Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2018

Çà finira en hécatombe.

Pascal Dondon à Paul Abysses Compe , nous sommes tous responsables, mais qui aurait prédit de tels changements depuis les années 90…? 

L'informatique à tout révolutionné...l'ADN, les satellites qui vous voient même le trou du cul, l'Internet, les téléphones mobiles qui servent à plus de tâches qu'à téléphoner...et sous peu les hologrammes, les robots qui seront plus parfaits que nous...
Nous ne pouvons lutter contre cette course à la montre (terme antique, maintenant plus besoin de montre...) qui nous mène à notre anéantissement...car oui...à notre époque des hologrammes et de l'Internet omniprésent, il existe encore des populations qui cultivent la terre avec des bœufs, qui creusent des mines à la main, et qui brodent nos vêtements avec des aiguilles...pendant que des dirigeants bien gras jouent avec leur bouton de commande de la bombe nucléaire et s'envoient des défis de niveau école maternelle...
Alors, sachant que nous ne changerons pas ce cycle infernal qui s'accélère chaque jour et finira en hécatombe, profitons un maximum du peu que nous avons encore d'accessible...de ces petits rien qui n'ont pas été exploités, de ces échanges avec le peu d'humains qu'il reste sur cette terre, de notre liberté de penser (sans s'exprimer en public)...de la nature et des animaux qui n'ont rien demandé et qui subissent plus que nous...
Faisons en sorte de profiter au maximum de ce qu'ils n'ont pas eu le temps de nous prendre afin, le jour venu, de n'avoir rien à regretter...je pense que votre génération, et la mienne, en ont assez vu pour juger que le chemin qui se présente devant nous n'est pas enviable.

Et je pense que nous ne pourrons rien changer, dites moi si je me trompe...Alors ma philosophie est de faire abstraction du négatif et de profiter au maximum de ce qui est bon...ce qui est pris est pris...

Pascal Dondon
20 01 18

Commentaires

Nous sommes tous responsables et aussi coupables que les autres d'avoir accepté l’inacceptable

Écrit par : gosein | 20/01/2018

Les commentaires sont fermés.