Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2017

Marine et son programme économique

Ce que nous entendons et lisons de partout chez les opposants à Marine : « Elle nous promet entre autres, une sortie de l’Euro, c’est à dire une augmentation de la dette extérieure d’environ 400 milliards car le retour au Franc s’accompagnera d’une forte dévaluation de notre monnaie. Un coût du même ordre de grandeur que celui du revenu universel de Benoit Hamon ! »

J’ai longuement étudié les possibilités offertes par le programme économique ET social de Marine et effectivement j'y retrouve sinon une totale probabilité de succès (ce serait inconscient et malhonnête d'y prétendre) mais une totale cohérence entre les trois axes : économique, socialement acceptable et offrant le maximum d'aspects sécuritaires suffisants pour le développer.

Bien sur il faudrait que Marine face œuvre de "communication pédagogique" pour mieux expliquer le programme économique et la nécessité de sortir de l'UE pour le réaliser, car c'est la seule façon de persuader et de convaincre les hésitants.

J’espère que nos messages dans ce sens finiront par lui parvenir car ce serait une catastrophe si nous échouions pour des questions de "communication".

Francis-claude Neri
20 02 17

 

10/02/2015

Altruisme et empathie

Les femmes et les hommes de ma famille ont toujours apporté à ma formation cognitive la dimension d’une sensibilité altruiste, indissociable du sens de l’altérité. C’est ainsi que, d’aussi loin qu’il me souvienne, j’ai toujours considéré que « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » était l’idéal de la construction politique dont pouvait se prévaloir mon pays.

J’ai des doutes à présent !

Je vous laisse deviner qui sont les dindons de la farce démocratique, éternellement recommencée, dans le Doubs et ailleurs en France. S’ils avaient compris, eux aussi, il y a longtemps qu'on ne parlerait plus des gouvernants aussi exemplaires que ceux qu'on a vu défiler de Giscard à Hollande. Mais ils ont encore voté socialiste !

Faire une erreur c’est humain, persister dans l’erreur c’est diabolique …pour ne pas dire autre chose.

Francis NERI

10 02 15