Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2010

A la colère qui vient

Aujourd'hui pas encore de suite aux « chemins de l'avenir », vous m'avez clairement fait comprendre que ce n'est pas cela que vous attendez de moi ! Bon, j'y reviendrai !

Beaucoup d'entre vous connaissent mon ami Jakin et si ce n'est pas encore le cas, eh bien lisez ce qui suit et accrochez vous. C'est en réponse à une visite sur un site islamiste qui se dit « islam en France ». mais aussi,  pour répondre à ceux qui croient encore à « l'islam de France », c'est-à-dire un islam qui aurait expurgé la Charia !

Bonne lecture !

§

Cher Francis, chers Amis,

Rien ne m'étonne de ce qui émane de ces gens là, ni de ceux qui ont lâchement choisi de les défendre, de les épauler, de les protéger.

Même si j'avoue ne trouver aucune circonstance atténuante, aucune excuse à cette communauté parasitaire, envahissante, bêtement sûre d'elle en matière de conquête.

Même si je suis tenté, enclin, à encourager toutes formes d'actions, de luttes, y compris armée, de nature à la combattre et la mettre hors d'état de nuire, je condamne sans réserve, oui, et je n'ai pas peur des mots, toutes formes de profanations à l'encontre des tombes par exemple.

Il y a suffisamment d'individus vivants et indésirables de cette engeance sur notre sol, pour ne pas avoir à souiller la mémoire de leurs morts, fusse-elle sans le moindre intérêt. Quant aux têtes de gorets dans les mosquées, je trouve cela plutôt amusant et intéressant.

Bien sur, je serais encore plus sévère à l'égard de ceux qui défendent ces envahisseurs ; les  collabos, journalistes et politiques acquis à leur cause.

Sans oublier les chaînes de distribution halal, qu'il n'est pas bien difficile de "calmer" par des actions somme toutes ordinaires et n'engageant pas plus que cela, sur un aspect pénal, la responsabilité de celle ou celui qui en userait, voire en abuserait.

Tout cela bien entendu, ne devant être que le début, une sorte d'avertissement de principe.

Je persiste et signe, la "manière Corse" est une bonne solution dans un premier temps et peut-être même à terme.

La peur, la menace doivent changer de camp. Laisser tout faire, en se contentant de renauder dans nos moustaches, chacun de son côté, n'ayant aucun poids patriotique, ni social et encore moins de conséquences sur la situation...

Si ces gens avaient eu un comportement normal, s'étaient intégrés, étaient en résumé des gens normaux au sens large du terme, à l'image d'autres communautés pacifiques qui vivent chez nous, nous n'aurions pas besoin d'exiger leur départ.

Mais, ils sont à l'opposé de ces définitions, prouvant chaque jour leur audace, leur manque d'éducation, de discernement, se sentant illusoirement chez eux, comme si la France leur appartenait déjà !

Cela est mal connaître une certaine résistance Française, qui a eu d'autres chats à fouetter que cette meute d'ignares, de pleutres n'agissant qu'en bandes, d'analphabètes, de crasseux, en clair de rustres...

Comment oser prétendre qu'il en existe de bons au sein de cette communauté malfaisante, malveillante ? Je n'ai jamais, je dis bien jamais, et vous non plus d'ailleurs, lu ou entendu les crapules du culte musulman par exemple, condamner l'attitude de leurs ressortissants dans les actes de vandalisme, de violence. Je n'ai jamais entendu non plus, des musulmans soi-disant modérés, fustiger l'islam intégriste, le condamner et ordonner qu'il cesse de jeter l'opprobre sur le reste de cette représentation communautaire, au demeurant complice et hypocrite...


Même leurs sourires fourbes, leurs mains dans le dos n'arrivent pas à me convaincre et je me sens de ce fait, en état de légitime défense, avec le droit, que dis-je, le devoir, de lutter contre cette peste sanguinaire et irréfléchie, se cachant derrière une prétendue religion pour assouvir sa soif de crimes et de délits.

