Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2012

La division

Marche contre le mariage homo. Celle du 17 et celle du 18. Pourquoi deux marches ?

J’ai relevé quelques commentaires au sujet de cette marche qui me semble susciter plus de divisions que de rassemblement. A mon avis c’est mal parti pour que le territoire cultuel chrétien devienne une véritable force de résistance !

A vous de juger !

La revanche des marcheurs (qui ne sont pas des moutons)

Par Eric Martin le 15 nov. 2012 @ 1:13

Tribune libre d’Hélène Julien sur « Nouvelles de France »

Commentaires de :

Francis Claude

La division doit être un mal Français, les socialos, l’UMP en cela nous en donnent des exemples très édifiants…mais aussi la nouvelle droite ou des groupuscules des petites associations des blogs fleurissent tous les jours et ce pour une virgule sur les manières de voir les choses et qui en fait ne sont qu’un problème d’égo de dirigeants autoproclamés.

IL semble que les Français ne comprennent pas aujourd’hui que la France est en péril, financier, ethnique, sécuritaire, religieux, d’étique, nous allons droit a la faillite de notre pays et ne voyons pas ou ne voulons pas voir venir les drames que nous allons vivre dans le futur. La devise, l’union fait la force n’est plus de mise dans les jeunes générations qui ont grandi dans l’enfumage des médias a la botte des gouvernements en place depuis 40 ans … le réveil sera surement très difficile!

@Francis Claude,

Vous avez tout à fait raison. L’union fait la force et je trouve terriblement stupide ces querelles de chapelle. Les médias vont s’empresser de les relayer nous rendant ainsi peu crédibles. Décidément, la recherche du bien commun n’est plus au goût du jour. Il ne reste que des luttes de pouvoir qui révèlent la mesquinerie humaine. Triste France !

Tout ce que vous venez d’écrire est parfaitement juste.

J’ajouterai simplement que l’égo surdimensionné pousse certaines personnes à vouloir absolument être à la tête de chaque initiative….

Au lieu d’une seule marche, on veut nous en imposer deux!

Je sais bien que cette cause vaut tous nos efforts, mais pour les personnes les plus âgées, il y aura un choix à faire, qui sera dévalorisant pour chacune de ces deux journées….

Malheureusement nous sommes en France et les guéguerres partisanes  passent avant l’intérêt général!

Quand à Civitas, c’est une émanation de proches de la Fraternité Saint Pie X, fondée par Alain Escada qui est son porte parole. Ils organisent des réunions ou manifestations pour défendre la foi catholique sur le plan politique.

Brigitte

L.a.m.e.n.t.a.b.l.e.!…
Je suis très choquée que cette querelle soit le fait de deux clercs, ceux-là même qui devraient montrer l’exemple.

Je les invite à lire les livres du père Zanotti-Sorkine, en particulier le dernier adressé aux prêtres!

Francis NERI

Je confirme la pensée de Brigitte sur l’exemplarité qui fait que le père Zanotti LUI rempli son église des chartreux à Marseille.

 Je suis effondré de notre incapacité à nous rassembler et à lutter pour une aussi juste cause qui rassemble tous les français

 J’habite Strasbourg, j’ai 73 ans, je n’ai pas de voiture, je prendrai donc le car pour me rendre le 18 à la manifestation de Civitas

 Par soucis d’équité, j’ai envoyé 20 euros « à ceux du 17 », mais croyez moi nous serons loin des résultats de la marche pour l’école libre qui obligea Mitterrand à céder !

Goupille

C’est la preuve qu’il y a, dans chacune des branches de la Catholicité résiduelle, des esprits dont on peut espérer qu’ils vont prendre conscience de la gravité du problème.

Il n’en est pas moins vrai que Civitas avait annoncé sa manif du 18 novembre bien avant que les autres ne montent une manifestation concurrente à Paris le 17… Et l’on viendra se scandaliser lorsque la Fraternité Saint Pie X déclarera que l’Eglise CEF est satanique. L’étymologie leur donne raison : Satan, le diviseur…

Que les Parisiens et banlieusards répondent par une présence massive aux deux manifs, puisque les provinciaux, eux, devront choisir, à moins d’être des cathos bourrés de fric qui peuvent s’offrir une nuit d’hôtellerie parisienne…

Et puis ces deux manifestations risquent bien d’être un galop d’essai avant la grande manifestation unitaire que nous devrons organiser si La Fraise des Bois persiste et signe.

