Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2017

Un coup d'état

Je rejoins une fois de plus l'analyse de David. L'élection de demain ne sera pas une élection banale en désignant l'adversaire comme fasciste, en utilisant les méthodes du fascisme ; çà ne laisse rien présager de bon. Je pense même que cette élection est un coup d'état, par les urnes certes mais un coup d'état tout de même.
Jean-Pierre Guéguen

Là nous commençons à entrer dans du réel...nous allons commencer à comprendre que les élites de cette civilisation agonisante vont tenter de sauver leur rêve, initialement fait pour toute l'humanité.
Elles ont compris que c'était impossible, que la croissance fictive par l’endettement était suicidaire, et en conséquence, vont le réduire, le restreindre à elles seules et, disons, à une minorité qui leurs sera (qui leur est déjà) associée. ...ceux qui par exemple un Jacques Attali appelle les "hypernomades" et que moi j'appelle les individus "hors sol" et qui peuplent les grands centres des grandes métropoles, sont à l’aise à Paris, Londres ou New York
Les couches populaires vont souffrir ...ils n'ont plus besoin de vous les ami(e)s.
Ils sont entre eux et ils vont vous laissez « crever » : « Tous ensemble …tous ensemble tous comme le dit Mélenchon »

Allez demain votez pour eux ...pauvres innocents ! Après demain vous aurez la gueule de bois, mais ce sera trop tard !

Francis-claude Neri
06 05 17

Commentaires

La réalité a été cachée depuis si longtemps par la combinaison de la croissance fictive et de l'endettement que la chute de l'Occident comme pole dominant est inéluctable...et comme toujours ce sont les peuples qui vont dérouiller.

Écrit par : gosein | 06/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire