Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2012

Le 24 avril...

Petite réaction aprés le "discours" de Nicolas Sarkozy, pour faire plaisir à Blandine et pour "énerver" Ingrid qui ne peut plus nier qu'elle est Islamo-gaucho-fasciste. Je me demande toujours pour quelles raisons elle intervient encore sur un  blog qui n'est pour le moins pas du tout sa tasse de thé ! Elle doit être investie d'une mission : me convertir à sa "religion". Il faut renoncer Ingrid, je suis perdu pour la gauche depuis 1981 !     

§

Le prochain quinquennat ne sera pas une promenade de santé, non ! Avec 10 millions d'ennemis "islamistes" potentiels installés sur notre territoire, c'est plus que probable.

Et comme il est convenu que François Hollande soit Président, et qu’ensuite il prendra l’assemblée nationale, la gauche, avec le Sénat et les régions, aura tous les pouvoirs à sa disposition pour mettre enœuvre son projet de « coalition » autour des « djeunes »,des femmes, des minorités.

Ainsi pour cette gauche qui parie sur l’immigration contre les classes populaires, la question centrale de la justice sociale pour le peuple français n’est pas une option. François Hollande l’a souvent exprimé et il le maintient.

Revendiquer la préférence nationale ferait désordre. La gauche est tiers mondiste et ce n’est pas négociable. Circuler il n’y a rien à voir !

Cette nouvelle« architecture » de la gauche Française se heurte à "d’effrayantes" études d’opinion « sous hautes protections et ultras secrètes » : Marine le Pen serait en effet quasiment à égalité avec Nicolas Sarkozy.

Le spectre d’un 21 avril à l’envers devient une hypothèse crédible.

Vous imaginez la suite : la reconstruction de la droite se ferait autour de Marine le Pen si, comme François Hollande le pense, il ne gagnerait contre elle qu’avec 60 % des voix ! Rien à voir avec Jacques Chirac qui fit 82 % il y a 10 ans.

Nicolas Sarkozy se présentera t-il ? A sa place je n’en ferai rien. Qu’il laisse la place à quelqu’un de moins « grillé » dans l’esprit des Français et s’intéresse à l’Europe ou à la banque par exemple. Voilà ce qui est à sa dimension ! Il y ferait probablement un bon Président !

Devons nous nous réjouir de son élimination au premier tour ? Je pense que non et qu’il serait préférable de retrouver Marine et Nicolas au second.

Dans le cas contraire, préparons nous à nous battre avec Marine qui sera alors le dernier rempart contre l’islamisation de la Franceet le capitalisme financier prédateur et irresponsable.

31 01 12

Francis NERI

http://semanticien.blogspirit.com

 

Commentaires

Musulmans (converties) célèbres :
Commandant Cousteau
Nicolas Anelka (*1979), footballeur français
Maurice Béjart (*1927), chorégraphe français
Bob Denard (*1929), mercenaire français et maître des Comores
Etienne Dinet, alias Hadchi Nasreddin (1861-1929), peintre français
Isabelle Eberhardt (1877-1904), écrivaine suisse d'origine russe
Roger Garaudy (*1913), écrivain français
Vincent-Mansour Monteil (*1913), officier de l'ONU français
Franck Ribéry, alias Bilal, footballeur français
Olivier Saint-Jean, alias Tariq Abdul-Wahad (*1974), basketteur français
Philippe Troussier (*1955), entraîneur de football
Ferdinand Lewis Alcindor, alias Kareem Abdul-Jabbar (*1947), basketteur américain
Art Blakey, alias Abdullah Ibn Buhaina (1919-1990), musuicien de jazz américain
David Chappelle (*1973), acteur américain
Malcolm Little, alias Malcolm X alias Malik Shabbazz (1925-1965), musulman noir américain
Robert Poole, alias Elijah Muhammad (1897-1975), fondateur de la Nation de l'Islam (Musulmans noirs américains)
Eric Schrody, alias Everlast (*1969), musicien de hip-hop américain
Mike Tyson, alias Malik Sabah (*1966), boxeur américain
Louis Eugene Walcott, alias Louis Farrakhan (1933), chef de la Nation de l'Islam (Musulmans noirs américains)
Sabbataï Tsevi (1626-1676), philosophe juif

