Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2015

Message d’alerte

Un médecin Allemand

" Hier, à l'hôpital, nous avons eu une réunion sur la façon dont la situation ici et dans les autres hôpitaux de Munich est insoutenable. Les cliniques ne peuvent pas gérer les situations d'urgence, de sorte qu'elles commencent à  tout envoyer aux hôpitaux.

Beaucoup de musulmans refusent d’être traités par du personnel féminin et nous, les femmes, refusons de nous occuper de ces spécimens, en particulier d'Afrique. Les relations entre le personnel et les migrants vont de mal en pis. Depuis le dernier weekend, les migrants qui arrivent dans les hôpitaux doivent être accompagnés par la police avec des unités K-9.

Beaucoup de migrants ont le SIDA, la syphilis, la tuberculose et de nombreuses maladies exotiques que nous, en Europe, ne savons pas comment traiter. S’ils reçoivent une prescription à la pharmacie, ils apprennent qu'ils ont à payer comptant. Cela conduit à des réactions violentes incroyables, surtout quand il s’agit de médicaments pour les enfants. Ils abandonnent alors leurs enfants au personnel de la pharmacie avec l’injonction : "Alors, soignez-les vous-mêmes ici ! " Ainsi, la police doit non seulement garder les cliniques et les hôpitaux, mais aussi les grandes pharmacies !

Vraiment, nous avons dit ouvertement : "Où sont tous ceux qui les accueillaient devant les caméras de télévision avec des panneaux dans les gares ? " Oui, pour le moment, la frontière a été fermée, mais un million d'entre eux sont déjà ici et nous ne serons certainement pas en mesure de nous débarrasser d'eux.

…/…

C'est bien avec de tels témoignages que l'on prend la mesure de l'asservissement de nos gouvernements occidentaux, aux directives du nouvel ordre-mondial, relayés par une union Européenne qui n'à d'union que le nom. Union dont on a, au demeurant, volontairement gommé le qualificatif de "destructrice".

Cette situation (contre nature), perpétrée par MERKEL/ HOLLANDE pour ne parler que du tandem franco-Allemand est significative.

Souhaitons que très rapidement elle provoque l'ire des Européens, réveillant ainsi tous les partis nationalistes d'Europe, identiques au F.N, qui seront capables de tuer définitivement ces gouvernements godillots, traîtres et criminels,  voués à l'influence mondialiste; qui cirent les chaussures d'oncle SAM et de ses acolytes mafieux  de  très haute envergure financière mondiale.

N'oublions jamais que ces monstres ont juré la perte de l'Europe et que nous avons, sous les yeux, la méthodologie des pratiques  perverses et mode d'assassinat qu'ils ont privilégié et mis en œuvre pour nous régler notre compte.

Nous aurons  par la suite le temps et surtout la possibilité de rebâtir une union digne de ce nom, capable de mettre en place une structure de souveraineté Européenne à partir d'une fédération de pays se respectant mutuellement. Ayant, en outre, la volonté de s’unir autour de grands  projets communs, capables d'être bénéfiques pour tous, sans empiéter sur les souverainetés respectives.

Souvenez-vous en... en 2017 en mettant votre bulletin dans l'urne, si vous ne voulez pas, dès à présent, leur flanquer une bonne raclée et les jeter en prison pour haute trahison, ce qui sera après et de toute façon, indispensable de faire !...

Claude Allard

09 11 15

 

18/07/2015

Espèces Invasives

L'introduction, volontaire ou non, de nouvelles espèces dans un milieu peut entraîner des conséquences importantes. Cette nouvelle espèce peut s'adapter, au détriment des espèces indigènes (ou autochtones) et devenir une espèce invasive.

Cette introduction peut amener d'importants risques écologiques, mais aussi économiques et sociaux.

Il ne faut pas confondre une espèce invasive, qui vient d'ailleurs, avec une espèce envahissante dont le potentiel de reproduction est important mais qui peut être une espèce considérée avec le temps comme indigène.

Une espèce invasive met en moyenne une quarantaine d’années à s’implanter dans un milieu, mais ensuite, son éradication devient pratiquement impossible.

