Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2018

Après le Bataclan

Au lieu de perdre notre temps, notre énergie, et surtout le sens et la finalité de nos luttes, en rivalités intestines sur les responsabilités d’un tel ou d’une telle, d’une idéologie ou d’une autre, d’une religion ou d’une autre, nous devrions concentrer nos forces sur la composantes des trois « problématiques » qui font cause commune contre nous :

- L’islam dans toutes ses composantes.
- La gauche multiculturaliste, immigrationniste et aux valeurs universalistes.

- L’oligarchie mondialiste financière et du CAC 40 de nos mégapoles et de l’UE.

Ayons conscience que ces trois là œuvrent consciemment, délibérément ou pas, en cohérence. Ils ont les mêmes objectifs : nous réduire à notre plus simple expression, en finir avec notre histoire, nos cultures, nos identités etc.
Et comme l’explique très bien
Renaud Camus…nous remplacer, substituer à nos peuples trop éduqués et trop socialisés, trop réfractaires aux dogmes consuméristes et au monde « Orwellique » qu’ils nous concoctent, un peuple soumis à la religion et appliquant servilement leurs directives.

Ce n’est pas en suivant les « injonctions » des partis politiques qui se passent à tour de rôle le pouvoir depuis près de 50 ans que nous pourrions sortir de cette prison et du triste destin qui nous est promis.

Il appartient à nous, le peuple de la France oubliée des puissants, de prendre en main NOTRE destin. De nous projeter dans un  a-venir qui soit de NOTRE volonté…l’occasion nous sera donné de dire non aux prédateurs qui veulent à nouveau nous imposer leur Europe des marchés.

Sachons les distinguer et ne pas redonner notre confiance à ceux qui nous trahissent depuis si longtemps ; disons leur « NON ».
Pour cela regroupons nous à partir de NOS réseaux, NOS groupes, NOS pages, NOS blogs, nos journaux en lignes.
Constituons NOS groupes locaux d’information, de communication, de résistance ET d’action et à partir d’eux, imposons NOS choix d’une Europe des nations ET des peuples.

Grace à nos réseaux, nous avons gagné au Bataclan …si nous gagnons la bataille Européenne …tous les espoirs nous serons permis aux municipales et à la Présidentielle …

Plus que jamais c’est à NOUS de jouer.

Alors sachons nous structurer, nous organiser avec méthode, nous donner des objectifs, des moyens, agir localement tout en pensant nationalement et au delà.

Nous aurons à dire avec QUI nous voulons avancer et comment.

Nous aurons à refuser de nous laisser enfermer dans leur partis politiques de droites comme de gauche ; incapables qu’ils sont de se rassembler dans l’intérêt du peuple, qu’ils manipulent et abusent TOUS sans le moindre remord.

« Plus est en nous » et çà commence maintenant !

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
16 10 18

29/05/2018

Renan nous avait prévenus

"L'islamisme ne peut exister que comme religion officielle; quand on le réduira à l'état de religion libre et individuelle, il périra. L'islamisme n'est pas seulement une religion d'État, comme l'a été le catholicisme en France, sous Louis XIV, comme il l'est encore en Espagne, c'est la religion excluant l'État...

Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d'Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L'Islam est la plus complète négation de l'Europe; l'Islam est le fanatisme, comme l'Espagne du temps de Philippe II et l'Italie du temps de Pie V l'ont à peine connu; L'Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c'est l'épouvantable simplicité de l'esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à tout recherche rationnelle, pour le mettre en face d'une éternelle tautologie : Dieu est Dieu..."


Ernest Renan
1862, Collège de France

Fritz Helmut Dabber

29 05 18

Renan nous dit aussi: "La critique ne connait pas le respect. Elle juge les dieux et les hommes"
Cette irrévérence puissance portant sur toute chose un œil ferme et scrutateur est par son essence même coupable chez nos "bien pensants" de lèse majesté divine et humaine.

Francis-claude Neri

29 05 18

23/01/2018

Migration(s) et Remigration(s).

Certains pessimistes (ou manipulateurs) cherchent à démontrer que la remigration n'est pas une solution applicable, je suis moi même convaincu que seule la remigration des populations Africaines et particulièrement Maghrébines nous permettra de stopper l'Islamisation de notre pays.
Lionel Gilet

Bien entendu que la remigration c’est faisable …la question n’est même pas là …la question c’est que depuis 45 ans NOS dirigeants ne le veulent pas …ils veulent de l’immigration. C’est donc à eux qu’il faut s’en prendre. Commençons par leur reprendre le pouvoir …nous avons raté le côche avec MLP…nous SAVONS à présent ce qu’il nous reste à faire !

