Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2018

Le peuple palestinien n'existe pas.

« La création d'un État palestinien n'est qu'un moyen de poursuivre notre lutte contre l'Etat d'Israël pour notre unité arabe.


En réalité, il n'y a pas de différence entre Jordaniens, Palestiniens, Syriens et Libanais.


Nous ne parlons aujourd'hui de l'existence d'un peuple palestinien que pour des raisons politiques et tactiques, parce que les intérêts nationaux arabes exigent que nous affirmions l'existence d'un peuple palestinien distinct pour combattre le sionisme ».

- Zuheir Mohsen, dirigeant de l'OLP, interview à Trouw, mars 1977.

 

Non axiomes III

Le prénom
« Le prénom choisi souligne une intention : pour des immigrés par exemple celle de s’assimiler à la nation au sein de laquelle ils souhaitent vivre ou au contraire de persévérer dans l’allégeance au groupe d’origine voire de manifester un rejet de la terre d’accueil »

Le prochain

« Le prochain est l’autre qui est proche, qui fait partie du groupe, ou qui vient vivre en son sein en se conformant à ses règles. Ce n’est pas le lointain, l’autre en tant qu’autre qu’on aime, non malgré, mais en raison de sa différence. Car cet attrait pour l’altérité risque bien de cacher une détestation de soi et de l’identité issue de la tradition du groupe auquel on appartient parce qu’on lui doit sa culture. »

Le sionisme
«  Le sionisme, mouvement millénaire du peuple juif au centre de la vision juive a enclenché un mouvement historique de retour vers la terre ancestrale, ce mouvement est irrésistible et supplante l amour réel des juifs français pour leur patrie mais ne l annule pas, il suffit de questionner ces nouveaux israéliens qui portent la France au cœur de la nation juive renaissante »

Christian Vanneste

03 10 18

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/