Écrit par : Yannick HERVE | 15/02/2012

Yannick,
vous rendez-vous seulement compte que vous pouvez publier cette liste de "convertis" à l'islam alors que nous ne pouvons pas publier la liste de tous les apostats de l'islam. Et savez-vous seulement pourquoi, Yannick ? Allez, je vais vous aider un peu : Parce que cette belle "religion de paix et d'amour" que vous semblez défendre, condamne à mort l'apostasie !!! Et savez-vous, Yannick, que cette condamnation à mort est en totale opposition avec la liberté de conscience posée noir sur blanc dans la déclaration universelle des droits de l'homme à laquelle la République Française comme l'ensemble des états membres de l'Union Européenne ont souscrit comme base de leurs valeurs ? Mais peut-être que vous êtes opposé aux Droits de l'Homme, Yannick ? Savez-vous, yannick que l'islam dominé depuis 854 par le dogme "hanbalite", est incompatible avec nos valeurs universelles et que ce dogme hanbalite a conduit cette civilisation à son déclin jusqu'en 1945, date de l'accord ARAMCO et de l'ère pétrodollar organisée par les Américains ? Depuis l'islam fondamentaliste basé sur ce dogme théototalitaire n'a eu de cesse que de s'employer à restaurer le califat sur terre pour faire triompher cet islam hanbalisant dont les visées politiques sont hégémoniques et bien totalitaires. Vous êtes libre de croire les idiots utiles qui se servent de la soupe des soufis. Savez-vous que le soufisme est considéré au sein même de l'islam sunnite comme une hérésie ultra minoritaire en contradiction totale avec le dogme hanbalite mais que les penseurs fonamentalistes se servent des soufis comme d'idiots utiles pour vous endormir et vous empêcher de réagir ? Vous savez comme cette grenouille que l'on plonge dans une casserole d'eau tiède sur le feu et qui se laisse bouillir, alors que si elle était plongée dans l'eau bouillante, elle s'en échaperait immédiatement... Yannick cessez donc d'être sourd et aveugle, cesser de vous sentir bien dans cette eau déjà trop chaude et qui est entrain de vous faire bouillir ! Regardez la réalité en face et ne faites pas l'ange naïf face aux manoeuvres de propagande des islamistes. A moins que vous ne soyez vous même l'un de leurs agents d'influence ou pire membre de leur secte théototalitaire...
Les tentatives multiculturalistes basées sur le communautarisme partout dans le monde y compris aux USA et notamment ces dernières années en Afrique notamment en Afrique du Sud comme en Europe, ont systématiquement abouties à un échec de l'aveu même des dirigeants qui y avaient cru... Sans même reprendre les derniers conflits ethno-religieux d'Afrique, regardez en Scandinavie, aux Pays Bas et en Allemagne les échecs patents reconnus officiellement par les dirigeants. Les communautés se crystalisent et se dressent les unes contre les autres. La réalité reprend toujours ses droits effaçant le rêve comme le sourire béat sur le visage des idiots utiles au moment où ils comprennent qu'ils ont été manipulés. Ces vieux dont vous parlez ont une sagesse qu'ils tirent de leur expérience. Notamment ceux qui ont vécu en Algérie et se souviennent bien de ce qui permettait le respect entre les communautés : l'appartenance à la seule communauté reconnue et admise, la communauté nationale basée sur la laïcité et la séparation des églises et de l'état. Seul bémol, l'islam n'a jamais été inclue dans le concordat puis dans la loi sur la laïcité, car l'islam hanbalisant ne reconnait qu'une seule loi au dessus de toutes les autres : la charia fondée sur le coran. En Algérie chacun vivait dans sa communauté en bonne entente fraternelle basée sur le respect des coutumes des "indigènes" et la tolérance. Pourtant les "indigènes musulmans" contrairement aux colons européens et aux 37000 juifs d'Algérie, n'étaient pas considérés comme appartenant réellement à la communauté nationale. En effet le décret d'Isaac Adolphe Crémieux du 24 octobre 1870 avait instaurer un apparteid. Et savez-vous qui était Isaac Adolphe Crémieux et à quel gouvernement il appartenait ? De nombreux Français d'Algérie se ont manifestés contre l'adoption de ce décret, comprenant parfaitement ses inexorables conséquences à terme. Bien connaître l'histoire permet de mieux comprendre et analyser les situations présentes. C'est pourquoi lorsque les anciens vous mettent en garde contre un islam fondamentaliste intolérant à visées politiques hégémoniques et totalitaires, vous pouvez ou pas essayer de comprendre les leçons qu'ils ont su tirer de l'histoire dramatique qu'ils ont vécue. Vous pouvez croire au père noël et au lapin de Pâques. Mais souvenez vous, dans les années 80 "les pacifistes étaient à l'Ouest et les SS20 à l'Est" et ces pacifistes ne servaient que d'idiots utiles à la propagande des oligarques soviétiques néostaliniens. Aujourd'hui si vous acceptez d'ouvrir les yeux, vous ne servirez plus d'idiot utile à la propagande des théototalitaires islamistes. Informez vous correctement et faites preuve de jugement, oui Yannick, réfléchissez et choisissez !
La voie que je propose aux musulmans est de réformer leur dogme hanbalisant fondamentaliste pour revenir à un dogme plus rationaliste et bien plus compatible avec nos valeurs universelles. Cette réforme est possible en prenant exemple encore une fois dans leur histoire, sur le dogme mutazilite instauré en 814 par le grand calife Al Mamoun, l'instaurateur de la maison de la sagesse à Bagdad ! Les idiots utiles sont aveuglés par leur ignorance et leur naïveté. Ignorant je constate que vous l'êtes. Seriez vous naïf, Yannick ? Allez, montrez nous votre vrai visage !

