Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2011

La Martine de Lille 9

La Martine de Lille 9

Après réflexion et une fois le choc émotionnel de l’assignation passé, je ne suis plus aussi  inquiet qu’au début par ces poursuites. En diffusant une chronique de mon ami Bertrand, j’ai la ferme conviction d’avoir utilisé la liberté d'expression, que nous reconnaît la loi. Nous pensons l’avoir fait de manière adulte, citoyenne et responsable et nous avons le sentiment de ne pas en avoir abusé, ce que la loi ne nous permet pas.

Mais puisqu'il y a doute, manifestement, puisque Mme Aubry se plaint, le mieux est en effet de laisser un juge indépendant, agissant "au nom du peuple", de... juger. C'est son métier et son indépendance est garantie. En tout cas chez nous bien plus que dans bien des pays du monde.

Alors sommes-nous en mesure de prouver ce que Bertrand a avancé ? Je crois que oui, mais est-ce bien nécessaire ?  Bertrand a des informations et manifestement, ce n'est pas des ragots. Faut-il pour autant  le démontrer, pour échapper à l'accusation de diffamation ?

J’avoue que personnellement cela me pose problème, je n’ai nulle envie de « m’acharner » sur Madame Aubry et son époux car sa vie privée et publique en serait complètement brisée, et franchement ce n’était pas dans mes objectifs.

Alors, même si ce que Bertrand et moi avons avancé est faux. Ça arrive, tout le monde peut de tromper, et la loi nous reconnaît ce droit - que : 

- 1/ lui et moi sommes de bonne foi

- 2/ il a écrit sans animosité

- 3/ il a mené une enquête réelle et sérieuse.

Alors même si ce que Bertrand dit de Mme Aubry et son époux ne peut être ni confirmé, ni infirmé, nous sommes de bonne foi, lui en l’écrivant, moi en le diffusant. Il a travaillé son billet sérieusement, je l’ai examiné sérieusement et diffusé dans l’intérêt général, et nous n'avons pas d'animosité envers elle.

Dans l’intérêt de tous et probablement dans l’intérêt supérieur de Madame Aubry et son époux, cette assignation devrait être retirée. 

La liberté d’expression resterait intacte, tout en rendant certains internautes plus attentifs à ce qu’ils postent, et l’avenir de Madame Aubry encore compatible avec celui de la République 

Francis NERI

12 Août 2011

PS: Merci à l'internaute qui m'a inspiré cette chronique.

Commentaires

Ouf! voilà qui est règlé, en attendant le mois de septembre, peut être plus si une des parties demande à ce que cette date soit reportée..... Nous allons pouvoir tranquillement continuer à pouvoir lire vos nouveaux post. Certains étant amusants du reste
Merci à vous

Écrit par : yaeto | 12/08/2011

En vous lisant je ressens le stress que vous dégagez à travers vos phrases même si vous essayez de le cacher. Si vous reconnaissiez publiquement avoir été inconséquent en postant ce texte sur votre blog peut être que Mme Aubry pourrait retirer sa plainte. Avec votre ligne défense je ne pense pas que la plainte puisse être retirer. Si vous pouviez prouver les "informations" qui était dans ce billet vous l'auriez fait depuis bien longtemps mais vous savez bien que vous en êtes incapable. Vous n'avez mener aucune enquête et même si vous vouliez vous "acharner" contre Mme Aubry vous ne pourriez même pas.
Il faut clairement revoir la définition de la liberté d'expression s'il s'agit de balancer "des "informations" non confirmées sous prétexte qu'il s'agit d'une personnalité politique je pense que vous n'avez pas compris ce qu'est la liberté d'expression dans notre belle France. Je ne partage pas vos opinions politiques mais dès que vous commencez à vous attaquer aux problèmes de santé j'ai trouvé que c'était trop des associations comme riposte laïque vous lâche elles savent très bien que vous êtes sortis des clous.

Écrit par : Paul Makaz | 12/08/2011

Quand les éléphants de gauche crachent sur la présomption d'innocence des gens de droite, Aubry/Brochen met moins d'ardeur à condamner... Preuve que sa justice seraità double vitesse. Je m'engage à ne jamais voter PS, quel que soit le candidat en face.
Bien à vous

Écrit par : Alinea Dufils | 13/08/2011

Votre billet est une infinie bêtise. C'est plus que littéralement de l'imbécilité à l'état pure.

