent fonctionner correctement et interagir entre eux que  si nous ne réglons pas en priorité le problème que nous pose l’immigration.    

Dans l’approche des prévisionnistes et des monteurs de projets politiques qui sollicitent nos suffrages, il est un élément systématiquement  oublié : le vote des immigrés et je pense au vote islamiste orienté massivement à gauche.

Je me pose déjà une question toute simple : Pour quelles raisons l'UMP et le PS ont fait rentrer 300 à 500 mille nouveaux migrants chaque année depuis les années 70 et continuent de le faire.

Pour quelles raisons flattent-ils les "djeunes " des cités et ces Français de papier qui ne le sont que pour percevoir des « allocations diverses » et les soutiennent ils largement avec notre bourse ?

Nous connaissons une partie de la réponse : le vote des immigrés leur permettra de garder le pouvoir en 17 et le consolider définitivement en 22 !

« Quant à espérer un bouleversement avec l'arrivée de Marine au pouvoir, si la légalité est respectée, cela ne servirait à rien qu'elle devienne la principale force d'opposition en 2017, car en 2022, les envahisseurs pèseront définitivement sur tous les résultats électoraux ».

Si Marine rate le coche en 17, la gauche multiculturaliste avec l'aide des islamistes et ses alliés objectifs, Atlantistes, mondialistes, de l’UMP restera au pouvoir. Et en 22 ce seront les islamistes qui le prendront.

Certains disent que le FN est laxiste envers l’immigration maghrébine, africaine et turque !

Y réfléchir, mais ce n’est pas mon sentiment.  En effet,  l'empirisme organisateur de l’ETAT régalien proposé par le FN (Identifier les grandes lignes de force et s'inspirer de ce qui marche - principe de réalité) invite le « citoyen » à ne s'attacher, pour ses choix électoraux, à aucune idéologie, ni aux cultures, ni aux cultes, ni aux identités. 

Elles doivent rester dans la sphère privée et c’est me semble t-il la seule voie « raisonnable » pour la France.

D’aucuns dans un incompréhensible amalgame avec des « comportements individuels » passé de certains membres du FN, pensent que si nous votons pour ce « parti » nous le ferions en révolte contre un système « démocratique et républicain » qui ne respecterait plus les attentes du peuple.

Nous montrerions notre désapprobation, pour aussitôt rentrer dans le rang électoraliste d’un « front républicain »  contre « l’infâme, qui rappelle les heures sombres de notre histoire », et qui est d’autre part incapable de « gérer correctement la France »…pour preuve, ils ne veulent plus de NOTRE Europe…c’est tout dire !

Un désastre, que dis-je une abomination s’ils arrivaient au pouvoir !   

Pour ma part, n’étant pas une « groupie » de Marine le PEN je n’ai que faire des individualités au sein de ce parti. Je considère le « projet » et j’écoute ceux qui le portent, j’examine leurs attitudes et comportements.

Le projet, globalement correspond à ce que j’exprime ci-dessus et si sur certains points j’estime qu’il doit aller plus loin, plus vite, se dépasser,  je pense qu’il vaut la peine qu’on y participe et le conduisions au succès.  

Pensez-y en faisant vos projections électorales, examinez le « projet » puis demandez-vous si les individus qui le portent sont capables de le mener à bien !

C’est ce que nous « ici et maintenant » faisons en toute liberté et en espérant contribuer à éclairer NOTRE choix et le VOTRE

Francis NERI

http://semanticien.blogspirit.com