Écrit par : Bertrand | 21/02/2012

L’islam, les mosquées, les minarets et la France
Y.HERVE, 15/03/11

En préambule j’aimerai dire que je ne suis pas croyant, bien que d’éducation familiale catholique, je reconnais la force de la philosophie Bouddhiste mais je ne crois pas en la religion associée. Je ne crois pas ni aux dieux, ni aux diables, ni à l’au-delà et encore moins à l’âme et à sa conservation après la mort. J’ai une vue purement mécaniste de la vie et de l’univers. Je n’ai pas besoin d’histoire ou de légende supplémentaire pour vivre. Mais je suis aussi un fervent défenseur des libertés individuelles et je crois en la force de la fraternité.

Des (pseudo) débats sont lancés actuellement en France sur l’Islam à l’initiative d’hommes politiques bien peu inspirés. Ayant eu des discussions autour de moi sur ce sujet je m’aperçois que l’Homme moyen confond tout.

L’Islam est une religion associée à un ensemble de pratiques, il comprend un très grand nombre de sectes (au sens propre du terme). La plupart des musulmans, en France, sont non pratiquants (ne fréquente pas la mosquée ou la salle de prière) et sont non prosélytes. Beaucoup d’entre eux sont de nationalité française et de plus en plus ne sont pas d’origine étrangère (français de souche pour être plus clair)

Certains s’offusquent de la construction de mosquées, encore plus de minarets. Et un minaret avec un muezzin (en fait un haut-parleur) qui appelle à la prière 5 fois par jour ? « Vous n’y pensez pas. Je suis tolérant mais il y a des limites » entend on souvent …

Ce qui m’étonne au plus haut point c’est que les tenants de ce raisonnement se disent croyants (bien de chez nous) d’obédience chrétienne pour la plupart. Il ont dû oublier leurs cours de catéchisme sur la tolérance et l’acceptation de l’autre, du différent.

Après discussions plus approfondies il apparaît que plusieurs choses sont largement mélangées ; les musulmans, les ‘arabes’, les immigrés, les clandestins, les croyants, les intégristes, les terroristes, les escrocs aux prestations sociales, la charia, le jihad, le statut de la femme, le voile traditionnel ou ‘islamique’, la burqa … Autoriser des mosquées reviendrait à cultiver le pire dans ces groupes et de ces pratiques.

C’est comme si autoriser une église revenait à privilégier les pires groupes intégristes, les sectes latinistes, l’inquisition, les bûchers de sorcières, les croisades …

Une grande partie des gens fait assez difficilement la part des choses entre l’Islam et l’appartenance ethnique. Quand je dis que la plus grande communauté musulmane est en Indonésie (plus de 200 millions), qu’il y a des chinois musulmans et que ni les pakistanais, ni les iraniens, ni les turcs ne sont des ‘arabes’ bien que musulmans mes interlocuteurs commencent à douter de leurs certitudes.

Si j’arrive à glisser dans une conversation avec un chrétien que Jésus est reconnu comme un prophète par l’Islam, je mesure souvent l’ignorance et sa force motrice dans l’opposition stérile. Rejeter et refuser est plus facile que d’essayer de comprendre.

Quand en plus je leur dit qu’un algérien est aussi arabe que je suis romain …
En fait un algérien est l’habitant d’un pays peuplé initialement par les Amazigh (communément appelés Berbères, mot issu de ‘barbare’– qui signifie ‘non grec’ - utilisé depuis la fin de l’empire romain) qui a été colonisé par les Arabes qui venaient de la péninsule Arabique.