Si mon accroche introductive vous paraît violente, c'est parce que votre position se retranche exactement de la même manière que les blogueurs de gauche, socialistes, communistes, et d'extrême gauche, qui ont maintes fois utilisé le même genre de méthode que vous soutenez actuellement, et dont un grand nombre a déjà été condamnés auparavant. En résumé, vous faites le même jeu que de nombreux blogueurs et internautes socialistes lorsque ces derniers veulent attaquer des gens de droite, vous ne valez pas mieux qu'eux , au contraire, vous calquez leurs méthodes que aviez cru vouloir dénoncer.

Alors avant d'aller pipouler sur maintes notions juridiques abscontes que vous ne maîtrisez visiblement pas, et qui font l'objet de maintes élucubrations imaginatives plebiennes, tant de gauche comme de droite, il serait peut être temps de faire une mise à jour. Il sera également intéressant de savoir pourquoi Martine Aubry s'attaque à vous : car vous présentez tous les éléments de l'individu facile à abattre et qui plus est qui redonne constamment la bâton pour aller se faire châtier. En quelque sorte, vous êtes un idiot de droite utile à une bande de bouffons de gauche.

En matière de diffamation, une fois celle - ci démontrée par la victime, c'est à la partie qui est à l'origine de cette diffamation de démontrer qu'il n'y avait pas de diffamation.

Il existe dans ma pratiquer jurisprudentielle trois grands types d'exceptions. L'excuse de provocation, la preuve véridique des faits, l'excuse de bonne foi ..... Vous vous retranchez derrière la troisième exception, celle invoquée le plus généralement par les gauchistes, puisque c'est la seule porte de secours, mais aussi la plus parsemée d'embûches.

L'excuse de provocation : Martine Aubry est elle venue vous attaquer publiquement sur son blog personnel ou sur le site de son parti politique ? Est ce que Martine Aubry a écrit et publié un article concernant Francis Neri en y mentionnant des faits portant à son honneur et susceptibles de porter atteinte à la vie privée de Francis Neri ?

Non, alors vous ne pouvez pas invoquer cette exception, par contre Martine Aubry a le choix entre publier un autre diffamatoire vous concernant ou / et saisir la justice .

La règle d'or : quand on écrit quelque chose sur quelqu'un, ce quelqu'un a le droit de déposer plainte si préjudice il y a , et aussi de répondre publiquement sur tout support de son choix.


La seconde exception : exceptio veritatis. Ne s'applique que si les faits sont véridiques, prouvés, démontrés ( un article de journal ou un billet de blog ne font pas office de vérité , si les journaux disaient que des choses vraies, cela se saurait ) , sur des faits rapportés objectivement ( de bonne foi , avec traitement journalistique impéccable ) .

Concernant la politique pro islamiste ou du moins très proche ce milieu du couple aubry et son époux, il n y a aucun soucis à se faire, c'est d'ailleurs pour cela que l'essentiel des blogs dits de droite vous soutiennent ouvertement à travers la défense de la liberté d'expression.

Par contre, concernant l'alcoolisme, il n y a ici que des rumeurs, et quand bien même seraient elles avérées, elles ne concernent que la vie privée de Martine Aubry. Autrement dit, même si Martine Aubry prenait de la coke et se ferait prendre en levrette par des jeunes dans les caves de Lille, cela ne concerne que sa vie privée


Enfin, quand à l'excuse de bonne foi, bien que vous soutenant ouvertement à travers la dénonciation des tentatives de l'innocente amitié socialo _ islamiste du couple Aubry, il n'en reste pas pas mois qu'aussi bien votre comportement à travers ce blog, la divulgation de certains commentaires , voir même l'affiliation à certains groupes de soutien, laissent plus transparaître une action politique dirigée contre Aubry . Tous ces éléments démentent formellement toute bonne foi, et encore moins toute animosité.

En réalité, tout ce que vous avez réussir à faire, c'est alimenter la défense de Martine Aubry, vous avez cru qu'internet allait pouvoir influencer , positivement votre cause, voir même le déroulement de l'instruction.

Même si je vous soutiens dans le fond, quand je lis votre billet, où vous prétexter votre bonne foi, où vous dites que vous aller "gagner votre procès " ( raisonnement NON juridique ) , où vous menacez d'aller plus loin dans vos révélations, je me dis que même si le blogueur que vous êtes a raison sur le fond, dans la forme, il donne tous les éléments pour aller se faire massacrer à la cour.

