Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2016

Recadrer pour résoudre les problèmes

« Recadrer c’est l’art de trouver un nouveau cadre, c’est à dire modifier le contexte conceptuel et /où émotionnel d’une situation, ou le point de vue selon lequel elle est vécue en la plaçant dans un autre cadre ».

Le paradoxe c’est que l’on nous dit à nous Européens : « Soyez humanistes », repentez vous de vos erreurs et de vos fautes ; modifiez votre contexte conceptuel et émotionnel …vous êtes comme vos ancêtres des esclavagistes et des racistes.

Et le plus terrible c’est que cette « injonction paradoxale » vient également de nos rangs à l’exemple d’Alain Persat et de milliers d’autres qui pensent encore que nos valeurs sont universellement admises et applicables.
Ils se trompent bien entendu car les « dictatures y compris religieuses imposent presque toujours des paradoxes semblables : modifier les pensées du peuple et ses façons de voir pour les tenir à leur merci !
C’est terrible cette inaptitude de gens intelligents comme Alain Persat  à accéder au niveau de complexité suffisante pour appréhender l’idée que notre humanisme EST notre faiblesse et que ceux que nous ne voulons pas considérer comme des ennemis, s’en servent pour nous détruire !
Certains des nôtres  ne voient pas, ou ne veulent pas voir, que cet « humanisme » dont la France s’est faite le réceptacle doit être défendu.
Ces concepts humanistes, ces valeurs gréco-latine, judéo-chrétiennes et issues des lumières, une force composite s’en ai emparée et les utilise pour mieux les détruire et nous avec.  

Cette force, aux entrées multiples, est composée d’un libéralisme économique, financier, militaro-industriel dévoyé, d’un préjugé multi-culturaliste et universaliste essentiellement de gauche et d’une idéologie mortifère l’islam qui veut conquérir le monde.

L’alliance objective de ces trois forces est redoutable et lorsqu’elle agit en cohérence absolument invincible ; nous ne pouvons les vaincre une fois liguées contre nous.

Notre seule chance est de les diviser, de les affronter séparément, régionalement et localement.
Nous ne pouvons utiliser la force brute des armes, car la leur est mille fois supérieure à la notre, mais celle de nos cultures qui ont fait ce que nous sommes et qui fait encore notre fierté d’Européen et de Français…ensuite notre intelligence et notre savoir scientifique et technologique.

En affrontant prioritairement l’islam sur notre territoire, nous affaiblissons considérablement l’outil guerrier et idéologique de la « triplice »
En chassant l’islam de France, nous libérons un territoire humaniste et recréons une base pour son développement.

Si Alain Persat et ses amis « bien pensants » comprennent cela, ils comprendront pour quelles raisons il faut voter Marine Le PEN. En France c’est la seule qui affronte la « triplice de l’horreur ».

Francis-claude NERI

30 09 16     

01/12/2014

Gouvernance.

Il est du devoir pour ceux qui possèdent une quelconque influence objective de montrer du doigt les dysfonctionnements, les erreurs, les fautes, les malversations, de la « gouvernance » actuelle, des précédentes et dévoiler les ambiguïtés des propositions de ceux qui prétendent à une gouvernance future. 

L’erreur est humaine dit-on ! Persister dans l’erreur est diabolique !

Ouvrons les yeux ne nous laissons plus enfumer par des idéologues de toute obédience. Laissons nos émotions au vestiaire, ne nous fions pas au physique, aux belles paroles des uns et des unes. Soyons sceptiques, portons sur les événements, les pratiques, les gens qui aspirent à nos futurs suffrages, NOTRE regard, NOTRE main.

Soyons exigeants, ne laissons RIEN passer, demandons systématiquement des comptes….et nous aurons une petite chance d’avoir des élus qui œuvrent pour NOUS çà nous changera de ceux qui roulent pour eux, leur plan de carrière, leur enrichissement…entre amis !

 

Francis NERI
01 12 14

22/02/2012

Faut-il "oublier Marine"

Un ami dont la fonction lui interdit de se "découvrir" s'exprime sur ma chronique : 47 % d'indécis. J'aimerai bien avoir votre avis.

Cher francis
Je rencontre autour de moi les mêmes incertitudes et dans le combat politique il faut agir avec méthode :

1/ éliminer le plus grave danger repéré (hollande), donc oublier marine et voter sarkosy au premier tour pour assurer sa qualification.

2/ repécher marine pour le troisième tour si elle n'a pas obtenu ses 500 signatures par la méthode suivante : éliminer systématiquement tous les sortants qui se représentent ainsi que les ministres qui se présentent en votant les yeux fermés pour leur adversaire de circonscription le mieux placé, c'est un vote punitif pour ceux qui ont refusé les parainages et le rétablissement de la proportionnelle totale ou nuancée.

Quelques exceptions possibles pour ceux qui s'engagent ouvertement pour la proportionnelle immédiate ou qui ont aidé effectivement à ce qu'elle ait ses 500 signatures. Si marine donne cette consigne de vote, elle ne perd aucun député, car elle n'en a pas, mais elle se fait craindre et respecter par ceux qui vont faire les frais de la rébellion. Au final, cela ne changera pas la composition politique de la chambre mais les punis comprendront qu'il ne faut pas se môquer du peuple français.

Pour gagner, il ne faut pas avoir peur d'engager le combat et c'est au troisième tour qu'il faut agir, pas au second car si la chambre ainsi recomposée ne plait pas à sarkosy, il pourra ainsi changer le mode de scrutin et procéder au bon moment à de nouvelles élections. Au passage, ce formidable changement profitera à marine, et en perdant, elle aura gagné ses futures élections.