Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2010

Nos "musulmans de France"

J'ai très mal vécu le 4 septembre à Strasbourg. L'attitude indigne de la gauche Strasbourgeoise, député, conseillers généraux, élus municipaux se sont déchaînés contre notre manifestation pacifique au point que nous avons du évacuer la pelouse de l'Orangerie pour ne pas être l'objet de la furie des manifestants contre le gouvernement, venus de la place Kleber.

Deux couples de sympathisants avec enfants sont restés courageusement sur place, ils n'ont du leur salut qu'à la protection rapprochée de la police.

Ne parlons pas des Dernières Nouvelles d'Alsace journal qui a volontairement dénaturé nos propos. Elus de gauche et médias sont, comme sur la plan national, responsables des menaces de mort sur notre Présidente Christine TASIN.

J'avais décidé de ne plus rien publier sur ce blog, me disant que l'approche systémique globale,  des évènements, n’intéressait finalement personne et que chacun allait se retrouver autour de sa "communauté" et fourbir ses armes.

Et puis j'ai lu un petit article de SOAZIG et, ma foi, j'ai repris confiance, le doute s'est à nouveau éloigné. Je n'ai pas changé grand chose de son texte. Il se suffit à lui même. Un constat, un simple constat !

Allez bonne lecture"

Merci SOAZIG !

§

Nos "musulmans de France" étaient depuis des décennies des Français ! Point. C'était avant qu'on installe, pignon sur rue, des" instances " venues de pays où justement les intégristes ont pris pied. Ce sont ces "instances" religieuses qui ont brisé la cohésion nationale. Jamais un musulman n'a été privé du droit de prier dans ce pays et ceux qui le souhaitaient seulement le faisaient naturellement.

Mais "on " a voulu tenter de calmer les cités en ré-islamisant des gosses qui ne connaissaient rien à la religion de leurs grand-parents et qui sont mis maintenant entre les mains d'intégristes qui ont décidé que la France serait un dar el islam de par le nombre de ses immigrés venus de pays musulmans. Mais ceux qu'on a installés ne prônent pas l'islam des grand-parents de ces jeunes. Ils prônent un islam conquérant et politique. Ils prônent la charia, et ils ne veulent pas d'un « islam » de France qui en serait expurgé.

La politique n'a rien à faire dans la pensée religieuse des Français depuis un siècle, la foi est intime et du choix de chacun. Monsieur Sarkozy a ouvert les portes aux plus intégristes et leur a donné un trône.

Les premières victimes de ces instances officielles seront d'abord nos musulmans de longue date qui seront entraînés malgré eux dans ce courant , ensuite ce seront les autres citoyens...et quiconque ne voudra pas voir « sa » France dominée par des intégristes venus d'ailleurs repoussera instinctivement tous ceux qui ont l'étiquette de musulmans, même ceux qui, paisibles, avaient la même foi depuis des générations et qui ne demandaient rien à personne. Ils étaient heureux de vivre, libres de croire ou pas.

Bientôt ils n'auront pas le choix, eux qui avaient adopté la France et qui respectaient ses valeurs et ses lois. Voilà comment en donnant un trône à quelques uns, on fiche en l'air ce qui est le fondement de notre grande Nation " La liberté, l'égalité et la fraternité". Parce que là où on voyait avant un compatriote d'origine Nord-Africaine, on voit à présent un musulman. De même qu'un musulman prit malgré lui dans ce courant ne voit plus dans le Français de souche juste un compatriote, mais un juif, un croisé, ou un mécréant.... Les instances de Cultes Musulmans, installés par un gouvernement de naïfs, qui pensaient gommer les différences, ont tué le vivre ensemble.