La bonne foi, cela ne se prétend pas, cela se démontre, ici je vois plein d'éléments qui contredisent toute bonne foi. Il en va de même pour votre soit disant "non animosité", en réalité elle n'apparaît qu'à travers cet article où vous dites "ne pas en vouloir à Aubry' . Si je vous dis cela, c'est parce que ce genre d'excuse est un classique dans les cas de diffamation que j'ai à traiter quotidiennement au parquet.

Quand à l'enquête réelle et sérieuse, il me semble qu'elle est posthume à la publication du premier billet contesté et concerné ! Là, cela l'a fout mal . Qui plus est, sur quels éléments reposent cette enquête, 'est encore une autre histoire, puisque surfer sur internet, encore une fois, ne constitue pas une source de preuves tangibles et certaines.


Votre défense basée sur la troisième exception vous conduira tout droit à la condamnation.


Je vous conseillerais plutôt de démontrer la véracité des faits concernant l'implication de la politique socialiste en rapprochement avec l'islamisme étant comme opposée aux principes de laïcité de ce pays.

et réservez votre " bonne foi" aux seuls faits d'alcoolisme".

Pourquoi Aubry s'attaque à votre blog et pas à d'autre ?

Parce que le votre, du simple fait de votre comportement, cumule les béquilles idéales pour parvenir à la condamnation de votre blog. Vous êtes aussi dans une certaine position sociale fragile, ce qui, je vous l'accorde, est plutôt lâche de la part des socialistes, mais cela constitue une donnée supplémentaire. Il y a des sites que le PS ne pourra pas attaquer suites à la divulgation " des rumeurs " comme le nomme Aubry, tout simplement parce que ces derniers ont pris les soin de ne pas tomber dans la diffamation

Écrit par : Alessandro | 15/08/2011

@ Allesandro " il n y a ici que des rumeurs, et quand bien même seraient elles avérées, elles ne concernent que la vie privée de Martine Aubry."

Ah bon, pour vous avoir un(e) président(e) alcoolique est du domaine de la vie privée. Je suis vraiment dubitatif. Avez vous vu les conséquences sur la Russie de l'alcoolisme d'Eltsine ?

Si les troubles du comportement sont limités à la sphère privée, pourquoi DSK a t il démissionné du FMI ?

Écrit par : Frédéric | 15/08/2011

@ Fred

Déjà, quand on est une quille en géopolitique, on évite les ref à 2 balles.

Les conséquences concernant la chute de l'état de droit en Russie sous Eltsine sont bien moins liées à son alcoolisme qu'au fait qu'il fut placé au pouvoir par la nouvelle nomenklatura mafieuse qui occupait toute la sphère économique de l'époque ( et que le régime certes "autoritaire et anti ultra libéral " de Poutine , aura eutpour effet avantageux de la faire reculer )

Tant que l'alcoolisme de Aubry relève de problèmes personnels qui n'ont pas d'impact sur ses fonctions publiques, cela reste du ressort de la vie privée.

Ce qu'a fait DSK a conduit à une action judiciaire, cela entrave donc fortement son poste public et qui plus est a porté atteinte aux droits de tierces personnes ( ici la victime du viol ) , donc , le fait qu'il ai violé une femme de ménage ne relève plus de la vie privée. par contre, s'il couchait avec des femmes consentantes, cela ressort du domaine privé. S'il couchait avec ces femmes consentantes qu'il payait ( prostitution ) , cela reste du domaine privé. S'il couchait avec des femmes consentantes en rémunérant un mac ( proxénétisme ) , là cela ne relève plus du domaine privé car il enfreint la loi alors qu'il est dépositaire de l'autorité publique.

Outre le fait que l'alcool est une drogue , et que comme toute drogue, son absorption est condamnable, il n'en reste pas moins que si vous buvez, c'est votre affaire.

Si vous buvez à en devenir adicte, vous avez un problème médical. Mais si vous buvez et que vous êtes capables de tenir correctement votre vie professionnelle ou sociale sans incidences par rapport à votre alcoolémie, cette alcoolémie reste votre problème.

Attaquez Aubry sur son alcoolémie, revient à discréditer toute forme de critique vis à vis d'elle . En réalité, si vous voulez jouer à ce jeu, il y a de très nombreux élus de l'UMP , du centre , du PC et du PS qui pourraient se voir incendier pour un petit verre de trop.