En effet, les Arabes (historiques) ont envahis autour de l’an 700 de notre calendrier quasiment tout le sud (ouest ou levant par rapport à la péninsule) et l’est de la méditerranée et ont laissé des traces de leur traditions, de leurs gènes, de leur langue qui fédère le Maghreb (le couchant) et le Machreq (le levant) et ont imposé leur religion.

Saviez vous qu’avant d’être convertis (de force ?) à l’Islam cette communauté était en majorité juive puis chrétienne après avoir eu une religion locale encore présente à travers des traditions et vestiges. (Africa vient de Ifren pluriel de Ifri qui était une déesse centrale du culte Berbère).

L’Amazigh est à l’Arabe ce que le Gaulois est au Romain.
Le Kabyle est à l’Algérie ce que le Basque ou le Breton est à la France.

Parler d’un Algérien, d’un Tunisien ou d’un Marocain comme d’un arabe est faux, historiquement faux. En effet bien que la langue commune de tous ces pays soit l’arabe suite à la grande colonisation, il existe encore des traces des langues berbères (chaoui, chleuh, kabyle, mzabi, zenati, tamasheq, tergui) et de leur alphabet, le tifinagh, comme chez les Touaregs. Mais quand on a entendu un irakien essayer d’échanger avec un algérien en parlant comme ils le feraient dans la rue on comprend que chaque pays a cultivé son dialecte de la langue arabe en plus du ou des dialectes historiques locaux. Le monde arabe est moins unis par la langue que la communauté anglo-saxonne.

Quand je vais dans le Magrheb j’entends souvent dire « Vous les chrétiens … ». De ce coté de la méditerranée les même amalgames, les mêmes imprécisions font qu’un blanc, un français est forcément un chrétien. Le mot de tous les jours en arabe pour nommer les blancs est ‘romain’ (roumi ou rumi). Nous les appelons les arabes, ils nous appellent les romains… normal.

Notre pays comporte 36000 communes et presque 40000 églises– avec de temps en temps un temple et plus rarement une synagogue - chacune ou presque avec un clocher qui accueille des cloches qui souvent sonnent les heures, les demies heures, les quarts d’heure parfois, les messes et toutes les fêtes dites carillonnées.

Demande-t-on aux païens, aux mécréants, aux infidèles, aux athées, aux agnostiques, aux croyants d’autres religions – à la grande majorité écrasante en fait - si cette vue encombrée les gêne, si ce vacarme les indispose ?

On estime qu’il y a 6 millions de musulmans en France. De quel droit peut on priver cette communauté hautement respectable pour son écrasante majorité de lieux de rencontre, de recueillement et de prière. Pourquoi serait-ils punis ? Un état laïque doit assurer à chacun le droit de pratiquer sa religion dignement.

Un chrétien, catholique, pratiquant, aimerait il qu’on détruise tous les clochers, qu’ont empêche toutes les cloches de sonner, qu’on lui impose des caves pour entendre et suivre la messe ?

Les sirènes des pompiers sonnent tous les mercredi midi pour être sûr quelles sont fonctionnelles ?
Les gens se plaignent ils de cela ?

Dans l’Islam, le ‘jour du seigneur’ est le vendredi de notre calendrier. C’est la prière de ce jour qui est la plus importante. Pourquoi par respect de l’autre, par tolérance, par empathie, n’autorise-t-on pas cette communauté à se ressembler dans des lieux adaptés après un appel (une seule fois par semaine, en milieu de journée) qui dure quelques minutes, dont la portée acoustique est très localisée ? (voyageant en terre d’Islam, je n’ai jamais été gêné par le Muezzin même par l’appel du matin au lever du soleil)

*** 26 minarets en France à cette date ***

Qu’est ce que la communauté nationale y perdrait et qu’aurait elle a y gagner ?

Monter le communauté les une contre les autres n’a jamais favorisé la paix sociale. Par contre gagner le respect, l’amitié, la paix, la rencontre, la connaissance de l’autre ne peut être qu’un facteur d’intégration.

Le combat, la résistance, contre l’islam est un problème de vieux, de ceux qui ont connu les colonies, la guerre d’Algérie, les événements du métro Charonne, le FLN et l’OAS. Les jeunes ne posent pas la question, cohabitent sans soucis, partagent le couscous, le kebab et vont manger dans des fast food halal.

Le monde sera multi-culturel et calme ou sera communautaire et déchiré.
Réflechissez et choisissez.

