Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2011

La faute de Martine Aubry III

Le Pas-de Calais dans la tourmente.

Après l’affaire de l’élection controversée de Martine Aubry comme Secrétaire du PS, des « rumeurs » sur son alcoolisme prétendu, son « homosexualité » présumée par certains et son « islamisme » évoqué par d’autres, il y eu le « système Fréchiste » dans l’Hérault, et puis ses relations « dangereuses » avec DSK.

Nous pouvions penser que c’était plus que suffisant pour une dame qui aurait pu prétendre à un bonheur de Maire en paix avec ses administrés, soutenu par son avocat de mari. Ce dernier détaché de tout,  particulièrement des causes qu’il défend... parait-il.

Malheureusement, cette dame si « paisible » s’est voulue « de fer ». Elle s’est mise en tête de se substituer à un DSK « défaillant » et de le remplacer à la tête de l’Etat français qui semble t-il lui aurait été promis. Sans doute estimait-elle que cette promesse lui revenait de droit. Ce que contestait d’ailleurs un autre compagnon « fidèle » un nommé François Hollande

Pour cela, il lui fallait se débarrasser des « rumeurs » que, parait-il, colportait un obscur Blogueur Strasbourgeois. Une proie facile, pensaient probablement ses « conseillers ».

Elle attaqua alors avec une extrême violence, sans prévenir et conduisit l’insensé « terrorisé » devant des juges parisiens, espérant un règlement rapide du problème et une exécution tout aussi expéditive.

Mais les juges ne s’y sont pas trompés. Ils ont jugés avec sagesse, exprimant probablement l’idée qu’ils avaient autre chose à faire que de s’occuper de « ragots », de querelles de caniveau, et qu’il ne fallait pas les déranger pour si peu.

Malheureusement pour cette dame si tranquille, elle n’a pas compris le message. Et puis elle avait échoué dans sa tentative de conquérir l’Etat, un peu, parait-il, par la faute de ce blogueur « impossible ». Il s’en tirait bien le « bougre ». Elle décida de remettre çà !

Il y avait bien cette « affaire » Guérini que d’aucuns lui mettaient sur le dos au mauvais moment et sur laquelle un autre « ami » Arnaud Montebourg portait des accusations dont la justice se saisissait. 

Rien à voir avec des propos de blogueur. Pourtant beaucoup se posaient la question de la relation qui pouvait exister entre Monsieur Guérini « patron » de la fédération socialiste des Bouches du Rhône, l’élection de Martine contre Ségolène au poste de Premier Secrétaire du P.S. et les problèmes qui commençaient à se faire jour dans la fédération du Pas-de-Calais !

Pas besoin d’être « Systémicien » pour établir des relations. D’autre part, s’ajoutant au désastre médiatique, le parquet de Lille, retrouvait un nommé DSK dans l’affaire de mœurs du Carlton.                    

Voilà donc notre amie Martine à nouveau dans la tourmente. C’est tout de même impressionnant toutes ces affaires qui se passent dans le Pas-de-Calais et qui ont des répercutions jusque dans le midi. Certains pourraient penser que les deux plus puissantes fédérations P.S. celles qui « font » le parti, sont de connivence et qu’il s’y passe des choses pas très reluisantes. Ceux qu’Arnaud Montebourg ne va pas lâcher sont dans leurs petits souliers et font « profil bas.

Le voilà en effet qui donne le coup de grâce. Des soupçons de corruption planent sur la plus importante fédération socialiste. Des élus de haut rang et amis de Martine Aubry sont soupçonnés de financement occulte. Après l’affaire de l’ancien Maire PS d’Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville, qui dénonçait un système de financement occulte du PS et d’emplois fictifs dans le Pas-de-Calais, la cour régionale des comptes avait mis à jour l’an dernier des pratiques « problématiques » dans ce département.

Est cité comme premier responsable Jean-Pierre Kucheida, député-maire de Liévin depuis 1981 qui, comme Monsieur Guérini, n’entend pas se laisser faire.

En réaction, et devant l’inévitable, Martine Aubry a annoncé la création d’une commission d’enquête.

Tout cela fait un peu désordre, et l’on comprend que François Hollande ai jugé utile de prendre du recul, de ne pas s’exprimer sur le sujet, laissant à Martine Aubry le soin d’empêcher que la « calomnie » ne mette, une fois de plus, le feu à sa campagne.

Comment le peut-elle cette « brave dame » ?  Elle a déjà tellement à faire pour régler son problème de « blogueur strasbourgeois ».

Gageons que Marine Le Pen se tient prête à mettre un peu d’ordre dans ce Pas-de-Calais que Martine Aubry gère pourtant avec une si grande rigueur.

A la suite de la demande d’enquête de Martine Aubry, le secrétaire général du F.N. Steeve Briois a déclaré : « Cette décision est trop tardive car les faits que l’on reproche aux barons locaux du socialisme dans le Pas-de-Calais ne remontent pas à six mois ou un an, mais à plusieurs années ».

Nous pouvons nous attendre à un désastre socialiste dans cette région de France à la Présidentielle et aux législatives. Nous pouvons même nous demander si Martine Aubry pourra garder son fauteuil de Maire de Lille.  

Francis Néri

10/12/11

PS : Je prie les Hackers de qui vous savez de laisser les « guillemets » à mon texte, et les avocats de Martine Aubry de ne pas le dénaturer ni de le sortir de son contexte. Merci !