Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2013

Pourquoi je trouve que la gauche est raciste.

Court extraits d’un texte, certes radical, que m’envoit un ami, mais que je trouve oh ! combien juste dans son analyse du « racisme » de la gauche.

Francis NERI

Pourquoi je trouve que la gauche est raciste ! 

Parce que Le PS, loin d’être un parti qui sert les plus défavorisés et les travailleurs, a aussi pour objectif de les diviser pour mieux les contrôler en les différenciant selon leur origine.

Le marqueur biologique — couleur de la peau, sexe, origine ethnique, orientation sexuelle — définira l’appartenance communautaire ou nationale pour nos bien-pensants quand le plus demeuré des fascistes patentés sait que l’enjeu tient aux différences culturelles — croyances, modes de vie, rapport aux autres, mœurs, institutions — et non au fait d’être noir, blanc, gris ou jaune…

L’enjeu civilisationnel n’oppose pas racistes et antiracistes, mais culturalisme et multiculturalisme. L’Europe fait face à une colonisation culturelle doublée d’une invasion de peuplement. 

Il est temps de comprendre enfin, que l’islam n’est qu’un outil de combat, une arme au service de la mondialisation et que la gauche dite de gouvernement, comme la gauche extrême, sont ses complices objectives.

Faute de réagir, nous serions les derniers des Mohicans. 

Nous avons, en effet, laissé, avec la complicité d’une certaine droite, la coalition socialo-communiste s’emparer, non seulement de la totalité des leviers de pouvoir, mais aussi de l’esprit de dizaines de millions de Français décervelés par plus de  cinquante ans de propagande et de mensonges. 

Etonnez-vous après ça que l’économie française soit aussi fortement noyautée par le collectivisme confiscatoire et paralysant !  Que nos cultures et nos identités laissent place au grand remplacement.

Dans le même temps, la quasi-totalité de la presse française est confisquée au profit des prédateurs socialistes et communistes.

Cette confiscation s’inscrit à l’actif d’une entreprise de destruction méthodique de la nation française et de sa civilisation

Ainsi la coalition socialo –communiste, si nous la laissons faire, pourra remettre en cause tous les droits des travailleurs Français, acquis au terme de longues luttes, et il les plongera dans une situation de dépendance au pouvoir fascisant qu’ont connue les peuples dans le monde chaque fois qu’ils ont été sous la férule des communistes !

Malgré ce que veut faire croire la gauche, le PS n’a d’autres buts que de servir les puissances d’argent et le grand patronat mondialiste est son moyen. C’est la politique du bouc-émissaire, le racisme anti-blanc, par lequel on fait croire que ce sont les gaulois qui détournent les fonds publics et sont l’origine du mal. La gauche est le poison de notre société !

Le FN, organise son université d’été à Marseille les 14 et 15 septembre 2013. Dans l'objectif de gagner plusieurs grandes municipalités en 2014, il entend démarrer là sa campagne électorale des municipales.

Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, nous RESISTANTS, appelons l’ensemble des réseaux associatifs, syndicaux, politiques, culturels, les Marseillais et Marseillaises, l’ensemble des organisations partageant cet appel à rejoindre le FN/RBM.

Combattre, et faire disparaître, la menace de la gauche islamo-fasciste nécessitera un travail dans la durée et l’organisation de contre pouvoirs locaux.

Nous appelons, le samedi 14 et dimanche 15 septembre à Marseille à rejoindre cette grande manifestation unitaire qu’est la tenue des Universités d’été du FN. Nous y  réaffirmeront nos valeurs de solidarité, de partage et notre opposition farouche au PS, à l’extrême-gauche et aux réactionnaires islamistes.

Nous attendons une large mobilisation militante, unitaire et populaire, une série de réunions, d’éducation populaire, de débats dans les semaines qui suivent.

Nous concevons ces actions non comme une fin en soi et non comme un seul soutien aux Universités d’été du FN/RBM, mais comme la remise en marche d’un combat global contre le fascisme islamo-gauchiste, le racisme anti Français de la gauche Stalinienne et la perte de notre identité et souveraineté nationale.

PASSONS À LA CONTRE-OFFENSIVE !

Julien SERVAL

11/09/2013

La France kipu

La France kipu

« La vermine et les complices de la vermine nazislamiste sont au pouvoir en francekipu.

L'unique moyen pour se débarrasser de cette pourriture, c'est la force.

La balle est dans le camp des patriotes. Subir, ou se battre ».

Charles DALGER

Tu as bien raison Charles Dalger de t'en prendre « aux complices » des Islamistes dont la présence sur notre sol n'est qu'une conséquence, celle du renoncement à défendre les bases de la civilisation  Occidentale. 

