Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2010

La Honte, c'est lui !

Il y a aujourd'hui sur notre drapeau une tache de honte"

LIRE

DOMINIQUE DE VILLEPIN, fustigeant la politique du gouvernement vis-à-vis des Roms.

§

Monsieur de Villepin vient de se tirer, politiquement parlant, une balle dans la tête, et par la même occasion, une balle dans le pied de la droite de gouvernement

Ces hommes politiques de droite comme de gauche sont des grands "enfants". Ils sont, soit incapables, soit cyniques pour ne pas percevoir à quel point la colère du peuple est grande et ils sont, encore moins, en mesure de l'apaiser.

Tous ces "bobos" bien-pensants prennent les citoyens pour des demeurés. Ils vont vite déchanter !

Ce ne sont pas les roms, ou les maghrébins nos ennemis, mais les ennemis de notre nation, de notre culture et de nos valeurs, ceux qui créent les conditions de cette « invasion ».

Ce sont pour commencer, ceux qui ont bradé la France en 1973 pour quelques barils de pétrole, les Giscard, Mitterrand, Chirac, Villepin, et puis sont apparus ceux de 68, les Cohn Bendit, Mamère, Duflot, Joly, Besancenot et bien d'autres « porteurs de valises », comme le disaient si bien nos amis « pieds noirs ».

C'est ce petit monde dont il faut, avant tout, débarrasser la France.

Ne parlons pas de cette gauche dites de « gouvernement » qui sombre avec Aubry et son islamiste de mari.

Il faut que des Français sortent de l'ombre, qu'ils prennent la parole et que celle-ci soit suivie d'effets. Il faut purger nos administrations, épurer l'Education Nationale, la justice qui n'ose plus condamner, la police qui, en conséquence, n'ose plus arrêter ; appliquer sans faiblesse, les lois, les codes et les principes républicains qui ont fait la France.

Nous sommes à un rendez vous de l'histoire. L'heure est venue. Français de France levez vous et unissez vous, faites taire vos divergences, la France a besoin de vous. Le jour de gloire est arrivé.

Francis NERI