Bien sûr, j'inclus les "droits du sol" que je considère aussi Français que je gobe la présence du monstre Nessy dans les eaux du Loch Ness !

C'est d'ailleurs, pour toutes ces raisons, que j'ai cautionné et applaudi le projet gouvernemental de la déchéance de la nationalité Française pour les délinquants issus de cette population, voire d'autres.

J'encourage dès aujourd'hui la mise en œuvre de ce projet avec les individus, les criminels, qui se sont mêlés aux manifestations actuelles en vue de casser, voler et commettre des agressions et des violences à l'encontre des passants, et bien entendu à celle des forces de l'ordre, pris ces jours ci sur le fait et appréhendés, ce qui constitue l'infraction relevée et le flagrant délit, tels qu'ils furent souhaités par le pouvoir.

C'est donc bien le moment de passer à l'acte, sans blablas... Il s'agit simplement de l'application de la loi qui ne génère aucune contradiction.

Voilà, beaucoup de choses à dire et j'en dis beaucoup. Même si je vous semble excessif, extrémiste peut-être, je suis certain au moins d'une chose, celle d'être dans le vrai avec hélas, la peur au ventre que l'avenir me donne raison, si nous ne nous réveillons pas très vite.

Je pense que vous m'avez à présent un peu situé, sinon jugé. Mais une chose est certaine, c'est ma sincérité et le sentiment d'être dans le vrai et de vouloir que mes enfants et petits enfants aient ce privilège de rester Français et vivent chez eux, en paix et sans contraintes, qui m'incitent à écrire cela.

Fraternité.

Daniel.

 

 

 

15/09/2010

Nos "musulmans de France"

J'ai très mal vécu le 4 septembre à Strasbourg. L'attitude indigne de la gauche Strasbourgeoise, député, conseillers généraux, élus municipaux se sont déchaînés contre notre manifestation pacifique au point que nous avons du évacuer la pelouse de l'Orangerie pour ne pas être l'objet de la furie des manifestants contre le gouvernement, venus de la place Kleber.

Deux couples de sympathisants avec enfants sont restés courageusement sur place, ils n'ont du leur salut qu'à la protection rapprochée de la police.

Ne parlons pas des Dernières Nouvelles d'Alsace journal qui a volontairement dénaturé nos propos. Elus de gauche et médias sont, comme sur la plan national, responsables des menaces de mort sur notre Présidente Christine TASIN.

J'avais décidé de ne plus rien publier sur ce blog, me disant que l'approche systémique globale,  des évènements, n’intéressait finalement personne et que chacun allait se retrouver autour de sa "communauté" et fourbir ses armes.

Et puis j'ai lu un petit article de SOAZIG et, ma foi, j'ai repris confiance, le doute s'est à nouveau éloigné. Je n'ai pas changé grand chose de son texte. Il se suffit à lui même. Un constat, un simple constat !

Allez bonne lecture"

Merci SOAZIG !

§

Nos "musulmans de France" étaient depuis des décennies des Français ! Point. C'était avant qu'on installe, pignon sur rue, des" instances " venues de pays où justement les intégristes ont pris pied. Ce sont ces "instances" religieuses qui ont brisé la cohésion nationale. Jamais un musulman n'a été privé du droit de prier dans ce pays et ceux qui le souhaitaient seulement le faisaient naturellement.

Mais "on " a voulu tenter de calmer les cités en ré-islamisant des gosses qui ne connaissaient rien à la religion de leurs grand-parents et qui sont mis maintenant entre les mains d'intégristes qui ont décidé que la France serait un dar el islam de par le nombre de ses immigrés venus de pays musulmans. Mais ceux qu'on a installés ne prônent pas l'islam des grand-parents de ces jeunes. Ils prônent un islam conquérant et politique. Ils prônent la charia, et ils ne veulent pas d'un « islam » de France qui en serait expurgé.

