Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2011

Pleurnicher

L’échéance du 12 septembre approche et j’ai de plus en plus de difficultés à pouvoir encore m’exprimer librement.

En effet, mon ordinateur « fixe » n’a pas résisté aux « attaques ». Il est en réparation, disque dur hors service. Mais j’avais un petit portable et c’est sur celui-ci que j’ai poursuivi. Pour combien de temps, je ne sais pas. Les attaques sont continuelles. Sur mon blog, je ne puis accéder aux commentaires. J’ai du mettre google à la poubelle et un ami plus compétent que moi  m’aide à réinstaller mes « outils » en permanence.

« Ils » ne m’auront pas ! Il reste 10 jours à tenir, NOUS tiendrons ! Je remercie mon hébergeur même s’il n’a pas encore répondu à mon SOS, il n’a pas manifesté l’intention de m’éjecter…c’est pour moi l’essentiel. 

Comme je n’ai plus accès aux commentaires, je voudrais répondre ici, puisque cela m’est encore possible, à deux internautes dont les diatribes m’ont particulièrement touché même s’il y a deux émotions que je me refuse à ne pas contrôler : la colère et la peur qui souvent vont ensemble.

Oui j’ai eu peur à la réception de l’assignation. Peur d’avoir peur et cette peur m’a un instant mis en colère. Mais la peur et la colère se sont envolées et j’ai décidé de me défendre, de faire valoir mes raisons et de faire confiance en la justice de mon pays.

Mes critères pour apprécier les actes des politiques c’est leur humanité et leur degré d’altruisme et tout ce que ces deux « concepts » peuvent compter de résonances.

A la lumière de ce que je viens de vivre, plus que jamais je revendique le droit de ne pas être tout a fait comme tout le monde.

Mon ami René me disait dernièrement : « Oui je suis caustique, comme Bedos…en mieux bien sûr mais tu sais que je ne ris pas de toi, mais avec toi »

A la réflexion, c’est ce qui vous arrive quand on a l’âge de cet enfant qui vous fait devenir ce que l’on sera une fois adulte !

Amitiés à tous.

Francis NERI     

Ma réponse à Pert et Allessandro :
Écrit par : Petr | 25/08/2011

Répondre à ce commentaire

Que savez vous mon pauvre ami de la "liberté d'expression" vous qui me traitez de pleurnicheur et me proposer un peu de "votre" courage consistant à se dissimuler sous un pseudo.

Vous êtes un bel exemple pour les enfants que vous dites vous "occuper". On ne "s'occupe" pas des enfants, Monsieur, on les éduque, les socialise et on leur permet d'avancer le plus "librement " possible dans la vie. On les aide à se faire une idée la plus juste de leur environnement, on leur apprend à penser, à critiquer, à s’opposer et ne pas avaler des certitudes toutes faites.

Vous savez fort bien que je ne peux vous répondre sur le fond comme sur la forme, je me réserve pour le débat au tribunal. Et vous en abusez, tentant de m’isoler. En  bon démagogue vous me servez Riposte Laïque qui selon vous m'aurait "lâché"

Même si cela était Monsieur, sois disant apolitique, cela ne me gène pas. S’ils ont jugé utile de le faire, je suppose qu’ils y trouvent un intérêt. Pour ma part, je ne les lâche pas, ils font partie de ma famille de pensée, même si j'ai quelques divergences avec eux sur le fond.

Divergences que je peux dépasser pour un intérêt supérieur ce qu'apparemment vous êtes incapable de comprendre et encore moins de faire, ce qui correspond, selon moi, exactement au système de pensée de la gauche actuelle.

Vous devriez réfléchir, si vous n’êtes pas trop aveuglé par vos certitudes, à une notion simple qu’on appelle l’Altruisme : « le premier impératif de survie s’exprime en fonction de l’espèce ; le suivant en fonction du groupe ; le dernier en fonction de l’individu ».

Tout le bien, tout le mal, toute la « morale » ou l’éthique si vous voulez, tous le « progrès » humain dependent de l’ordre dans lequel on se conforme à ces trois impératifs. Si l’individu gagne contre le groupe, il met l’espèce en danger. Si le groupe entend « survivre » aux dépens de l’espèce, il court au suicide collectif.

Tout le « bien » et le « mal » résident dans cette simple formulation c’est de là que coule toute la justice humaine et c’est la raison pour laquelle j’accepte de m’y soumettre.  

Pour ce qui vous concerne, et madame Martine Aubry comme vous, vous avez une idée partisane de l'évènement et bien que vous dites ne pas faire de politique ( je n'en crois pas un mot) en conséquence, vous ne pouvez comme Allessandro être ni objectif, ni factuel et encore moins en mesure de vous dépasser en tant qu’individu !

Je suppose en plus que vous êtes, avec lui, en service commandé NON ?

Vous êtes vraiment inquiet pour Madame Aubry et son époux, ou vous jetez de l'huile sur le feu pour rendre sa candidature à la Présidence impossible ?

Posez-vous la question suivante : L’attaque de Madame Aubry, justifiée ou pas,  contre un blogueur anonyme vous sert-elle en tant qu’individu, votre groupe, la France et plus loin l’Europe, l’Occident , l’Humanité ?

Votre ami Allessandro, me parait être de la même veine que vous (et je pense qu’il en est de même pour Madame Aubry) : des partisans de la pensée unique, intéressés uniquement par leur devenir personnel et incapables d'émettre autre chose que des jugements de valeur. Voilà ce que vous êtes tous les deux...et probablement tous les trois !

Sans intérêt !

Bien à vous    

 

Commentaires

Pour les attaques informatiques il y a des recours juridiques et il ne faut pas hésiter à en user.Concernant l'affaire qui vous concerne, je pense que lorsqu'en entre en politique le droit du citoyen à être informé est un droit que la constitution devrait garantir.Pour l'homme public la vie personnelle ne doit pas exister.Sans parler du dommage causé par le fait que l'on s'en prenne à vous et qui fera vite le tour d'internet,il semble illusoire de vouloir garder sa vie secrète sur internet.S'il y a eu rumeur le plus juste serait de faire un rectificatif à la demande de la personne concernée ce qui aurait entrainé de l'estime ce qui n'est pas le cas.

Écrit par : claude04 | 03/09/2011

bonne chance pour votre proces moi je passe le jeudi 8 se^tembre a 13h30 en esperant

Écrit par : ROEDIGER | 03/09/2011

Courage Francis, Albert Schweitzer disait : "J’ai appris à penser par moi-même,... Tout cela est compris dans la phrase : "Je suis un être libre."

Écrit par : LITTERST François | 04/09/2011

Les commentaires sont fermés.