Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2013

Le changement de peuple

Par : Renaud Camus

« Ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d’en élire un autre ? » — Bertolt Brecht

La plaisanterie fameuse de Brecht est devenue pour nous une réalité. « Le changement c’est maintenant », promettait François Hollande : le changement de peuple, oui, c’est maintenant, et aussi le changement de civilisation qu’il implique nécessairement. Les socialistes ont suivi les conseils de Terra Nova et escompté du nouveau peuple et de ses voix, naïvement, la garantie d’être au pouvoir à jamais. Mais de cette substitution démographique les gouvernements de droite sont tous aussi responsables que la gauche, de même que le patronat et les intérêts mondialistes, qui ont besoin pour leurs affaires de l’“homme remplaçable”, désoriginé, déculturé, désaffilié, échangeable et délocalisable à merci.

C’est exactement cela la « triplice » (Note Francis NERI)

Et Renaud Camus poursuit :

« Ce qu’il y a c’est un problème d’immigration de masse, de changement de peuple et de changement de civilisation, de coexistence tendue entre l’ancienne et la nouvelle, de lutte pour le territoire, et de conquête ».

Les Français, sous le règne du faussel, sont tous devenus, par force, d’excellents traducteurs, décrypteurs, herméneutes de cette langue menteuse qu’on leur impose, cette langue qui est faite pour ne pas dire et ne pas laisser dire, pour ne pas voir et surtout pour ne pas montrer ».

Merci Renaud camus !

C’est bien à quoi nous prétendons : nous voulons dire et laisser dire, nous voulons voir et montrer …nous voulons porter sur les évènements, aussi complexes soient ils, et sur ceux qui les provoquent, notre regard, notre main.

Nous voulons rester libres et « maneuvrants », rechercher, en analyse permanente, la cause des causes, celle qui empêche le système de fonctionner correctement, c’est à dire en équilibre.

Notre futur est en train de se jouer,  nous voulons en être à la foi les acteurs et les spectateurs.  

A cet effet, nous voulons réunir ceux qui « réparent le système » et d’écarter du pouvoir ceux qui le démolissent pour les empêcher de nuire.

Nous voulons nous inscrire dans un réseau interdépendant de compétences dont les objectifs sont : d’aider à « s’élever[1] pour mieux voir, relier pour mieux comprendre, situer pour mieux agir » (Joël De Rosnay sur : l’approche systémique[2]

Pour cela, nous proposerons à partir du mois de septembre de cette année une série de rencontres, débats, conférences autour des notions de complexité et d’approche systémique.      Elles devraient avoir  lieu sur les sites de : Paris, Lyon, Marseille et Strasbourg.

Les personnes intéressées par une préinscription peuvent s’adresser à :

Francis NERI

Iese67@gmail.com



[1] S'élever leur niveau de conscience 

[2] L’approche ou démarche systémique qui diffère de la démarche analytique de Descartes est un instrument efficace pour appréhender le fonctionnement des systèmes humains, des organisations, de l’économie etc. Elle permet d’orienter l’action des « décideurs » vers l’efficacité personnelle et collective.

Elle est également à même de fournir les clés de compréhension du monde dans lequel nous vivons.     

Commentaires

De la concertation, un plan, de l'action: Voilà qui redonne du baume au cœur!
C'est une excellente nouvelle qui tombe à point nommé, les "grands partis" ayant visiblement amené l'ensemble du système politique dans l'autophagie (dans les deux sens: l'imposant à la France et provoquant sa propre mort au passage) sur l'autel de l'impérialisme d'une poignée de puissants étrangers.

La "fracture", terme à la mode mais ici pas galvaudé, est si profonde que je vois mal mes concitoyens retourner voter en confiance sans un changement si radical qu'il est impossible à imaginer par nos prétendants au poste actuels...

Je suivrai, bien entendu, tout ceci avec la plus haute attention et merci, merci encore et merci mille fois pour le lancement de ce projet!

Vive la France!

Écrit par : Jean-Luc Potier | 21/06/2013

J'apprécie jean Luc de te voir rejoindre notre petite équipe au sein de laquelle tes compétences seront appréciées.
Une équipe où chacun sera à sa place, conscient que son rôle est essentiel pour les autres
Nous prendrons le temps qu'il faut pour la constituer et la consolider. C'est en cours, et en septembre je ferai en sorte de vous rencontrer individuellement car vous "couvrez" toute la France.
Bienvenue
Francis

Écrit par : goshein | 23/06/2013

Les commentaires sont fermés.