Lach-Comte:

Tout à fait : cela ne fait pas de mal de rappeler que quand Civitas organisait en premier sa manifestation du 18 novembre, les autres, tous les autres, frigides ou pas, étaient encore au lit … Bien-sûr nous irons, on essaiera, promis, d’aller aux deux mais si vraiment j’ai à choisir, ce sera le 18 en me demandant qui divise qui et quoi ! Je relevais ici même cet esprit de division à l’annonce de la manif du 17 présentée dans vos colonnes par le pédé de service. C’est arrivé.
Je me prépare surtout pour la manifestation du 20 janvier, croyant encore à l’unité préservée ce jour-là et persuadé que le faux-cul qui nous sert de président va insister dans son erreur (il n’a pas le choix !)

 eljojo:

« Nous serons des millions »

Encore faudrait-il prouver que lesdits millions, même opposés au mariage pour tous, seraient prêts à marcher aux côtés de Civitas…

À vouloir être juge et partie on y perd son latin. Civitas veut une marche unitaire, et VITA ne veut pas que des intégristes viennent décrédibiliser leur mouvement.

En fait c’est une question de stratégie : comment faire pour réunir le plus de personnes contre ce projet de loi ? La question est ouverte, et ce n’est pas en s’enfumant à coups de « tous ensemble, tous ensemble » que cela se fera. Si l’unité n’est qu’apparente, elle volera vite en éclat… 

cristiano

Civitas est en pointe et a prouvé son efficacité dans la défense des valeurs chrétiennes. La manif du18 est ouverte à tous, civitas proposant juste d’assurer la logistique. Ceux qui viennent après divisent et son méprisants pour cette association.UNE manif pour marcher du ministère de la famille à l’assemblée nationale où cette loi sera débattue est une action pertinente voire évidente. Des manifs le 17 éparpillées sur la France nuisent à l’effet de masse que doit être celle du dimanche 18/11/2012. Enfin ces différentes manifs vont être l’occasion pour les groupuscules « rose » de se structurer, rejoints en cela et renforcés par les groupuscules « vert ». Je n’invente rien, c’est annoncé voir le site yagg.com .Tout ça pour « ne pas marcher avec les intégriste » dixit cet article ! Bravo les chefs d’alliance vita ! De fins tacticiens !

Isabelle

Bien sûr que les gens font ce qu’ils veulent. Mais je pense que toutes les actions sont complémentaires. Vita a le droit de faire un happening qui a pu paraître cucul et Civitas un message assez musclé. Si l’une ou l’autre de ces formations ne se reconnait pas du tout dans la façon d’agir de l’autre, et le dise, c’est son droit ! Après les adhérents font ce qu’ils veulent. Et les porte-parole des associations assument.

Nous verrons bien les fruits de toutes ces actions, apprenons les uns des autres.

Il n’empêche, je vois difficilement les non-cathos se joindre à Civitas… Donc se dire catho, c’est bien, mais il ne faut pas oublier la réalité terrestre et corporelle que nous partageons avec 100% des humains et pas quelques %. 

Francis NERI

Vous êtes mal parti si vous pensez que les non cathos ne sont joindront pas à la manif de Civitas. Vous devez avoir raté Eric Zemmour et …moi ! Vous avez raté une « marche » mon amie si nous ne sommes pas chrétiens nous en avons la culture. Nous sommes peut-être un peu « paganistes », ou franciscains, mais nous sommes pour la réalité d’une mémoire et d’une identité et c’est probablement la même chose ! 

Alors à Dimanche avec Civitas !

Commentaires

Bonjour

Nous avons fait connaissance hier. Je tiens à vous adresser ce petit texte que j'ai écrit il y a déjà quelques années. Souhaitons (non sans tendre quelque peu le dos, vu ce qui se passe) qu'il ne s'avère jamais prophétique...



Dans la série « Extrapolations prospectives » :

Nouvelle victoire de la tolérance sur l'exclusion

Par Jean Kühl-Leemusch, éditorialiste à L'Aberration



Après l'essai transformé par les couples LGBTPS (lesbiens, gays, bisexuels, transsexuels et polysexuels), qui ont enfin obtenu le droit de se marier et de fonder une famille, triomphant ainsi de l'abjecte discrimination homophobe dont ils étaient victimes depuis toujours, on a pu assister à la lutte splendide des couples homozoosexuels (formés d'une personne humaine et d'une personne animale), longtemps marginalisés et persécutés par une société réactionnaire qu'imbibaient d'antiques préjugés judéo-chrétiens porteurs d'une homozoophobie pathologique. Or, cette lutte vient d'aboutir, puisque le droit des couples homozoosexuels à se marier et à avoir des enf...... des petits comme les couples LGBTPS a été reconnu par la Cour de Cassation dans son arrêt 666 du 24 décembre dernier (numéro et date dont on notera le symbolisme de combat).

