Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2014

Enragé

Octobre 1973, la Syrie et l'Egypte attaquent Israël. C'est à dire lorsque la guerre du Kippour ou du ramadan explosa et qu'en même temps, les pays de l'OPEC nous imposèrent (à nous et à Israël) l'embargo sur le pétrole. Suivi alors "le grand complot" de l'histoire moderne celui des chefs d'Etats sans honneur ni cerveau, des politiques sans conscience, des intellectuels sans dignité ni courage. L'Europe vendue aux sultans, aux califes, aux vizirs, à l'Arabie. L'Europe devint "ARABIA" !  VGE et Chirac furent les deux principaux protagonistes ...mais ils mourront dans leur lit...probablement !

Oui je deviens enragé, froidement enragé, conscient, lucide, rationnel, sans compassion, sans repentance, sans indulgence. Une rage saine qui ne veut plus comprendre, excuser, composer.

Une rage qui veut nommer, dénoncer, accuser, bref qui a envie d’éclater, mais qui le fera pas encore car elle dépasse la colère ou la haine. Elle se veut chirurgicale…pas tous dans le même panier me dis je ! Une rage capable d’utiliser le scalpel de la raison pour extirper  la tumeur islamo-gaucho-mondialiste avant qu’elle ne développe ses métastases dans ce qui reste de sain du corps de la nation.

Comptez sur moi pour être aux premières lignes du combat qui nous est livré et qui concerne notre passé, notre présent et détermine notre avenir. Un combat qui est d’abord celui de notre identité, de notre culture, de notre existence en tant qu’individu et en tant que peuple. Un combat essentiel dans lequel il nous faut engager toutes nos forces pour préserver ces trésors qui sont notre histoire, et notre culture, et qui ont fait ce que nous sommes et sans lesquels nous ne sommes plus rien et ce que nos adversaires veulent nous voir devenir afin de mieux nous asservir.

Il faut bien comprendre. La guerre que les fils d’Allah ont déclaré à l’Occident est composite, c’est à dire en cohérence avec l’idéologie de la gauche et les intérêts de la mondialisation, bref de l’Empire.

En 1970, Georges Habache, chef de Front Populaire Pour la Libération de la Palestine expliqua très clairement que l’ennemi des arabes n’était pas seulement israël. C’était aussi l’Occident ! De fait il cita parmi ses cibles, la France, l’Italie, la Suisse, l’Allemagne.   Et il rajouta : « Notre révolution est une étape de la révolution mondiale. Elle ne se limite pas à la reconquête de la Palestine. Il faut être honnête et reconnaître que nous voulons une guerre totale. Il est donc nécessaire que la Nation arabe toute entière entre en guerre avec l’Amérique et l’Europe. Le plus beau est encore à venir, à partir de maintenant il n’ya aura plus de paix pour vos nations. Déterminés, obstinés, patients, telle est notre stratégie que nous entendons élargir »

Les dirigeants Européens ont ils ouvert les yeux ? Bien sur que non ! Ils ont fait semblant de ne pas comprendre que  par « élargir leur stratégie, il entendait aussi la guerre en volant un pays à ses citoyens pas seulement par les attentas et les armes, mais aussi et surtout par : immigration massive, victimisation, asile politique, femmes enceintes, canaux pneumatiques abordant à Lampedusa, prétentions qui deviennent de plus en plus arrogantes : mosquées, voile et burkas, la viande hallal, les cinq prières, le mariage islamiste, la polygamie etc… Bref, le grand remplacement !

Aujourd’hui les promesses de G. Habbache sont en partie réalisées…alors n’est il pas temps de se lever, de nous débarrasser des traitres qui ont voulu cette situation. Ils sont encore aujourd’hui au pouvoir en Europe.  Ensuite, nous pourrons engager la lutte, quel qu’en soit le prix à payer.

Francis NERI

Documenté à partir de l’ouvrage d’Oriana Fallacci : La force de la raison ! 

05 07 14