Et je ne pense pas, ici et maintenant, et de moins en moins, à la démocratie et au suffrage universel.

Nous nous sommes abandonnés au nihilisme, au pouvoir de l’argent, renoncé à nos valeurs, nos cultes, nos pratiques éthiques, notre empathie envers les nôtres et notre réserve envers les « autres ». Nous nous sommes endormis comme ceux de la Rome antique. Alors les « barbares », les « Loups » sont entrés dans Paris.

Pour ce qui concerne la France, seule la désunion funeste de la droite et l’oubli de ses valeurs à permis à François Hollande, un misérable, d’atteindre au pouvoir suprême.

Compte tenu du contexte « démocratique » actuel, et de notre constitution « défigurée » par des « amendements » successifs, seule une « droite dure », de combat, culturellement unie autour du projet d’un chef responsable et placée au delà et au dessus des partis pourra le lui reprendre.

Il nous faut seulement nous méfier de ceux, à gauche comme à droite, qui ont la conviction d’avoir raison « contre » ce projet et auront « l’orgueil » de se sentir lésés dans leurs droits et leurs privilèges dont nous entendons bien les délivrer.

Je vois qu’une personne qui puisse incarner l’ambition de reprendre en main les clés de notre destin, c’est Marine Le PEN et j’ai choisi de la soutenir.

Il faut à un moment donné, lorsque nous avons le glaive au dos, et qu’il nous pousse à avancer et agir, choisir notre camp. Marine Le PEN par le hasard de sa naissance et de son conditionnement familial et social est placé sur notre route. Elle possède les compétences, l’énergie et les moyens de nous mener au combat et à la victoire. Elle a la peau dure, elle sait rassembler et nager dans les eaux troubles du pouvoir. Je crois que c’est elle qu’il nous faut. Qu’en penses-tu mon ami ?         

Francis NERI

http://semanticien.blogspirit.com

 

27/08/2013

Le NON de Renaud CAMUS

Les colonisés, aujourd’hui, c’est nous ! Par l'excellent Renaud Camus

Par Renaud Camus — Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, a proposé de revenir sur le regroupement familial. Aussitôt retoqué par François Hollande… C’était pourtant une proposition courageuse, non ?…

Pour lire la suite cliquez ici

Oh là là ! De Gaulle, l'immigration, le grand remplacement, l'Algérie perdu,  et nous voilà reparti à analyser des conséquences et d’oublier les causes et même la cause des causes. Fort justement Renaud Camus nous parle de tout autre chose que de conséquences. Il nous parle de notre identité perdue, de notre culture perdue, il nous parle de notre décadence et de notre refus de faire face à l'adversité, il nous parle de notre inconscience à nous laisser manipuler depuis si longtemps par des républicains et des démocrates corrompus. En passant je rappellerais à Epicure que les Français ont voté par référendum, l'abandon de l'Algérie à plus de 70 %.

Je rappellerai à tous ceux qui pleurent actuellement et qui commencent à peine à se rendre compte de NOS problèmes  qu'ils en sont RESPONSABLES collectivement. NOUS avons voté pour l'Europe, pour l'Euro. NOUS avons voté pour Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande. Et chaque fois, nous nous faisons avoir par leurs promesses qu'ils ne tiennent JAMAIS et pour cause, ils s'entendent afin de nous enfoncer dans un désert culturel, économique et social, ils nous conditionnent systématiquement pour mieux nous abrutir afin de mieux nous utiliser.

C'est de cela que Renaud CAMUS nous parle.

DE GAULLE, nous n'en avons plus rien à faire, il a fait des erreurs tragiques, comme d'autres en ont fait dans l'histoire, mais il a aussi fait des bonnes choses et ce n’est pas contestable. (Epicure devrait savoir çà !).

L'histoire n'est pas à sa fin, elle nous appartient, à nous de la faire  et pour commencer, disons NON et accrochons nous ENSEMBLE à ce NON. Faisons de ce NON une tempête qui emportera TOUT, y compris nos illusions.

Faisons de ce NON un outil et une arme. Descendons TOUS dans la rue, quelles qu'en soient les conséquences à court terme.

Nous avons une occasion exceptionnelle pour nous rassembler : les « évènements » en Syrie.

Disons NON à la guerre que nous nous préparons à faire et que j’espère VOUS ne voulez pas. Descendons massivement dans la rue et disons NON, comme nous avons dit NON au mariage homo, mais cette fois ci TOUS ensemble sans distinction et vous verrez nous aurons posé la première pierre de la Reconquista.

Francis NERI

27 08 13

http://semanticien.blogspirit.com

Commentaire n°6 posté par Francis NERI aujourd'hui à 10h28