C'est Nick Mamère (dont nos lecteurs se souviendront qu'il fut, en France, le premier édile assez libéral et courageux pour sanctifier citoyennement un mariage gay), qui a eu hier, au nom de la Raie-Publique, le juste privilège d'unir par les liens sacrés du mariage civil le premier couple homozoosexuel « légitime » du pays.

Les deux tourtereaux ont donc dit « oui » à Monsieur le Maire, déclenchant les vifs applaudissements d'une assistance nombreuse et enthousiaste au sein de laquelle se remarquait en particulier la présence radieuse de Jean-Louis Roméro et Carline Fourest, témoins respectivement du marié et de la marié(e). Pour être exact, Jean-Élodie – tout(e) de blanc vêtu(e) – a dit « oui », mais Cadichon – crinière fleurie et parfumée, queue tressée, sabots vernis – s'est contenté d'un « HIHAN !! » non moins affirmatif qui émut beaucoup l'assistance. Puis, Cadichon et Jean-Élodie (l'un(e) monté(e) sur l'autre, et celui-ci monté comme un………(bref) sont allés faire bénir religieusement leur union par le bienveillant Jacques Gaillot, dans un espace intercultes LGBTPS aménagé à promiscuité du Salon de l'Agriculture. Le couple souhaite avoir beaucoup de pet... d'enfants et a d'ores et déjà demandé à bénéficier des premières avancées de l'homozoobiologie reproductive, science toute nouvelle qui n'en est encore qu'à ses balbutiements, mais dont l'avenir est on ne peut plus prometteur. Souhaitons à ces deux courageux pionniers de la grande aventure pansexuelle tout le bonheur et tous les pet... enfants possibles.

La prochaine conquête de la Liberté Pansexuelle, qui est en préparation, sera la reconnaissance du mariage homonécrosexuel (entre une personne humaine vivante et une personne humaine à survie contrariée), qui demeure l'objet d'un tabou aussi tenace qu'incompréhensible. Des recherches sont activement menées en Haïti afin d'y étudier le cas très particulier des zombies, ainsi qu'en Transylvanie, berceau du vampirisme, les pionniers de l'homonécrobiologie reproductive ayant pour objectif à moyen terme de rendre féconds les ménages ainsi formés.

Quant au couple homocoprosexuel (entre une personne humaine excrémentielle et une personne non humaine excrétée), il devra attendre encore un peu, le temps que soit fondée l'homocoprobiologie reproductive et, surtout, que disparaissent les ultimes remugles d'un ordre moral nauséabond qui ne veut décidément pas crever davantage que la bêtimondauventreutoujourfécond, sinistre acteur des zeureulépluçombreudeunotristoire.

On cherche d'ores et déjà (en vain pour l'instant, hélas !) ce qui pourrait succéder à l’homocoprosexualité dans l'éventail toujours trop étroit des préférences sexuelles nouvellement institutionnalisées, et toutes les suggestions seront les bienvenues ; s'adresser à notre rédaction, qui ne manquera pas de faire suivre. En attendant, on envisage d'exiger l'interdiction du « mariage » hétérosexuel, qui n'est qu'une parodie sacrilège et immonde du Mariage, avant de faire abolir purement et simplement l'hétérosexualité elle-même, cette répugnante perversion, cette manie de détraqués, ce vice contre nature, ce haïssable fossile biblique fondé sur la prétendue « normalité » que dicterait on ne sait quelle « loi naturelle » découlant d'une « loi divine » encore plus improbable.


Paris, le 14 juillet 2014






*

Écrit par : François | 19/11/2012

Heureux d'avoir fait votre connaissance François. J'ai pu apprécier votre force morale et la puissance de vos convictions et je pense que nous aurons "des évènements" d'ordre moral, culturels et éthiques à faire ensemble.
Pour le reste je pense comme vous que ces abominations ne se produiront jamais.
Bien à vous
Francis

Écrit par : goshein | 19/11/2012

Les commentaires sont fermés.