Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2012

Faut-il "oublier Marine"

Un ami dont la fonction lui interdit de se "découvrir" s'exprime sur ma chronique : 47 % d'indécis. J'aimerai bien avoir votre avis.

Cher francis
Je rencontre autour de moi les mêmes incertitudes et dans le combat politique il faut agir avec méthode :

1/ éliminer le plus grave danger repéré (hollande), donc oublier marine et voter sarkosy au premier tour pour assurer sa qualification.

2/ repécher marine pour le troisième tour si elle n'a pas obtenu ses 500 signatures par la méthode suivante : éliminer systématiquement tous les sortants qui se représentent ainsi que les ministres qui se présentent en votant les yeux fermés pour leur adversaire de circonscription le mieux placé, c'est un vote punitif pour ceux qui ont refusé les parainages et le rétablissement de la proportionnelle totale ou nuancée.

Quelques exceptions possibles pour ceux qui s'engagent ouvertement pour la proportionnelle immédiate ou qui ont aidé effectivement à ce qu'elle ait ses 500 signatures. Si marine donne cette consigne de vote, elle ne perd aucun député, car elle n'en a pas, mais elle se fait craindre et respecter par ceux qui vont faire les frais de la rébellion. Au final, cela ne changera pas la composition politique de la chambre mais les punis comprendront qu'il ne faut pas se môquer du peuple français.

Pour gagner, il ne faut pas avoir peur d'engager le combat et c'est au troisième tour qu'il faut agir, pas au second car si la chambre ainsi recomposée ne plait pas à sarkosy, il pourra ainsi changer le mode de scrutin et procéder au bon moment à de nouvelles élections. Au passage, ce formidable changement profitera à marine, et en perdant, elle aura gagné ses futures élections.

Commentaires

J'abonde dans le sens du commentaire précédent. Ma décision reste en suspens.. Je n'ai pas fait mon choix. Mais je n'admets pas le cadenassage anti-démocratique infligé à Marine.. Marine sera-t-elle au premier tour? J'en doute fort...Dans le cas contraire, il nous reste le vote-sanction aux législatives et aux municipales! Cramponons-nous à la barre, en cas de houle et sévissons à notre façon. Quelques bandérilles bien ciblées, en direction de nos élus, avant l'estocade finale sauront venir à bout de leur vanité narcissique, zone très sensible chez la plupart....Ainsi, certains redescendrons de leur piedestal et, blessés dans leur amour-propre, auront toute latitude pour réfléchir à l'ivresse du pouvoir perdu..
De chaque situation, il faut savoir tirer la substantifique moëlle!

Écrit par : PSEUDO (au choix) | 22/02/2012

Francis,
Soit les oligarques de la caste politique UMPS en place a déjà réfléchi à ce risque d'un vote sanction au 3ème tour (les législatives) soit elle ne considère pas ce risque parce qu'en réalité UMP ou PS à l'assemblée c'est rose bonnet et bonnet rose ! Avec un infime soupçon de réalisme politique, vous aurez tous compris, que c'est la deuxième hypothèse qui est criante de vérité ! Donc voter Sarkozy c'est aimer être et avoir été cocu ! Je regrette mais encore une fois ton ami propose de refaire la même erreur qu'en 2007 : choisir la peste plutôt que le choléra !!! Mais il faut tout simplement faire barrage à tous les candidats du système et en priorité en faisant élire des députés du FN soit pour empêcher l'UMP et le PS d'avoir une majorité à l'assemblée voire pour permettre au FN de devenir la 1ère force politique alternative en France. Le faux président élu de façon illégitime par une minorité de Français sera contraint soit de faire appel comme c'est la tradition à la responsable de cette 1ère force politique majoritaire à l'assemblée, soit de faire appel à une coalition UMPS qui montrera aux Français la réalité de cette collusion entre ces pseudo-élites parigo-centrée qui croit encore pouvoir nous gouverner. Nous assistons à une pitoyable fin de règne dans laquelle les caciques de l'UMPS s'accrochent à leur siège et leurs privilèges. Un renversement du système mafieux est en route que personne ne pourra plus arrêter. Ceux qui tentent de vous faire choisir la peste plutôt que le choléra sont les complices ou au pire les idiots utiles de l'oligarchie mafieuse décadente qui va être condamnée. Quant aux maires qui auront contribué au déni de démocratie, ils seront durement sanctionnés par leurs administrés. Rira bien qui rira le dernier... Moi je ne sortirai pas les mouchoires lorsque les têtes vont tombées et je ne retiendrai pas les bras de ceux qui les feront tomber. Le peuple n'aime pas qu'on se moque ouvertement de lui et de ses libertés. Chaque fois qu'il s'en rend compte, il se révolte.

Écrit par : Bertrand | 24/02/2012

Les commentaires sont fermés.