Écrit par : Yannick | 15/02/2012

Yannick,
Mais c'est vous qui confondez tout ! Vous confondez écoles juridiques et dogme !!! Alors je vais vous affranchir une fois pour toute sur l'islam : il n'y a actuellement en islam (sunnite ou shiite) qu'un seul dogme reconnu et adopté par l'ensemble de ce que vous appelez "sectes" : le dogme hanbalisant ! Et ce dogme est fondamentaliste en ce qu'il considère le coran comme l'oeuvre incréé, immuable, intangible et de toute éternité, d'Allah. Rien n'est au dessus de la parole d'Allah et donc du coran qui sert de fondement à la loi islamique appelée charia. Ce dogme impose à tout musulman comme devoir de faire triompher l'islam sur l'ensemble de la terre par tous ses moyens, y compris la violence et la conversion par la mise à mort des infidèles et incroyants. Les "gens du livre" c'est ç dire les juifs et les judéo-chrétiens (i.e. uniquement ceux qui n'associent pas d'autres personnes ou divinités à Allah) ont un statut particulier de dhimmi qui les ravalent à un rang inférieur devant servir les musulmans jusqu'à ce qu'ils acceptent de se convertir. Les pagano-chrétiens sont pour les musulmans des associateurs et le "shirk" (associacionisme) est le pire peché condamné à mort par l'islam hanbalisant et voué aux enfers. Vous comrpendrez qu'au vue de la puissance et du pouvoir des chrétiens associacionistes (parce que les musulmans pensent que la trinité consiste à associer Jésus et Marie à Allah...), pour l'heure les fondamentalistes qui dirigent l'islam dans le monde, ne peuvent engager un choc frontale. Alors ils avancent lentement mais surement.
Le seul salut pour l'humanité face à ce fleau, c'est que les musulmans eux-mêmes acceptent d'ouvrir les yeux en réformant le dogme de l'islam. Un point c'est tout. le reste c'est du baratin angélique pour fillette de 6 ans (âge du mariage dans l'islam selon l'exemple de leur pseudo prophète Muhammad qui est réputé avoir épousé Aïcha alors agée de 6 ans, la fillette deson compagnon Abu Bakr. Là aussi il y aurait beaucoup de chose à dire sur les réalités de cette apologétique muhammadienne... Mais c'est une autre histoire, malheureusement pas encore publiée.
Allez Yannick, assez de pseudo bon sentiments. Ouvrez les livres et instruisez vous. Moi j'ai commencé il y a plus de 10 ans... Alors si vous voulez gagner du temps, je peux vous proposer une bibliographie... Nous pourrons alors reprendre nos échanges entre gens bien renseignés et vous pourrez réfléchir et choisir...

Écrit par : Bertrand | 21/02/2012

Selon la propagande officielle il y aurait 6 Millions de musulmans en France. Pourtant la loi interdit de faire des statistiques ethno-religieuse en France. Tous les chiffres et statistiques démographiques sur les étrangers, les immigrés et les musulmans sont traffiqués comme l'expliquent trés bien de nombreux spécialistes dont d'anciens directeurs d'études de l'INED ou de l'INSEE notamment Maxime Tandonet ou Lorraine DATA (cf. son ouvrage "le grand trucage"). Certains sociologues et démographes réputés ont bravé cet interdit dans leurs études depuis plus de dix ans. Les chiffres qu'ils avancent depuis plusieurs années sont trés supérieurs à 6 millions. Et encore certains vous expliqueront qu'il faut distinguer les musulmans pratiquant régulièrement, des musulmans qui n'ont qu'une pratique plus occasionnel de ceux qui, de culture musulmane ne pratiquent pas mais restent attachés aux "valeurs" de l'islam. Alors si vous acceptez d'amalgamer les personnes immigrés ou issues de l'immigration de culture musulmane et les convertis, vous pouvez retenir qu'ils représentent en France actuellement plus de 12 millions d'individus. Vous comprendrez alors que le chiffre "officiel" de 6 millions s'attache à minimiser le phénomène aux yeux des Français qui constatent tous les jours dans la rue ou dans leur supermarché que ce chiffre est faux... Le peuple a du bon sens et la colonisation consiste précisément à imposer sa culture puis ses lois au peuple colonisé... Et nous assistons passivement à la première phase de cette colonisation : la phase culturelle dont vous êtes le pure produit. Moi je mange du cousous et des mergez depuis ma plus tendre enfance. Pour autant je refuse de payer un cent pour un abattage rituel à un imam qui s'en servira pour instaurer la charia chez moi. Alors depuis deéjà 10 ans je ne mange plus que du porc ! Car au moins je suis sur que le porc ne sera jamais halal et que donc je ne verserai aucun tribu de gré ou de force à cette secte théototalitaire qu'est l'islam hanbalisant !!!

Écrit par : Bertrand | 21/02/2012

Les commentaires sont fermés.