Finalement, vous laissez la voie libre pour la grande gagnante des futures élections de 2012, le seul parti politique qui n'a pas besoin de publicité pour progresser dans les sondages.

Écrit par : Alessandro | 15/08/2011

M. Neri, je crois que vous n'avez pas bien saisi toute l'ironie qui résidait dans le propos de cet internaute dont vous reprenez le commentaire du 02/08/2011, quasiment mot pour mot, pour en faire ce billet. :-))

J'espère que les commentaires ci-dessus d'Alessandro vous ouvrirons enfin les yeux: bien entendu, vous allez vous faire massacrer devant un tribunal. Car bien entendu vos écrits sont diffamatoire, et bien entendu aucune défense basée sur les exceptions détaillées par Alessandro n'est soutenable dans votre cas.

Sauf à ce que vous soyez en mesure de prouver devant le juge ce que vous avez avancé (ce dont je doute - irony inside -, car vos allégations sont tout simplement... fausse), vous ne serez pas en mesure de soutenir sérieusement que vous êtes trompé de bonne foi et que vous n'avez envers la plaignante aucune animosité. Je n'insiste même pas sur "l'enquête réelle et sérieuse réalisée a posteriori", dont Allessandro a déjà relevé tout le sel.

Bref, vous avez manifestement abusé de votre droit à la libre expression pour colporter publiquement des propos malveillants. Ces propos ont fait une victime, celle-ci se plaint et réclame réparation. C'est aussi simple que ça. On parie que c'est ce que le juge indépendant vous répondra quand il dira la loi? Mais rassurez-vous, la peine prononcée sera proportionnelle à vos moyens (irony inside).

PS: en plus, vous n'avez pas très bien compris la démarche juridique dont il était question. Soit vous estimez que les propos qu'on vous reproche sont vrais, soit vous reconnaissez qu'ils sont faux et que vous êtes trompés. Vous ne pouvez tenir les deux positions en même temps, et c'est pourtant ce que vous faites dans ce billet. Et c'est ce qui fait que ce billet est une parfaite illustration de ce que l'on nomme... la mauvaise foi. (irony inside)

Écrit par : tardif | 19/08/2011

Un mot de plus: il n'est pas utile d'aller chercher bien loin pourquoi les avocats de la victime vous ont choisi vous et votre blog comme cible de leur poursuite. Votre cas est tellement indéfendable qu'il fera un très bel exemple et servira d'avertissement à tous les "petits blogueurs".

Juste pour rappeler à la veille de la présidentielle que dans un état de droit, il n'est pas permis de diffamer les gens publiquement et cela par quelque moyen de communication que ce soit, même pas sur un blog, et même pas au comptoir du café du commerce.

Sur ce, cordialement

Écrit par : tardif | 19/08/2011

Je suis arrivé sur ce blog pour observer qui est ce Francis Néri qui déclenche les foudres de Mme Aubry j'ai fait le tour du blog et j'ai fini par comprendre les raisons de cette assignation. Mis à part l'excellent commentaire de Alessandro il s'agit du même combat entre ceux que l'on appelle les gauchistes et en face les défenseurs de la France. M. Néri de nombreux commentaires (pour certains diffamatoires) ne font que vous compliquer encore plus la tache de plus vous repostez de nouveau la "chronique" qui vous mène devant le juge cela démontre clairement que vous n'avez aucune stratégie et que vous aimeriez déclencher une action politique car galvaniser par des commentaires limite guerriers vous vous imaginez déjà comme une victime que l'on élèverai au rang d’icône ça ne sera pas le cas si vous étiez condamner toutes les personnes qui vous apporte sois disant du soutien vous oublieront vite fait bien fait. Regardez Riposte Laïque c'est n'est qu'un début.
Oubliez vite les commentaires des pseudos juriste analyste politique sur le blog qui raconte pas mal de bêtises. Quand je vois à quel point la liberté d'expression un des biens précieux de notre pays est déformée je suis sous le choc. La justice sera équitable mais si vous êtes condamner j'espère au moins que vous aurez l'honnêteté de reconnaître que vous avez preuve de légèreté. Quoiqu'il arrive cela servira d'exemple à tous les blogueurs peu importe la cause qu'ils défendent en France les lois s'appliquent à tous sans exception et chacun peux demander réparation s'il le souhaite.

Écrit par : Amanda | 19/08/2011

Les commentaires sont fermés.