Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2021

L’abandon de nos valeurs

05 - L’abandon de nos valeurs
La France est encore un pays « riche » mais qui consacre chaque années de moins en moins d’argent à ses fonctions régaliennes et de plus en plus dans l’assistanat. Et malgré cela il existe des français en très grande précarité qui ont peur de ne plus arriver à joindre les deux bouts.
La France consacre près de 800 milliards d’euros par an à son état providence. Résultats d’une « politique de guichets » absurde pratiquée par Français Mitterrand et les suivants.
A cela vient s’ajouter l’accroissement de la population mondiale faisant se lever la peur du manque de ressources à laquelle vient s’articuler « la peur pour la planète », en témoigne les suffrages qui se portent vers EELV ; une peur entretenue par une petite sphère médiatique qui fait de Greta Thunberg son porte drapeau.
L’autre peur, qui est plus rationnelle est celle de l’épuisement des ressources de la planète liée à un gaspillage inconsidéré, à une consommation effrénée et surtout à une démographie incontrôlée.
Et pourtant pas un seul discours écologique ne commence par un postulat démographique. Ce qui intéresse surtout les écologistes  c’est le conflit israélo-palestinien, l’immigration et la construction de mosquées salafistes comme à Strasbourg.
Enfin, il y a la peur de l’autre et en particulier de l’étranger, de l’immigration de masse ! Mais si nous avons peur de l’autre c’est parce que nous avons renoncé à leur apprendre des valeurs auxquelles nous avons nous même renoncé.

Nous avons renoncé à la vocation républicaine de l’assimilation. Le communautarisme est le résultat de notre abandon et de nos lâchetés.

A part Jean Messiha, qui le fit volontairement, ils n’apprennent plus la Marseillaise, ils la sifflent.

Après avoir renoncé à l’assimilation, nous renonçons à l’intégration et nous commençons à dire qu’il va nous falloir nous assimiler aux quartiers en déshérence ou migrer au sein de zones protégées par des vigiles armés jusqu’aux dents.
La distanciation s’installe avec les appariements sélectifs. En 2050 ils seront chez eux chez nous !
En 2022 NOTRE dernière chance c’est probablement Eric Zemmour !


Le journal du Cygne Noir
www.facebook.com/groups/horizon2022/

http://www.cygnenoir.ovh/

 

Écrire un commentaire