Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2007

Démocratie

L idée exprimée par M. Sarkozy que l’élu devient, en démocratie, le mandataire de tous les citoyens, ne saurait permettre de voir son gouvernement reprendre à son compte tout ou partie du programme de ses concurrents qui serait en contradiction avec le sien car il ne tient sa légitimité que de son programme.

Il serait extrêmement dangereux que le futur pouvoir n’applique pas l’intégralité de ses promesses. Monsieur  Sarkozy perdrait toute crédibilité et la rétroaction de ses électeurs serait sans nuances.

Les Français ont donné à la droite une majorité claire et un mandat précis. 

Ils ont voté à 53 % pour un programme dont nous garderons en mémoire les éléments essentiels :

  • Pour que les impôts et les charges soient diminués.
  • Pour que le travail soit respecté et l’initiative libérée.
  • Pour que l’héritage de mai 1968 soit balayé et nos valeurs restaurées.
  • Pour oublier la  repentance et lutter contre la  tiers-mondisation.
  • Pour diminuer le sentiment d'insécurité et de liquidation à marche forcée de l'identité nationale.
  • Pour que leur pays sorte du socialisme antidèluvien et de la Mitterrandie qui nous empoisonne la vie depuis 1981
  • Pour se débarrasser par la même occasion de la Chiraquie qui nous empoisonne au moins depuis autant d’années.

Sur ce plan là, La France pourra, peut-être, enfin respirer si les promesses sont tenues.

Reste à se prévenir de ceux qui dans l’opposition, l’administration, la société civile, refusent et méprisent le choix populaire et démocratique et feront tout pour paralyser la mise en oeuvre du programme pour lequel les Français ont voté.

D’autre part, tout ne sera pas gagné pour autant si continuent à sévir les mandarins et intellectuels "psychosociomarxistes" de mai 68 qui mettent à mon goût beaucoup trop de temps à sortir des systèmes : politique, éducatif, social et culturel qu’ils ont profondément dénaturé par leurs concepts et qui depuis au moins 30 ans nous ont plongé dans le sous développement intellectuel, culturel et moral.

L’espoir renaît, et signe de confiance, j’ai vu dans ma rue ce 14 juillet revenir le drapeau Français aux balcons de nos immeubles.

Beaucoup de travail, de volonté, et d’honnêteté  en perspective à mettre en œuvre. Mr Sarkozy a obtenu le statut qu’il nous réclamait, et nous constatons qu’il possède l’énergie et la compétence pour réaliser son programme dans la durée. C’est ce que nous  espérions. Il nous appartient de l’aider en mobilisant nos propres énergies et nos compétences dans la mesure ou c’est le programme pour lequel nous l’avons élu qu’il applique et pas un autre.

Francis NERI

17 07 07  

Les commentaires sont fermés.