Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2014

Elections municipales à Strasbourg

« Des états initiaux légèrement différents peuvent évoluer vers des états considérablement différents et vice versa des états considérablement différents peuvent évoluer vers des états initiaux semblables » Bref, retour à la case départ !
 
La détermination de l’état d’un système et sa trajectoire future passe par l’étude des phases précédentes qui est déterminante, surtout si elles sont répétitives, ce qui facilite les calculs. Orienter la trajectoire d’un système dynamique exige de déterminer A L’AVANCE chacun des points représentants les états futurs du système en calculant à chaque instant l’évolution du système. Les systèmes déterministes (oui çà existe) sont représentés dans l'espace des phases par des trajectoires précises sur lesquels ces systèmes se situent et évoluent sans les quitter.
Les systèmes aléatoires évoluent au hasard dans tout l'espace. Les systèmes chaotiques, eux, ont un comportement infiniment complexe. Ils sont irrésistiblement attirés par une figure géométrique de structure également infiniment complexe sur laquelle ils errent au hasard, mais sans jamais la quitter, ni repasser deux fois par le même point !

A Strasbourg comme ailleurs il faut souhaiter que Marine LE PEN évite comme la peste les systèmes chaotiques et structure, organise, in-forme chaque système régional en l’orientant vers un but : la conquête du pouvoir en 17.
 
Francis NERI
30 06 14

Les commentaires sont fermés.