La politique n'a rien à faire dans la pensée religieuse des Français depuis un siècle, la foi est intime et du choix de chacun. Monsieur Sarkozy a ouvert les portes aux plus intégristes et leur a donné un trône.

Les premières victimes de ces instances officielles seront d'abord nos musulmans de longue date qui seront entraînés malgré eux dans ce courant , ensuite ce seront les autres citoyens...et quiconque ne voudra pas voir « sa » France dominée par des intégristes venus d'ailleurs repoussera instinctivement tous ceux qui ont l'étiquette de musulmans, même ceux qui, paisibles, avaient la même foi depuis des générations et qui ne demandaient rien à personne. Ils étaient heureux de vivre, libres de croire ou pas.

Bientôt ils n'auront pas le choix, eux qui avaient adopté la France et qui respectaient ses valeurs et ses lois. Voilà comment en donnant un trône à quelques uns, on fiche en l'air ce qui est le fondement de notre grande Nation " La liberté, l'égalité et la fraternité". Parce que là où on voyait avant un compatriote d'origine Nord-Africaine, on voit à présent un musulman. De même qu'un musulman prit malgré lui dans ce courant ne voit plus dans le Français de souche juste un compatriote, mais un juif, un croisé, ou un mécréant.... Les instances de Cultes Musulmans, installés par un gouvernement de naïfs, qui pensaient gommer les différences, ont tué le vivre ensemble.

 

 

 

17/07/2010

La troisième

Elle aurait 140 ans !

Pour le 140e anniversaire de la troisième République, le 4 septembre 2010, rassemblons-nous à Paris, Bordeaux, Toulouse... et Strasbourg si possible, pour un apéritif républicain et laïque qui témoigne de notre volonté que la loi républicaine élaborée par tous demeure au-dessus de toute autre loi, religieuse ou coutumière.

L'ennemie de la République est la charia, l'ensemble des préceptes islamiques, car elle refuse la démocratie, l'égalité homme-femme, les libertés de penser, de croire ou de ne pas croire, le droit au blasphème... Bref, la charia, qui est l'application stricte pour tout musulman de la loi coranique, s'oppose totalement aux valeurs universelles que les Lumières et la révolution française ont apportées à la France et à de nombreuses nations du monde entier et qui ont abouti, entre autres, à la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. 

On rappellera au passage que même la Cour européenne des droits de l'homme a par deux fois estimé que "la charia est incompatible avec les valeurs universelles des sociétés modernes": une première fois dans un arrêt qui légitime l'interdiction du voile islamique, une deuxième fois par un arrêt qui légitime la dissolution d'un parti politique turc qui prônait l'instauration de la charia.

Nous demandons donc la dissolution de tous les partis, associations et organismes qui promeuvent la charia et nous demandons au Conseil français du culte musulman de condamner la dite charia.

Que chacun apporte son pique-nique, constitué de produits du terroir français, et son bonnet phrygien ; des moyens d'agir pour obtenir ce que nous voulons seront envisagés lors de cette rencontre festive et militante. 

Les lieux et horaires précis seront indiqués ultérieurement. 

Vous pouvez signaler que vous participerez à la manifestation en vous inscrivant sur le groupe facebook créé à cet effet et sur la messagerie de Résistance républicaine (s'il y a suffisamment de demandes pour d'autres villes, il n'est pas exclu que des comités locaux de Résistance républicaine puissent proposer cet apéritif ailleurs qu'à Paris, Bordeaux et Toulouse, à chacun de s'inscrire en précisant la ville où il compte ou espère participer). 

Tous ceux qui veulent se joindre à Résistance républicaine sont les bienvenus, particuliers ou associations, à condition qu'il n'y ait pas d'autre drapeau que le drapeau français et aucun signe, objet, slogan, banderole... revendiquant une appartenance ou une idéologie politique. Nous nous rassemblerons au nom de la République avec un seul mot d'ordre "non à la charia".

Association organisatrice : Résistance républicaine

logoRR-moyen.JPG