D’autre part :

Jacques Guillemain écrit que :  « ces musulmans sont français pour la plupart », mais ce n’est pas exact. En effet, la quasi-totalité des musulmans qui vivent en France sont des immigrés de 1ère et 2e générations, tous binationaux. »

Ces individus ne sont que des français de papier …même ceux qui paraissent intégrés, à l’exemple d’un certain D’jal « humoriste » et ami inconditionnel de D’jamel qu’il dit être son père spirituel.

Celui-ci déclare dans le journal marocain Tel Quel du 19 01 18 : « En arrivant au Maroc je perds ma carte d’identité, je perds tous mes papiers avant d’atterrir au Maroc ». Il ajoute : « D’jal est mon nom de scène, marocain pour mon plus grand bonheur ». Je suis exactement sur les pas « debbouziens » ! C’est une belle, une très belle personne !
Je cherche au Maroc la baraka, l’amour, le retour aux sources, mon peuple, mes origines…pour garder mon identité finalement.
Je me rends compte de la chance qu’on a au Maroc…Mais disons le, les Marocains ne se rendent pas compte de la chance de vivre dans un pays comme le notre.
Prudent, il rajoute : « Moi ma culture elle est française. Je suis français d’origine marocaine »

Il ne trompe personne. SA culture n’est pas française mais marocaine. Je lui conseille de laisser définitivement son passeport en France et de s’installer au Maroc avec son copain Djamel. Pour eux aussi la remigration EST possible.

Francis-claude Neri

Bref , pour en revenir à la question centrale de la REMIGRATION, que penser de la position des David , ben chamboula et France de Marianne, et qu'espérer faire de concret avec eux? ( Je sens que je vais devenir sous peu un raciste d'idées. .....)

Christian Labrousse

Raciste vous avez dit raciste ...comme c'est raciste !
Et pourtant JE revendique cette appellation...En effet il apparaît que c'est au niveau des gènes qu'il faut chercher la réponse à cette question : sommes NOUS racistes ?
Oui si nous considérons que les dernières recherches en biologie du comportement le confirment (voir Richard Dawkins "Le gène égoïste")
Etre "raciste" c'est pratiquer l'altruisme réciproque et c'est bien ce que font les musulmans en faisant un maximum d'enfants sur NOTRE territoire, dans notre niche écologique à NOUS.
Ils peuvent donc nous éliminer par une plus grande efficacité Darwinienne en produisant un plus grand nombre de descendants. En conséquence, leur influence environnementale ET comportementale provoque déjà une diminution délétère de la santé générale, de l'éducation, du niveau culturel etc.
Une série de "spéciations" se produisent rapidement, en particulier la spéciation sexuelle car toutes les spéciations ne se produisent pas par réarrangements chromosomiques, le temps long des mutations.
Pour en terminer, car c'est un terrain glissant, je dirai que les femmes juives ont bien raison de ne pas copuler avec les "étrangers" ! 

La question centrale c'est le défi que posent les migrations pour la France ET pour l'Europe. Nous sommes confrontés à la plus importante vague de migration depuis l'après seconde guerre mondiale et elle ne concerne les musulmans qu'à la marge....En 2015 il est entré dans l'UE 2,7 millions de personnes....officiellement !

Le renouveau des migrations EST durable car il trouve son origine dans des évolutions de long terme...par exemple l'explosion démographique de l'Afrique qui gagnera 2 milliards d'habitants d'ici à la fin du siècle sans disposer des ressources nécessaires.
La population de l'Europe en même temps diminuera de plus de 100 millions.
Vous voyez où EST la problématique car pour nos élites nous devons obéir à un devoir d'humanité et de solidarité avec eux.


Si nous voulons VRAIMENT aborder le problème, c'est à NOS responsables politico-médiatiques qu'il faut s'en prendre et mettre en place un pouvoir FORT, des institutions fortes, obéissantes à des règles exceptionnelles et effectives dont la « remigration » ne serait qu'un aspect.

Francis-claude Neri

23 O1 18