Mais si les espèces invasives apparaissent comme les secondes responsables des extinctions d’espèces dans le monde, c’est précisément parce que près de 80 % de ces extinctions se manifestent dans des milieux, où les prédateurs introduits ont un impact très élevé.

Récemment, 40 ans environ, une espèce qu’il serait imprudent de nommer ici, particulièrement invasive, toxique même est entrée en France et on s’attend à des conséquences terribles pour la faune indigène.

Les espèces invasives en effet disposent d’un très fort potentiel adaptatif. Ce sont elles qui se révèlent les plus aptes à vivre dans ce monde que nous avons transformé.

Les espèces autochtones vont devoir évoluer et s’adapter, rapidement, si elles ne veulent pas disparaître.

Car ce concept d’espèce indigène, qui s’oppose à celui d’espèce exotique, est une création de notre pensée qui n’a pas deux siècles. La nature, elle, ne discrimine rien.

Marcel Camus disait que mal nommer les choses, c’était ajouter au malheur du monde.

Une invasion est une invasion et à en ignorer les conséquences est une faute …mortelle pour l’espèce envahie.

Francis NERI

18 07 15

 

05/10/2010

Envahisseurs

J'avais perdu Gérard de vue depuis une bonne trentaine d'années et puis il y eu cette manifestation à Strasbourg et ma brève apparition à la télé. Nous avons repris contact et ma foi décidés de refaire, avec quelques amis, un bout de chemin ensemble à Résistance Républicaine. Il m'a envoyé un texte que j'ai décidé de publier. Il attend vos remarques !

Ps: Il a lu "Les chemins de l'avenir" !

§

Une couverture, pour quelque chose peut-être...

Merci pour les lectures, toujours aussi passionnantes, réalistes, sensées ou le devenir, notre demain se trame aujourd'hui. Notre grande difficulté consiste, et là, je reprends une "parole ancestrale" :"ils ont des yeux et ne voient point" à faire prendre conscience à nos concitoyens, de toutes confessions et nationalités ici en France, à nos amis Européens, (pour commencer) que: Pour jouir des libertés dont nous disposons actuellement, acquises "durement" au prix du sacrifice de sa personne, nos ancêtres, nos Anciens, n'ayant pas l'instruction et les connaissances de maintenant, n'ont pas hésité depuis la nuit des temps à se battre contre "l'obscurantisme sous toutes ses formes" cherchant à nuire à nos sociétés libres, ou l'homme dans sa dignité reste tête haute devant son destin... et non inclinée vers un tapis devant le tyran d'un « dieu sanguinaire et complètement absurde ».

Le danger est à nos portes, dans nos maisons (et pour certaines personnes dans leurs "ventres")! Quel prix devrons-nous payer devant ce qui se prépare? Nous le savons mais refusons de l'admettre. Ces "envahisseurs" n'ayant qu'un objectif, nous asservir dans le sang et par le sang (bien que de beaux parleurs s'en défendent) sans aucune pitié.

Ce n'est pas avec nos règles HUMANISME, structure majestueuse de notre culture occidentale que nous les arrêterons. Les pancartes brandies à bout de bras sont pour « eux » tout aussi à craindre que les accords d'Evian. Ils n'en ont que faire... l'actualité nous montre journalièrement les atrocités perpétrées aux quatre coins du globe par des « innocents incultes » au nom de ce dieu sanguinaire, inhumain par ses paroles et l'endoctrinement de ses tueurs « kamikazes »...

Chez eux, la vie d'un homme ne vaut pas plus que celle d'un mouton, une fin identique leur est réservée : la vie de l'homme pour satisfaire « Allah » s'il lui a désobéi, la vie de l'animal pour assouvir la faim du barbare après son œuvre de cruauté dans la plupart des cas.

Je suis dans l'expectative et prêt à en « découdre » « définitivement sur notre sol » pour nous libérer du « joug » sous toutes ses formes que nous imposent ces indésirables ENVAHISSEURS.

Nos élus ne sont que des marionnettes aux mains de ces gens-là. L'argent étant le sang du diable, ils n'attendent que la fin du mois sans se soucier un instant du tous les jours de leurs concitoyens...

 

Gérard GABIER