Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2015

Marine Le Pen  

 

Francis: La vitupération seule contre tous comme l'isolement ne sont pas de son fait, mais de la ligue de tous les autres contre le FN.
Qu'y peut-elle, hors s'en exclure, et par là-même lui enlever la tête ? Aucun élu digne de paraitre, ne serait-ce que pour donner l'amorce d'une gouvernance élargie au delà de la famille première.
On distingue vaguement un Alliot, plus vaguement encore le prince consort, puis rien qui, même localement, ne brille d'un feu suffisant, les "cinquième roue" des carosses municipaux n'y pourvoyant pas !
Qui s'attèlerait aujourd'hui au char FN lors que les roues justement lui manquent pour avancer, que les balises ne montrent pas le chemin à suivre, et que les traquenards, comme les embuscades sont à chaque mètre parcouru ?

Il ne reste désormais que la faim du peuple comme un avatar de victoire prochaine. Alors, vivement des temps plus délétères, car le pire, devant nous, est là l'unique espérance d'un meilleur à venir, sauf à se satisfaire d'une dhimmitude annoncée. 

Paul Steiger

 

30/04/2015

Invasion

 " Cela ne changera plus, c'est irréversible parce que les autres qui sont dans les starting-blocks pour 2017 feront pareil sinon pire »
Nous dit Isaac en parlant de l’invasion Islamiste !
Je suis assez d'accord avec lui ... sinon que le pire n'est jamais certain. 
 
Car finalement et en dernier ressort, c'est bien nous qui sommes, sinon la cause initiale, du-moins des complices objectifs puisque nous (je pense au nous collectif) avons voté pour élire notre bourreau actuel après avoir porté au pouvoir des bourreaux successifs et ce depuis plus de 40 ans.

Faire une erreur c'est humain, persister dans l’erreur c'est diabolique. Disons nous une bonne fois pour toute que NOUS ne pourrons RIEN faire tant que NOUS n'aurons pas viré la clique au pouvoir et empêché d'y revenir aux cliques précédentes.

Je ne dis pas que MLP est la panacée et je n'approuve que globalement son projet de gouvernance, mais je ne vois pas d'autre alternative crédible. Alors arrêtons nos vaines "indignations" et essayons la ...enfin SON projet, car de guide providentiel nous n'avons nul besoin, nous avons par contre besoin d'une équipe qui porte un projet et pas d'une bande de prédateurs qui ne portent que leurs intérêts personnels.

Donc "ON" s'engage mais "ON" est vigilants et "ON" ne laisse rien passer !

Francis NERI
30 04 15
 

25/06/2014

Géopolitique

Sommes-nous arrivés à un tournant historique dans les mouvements géopolitiques?

Il y a huit jours encore nous étions dans une logique de guerre qui paraissait imminente tant la pression était exercée par les Américains sur la Russie. Les provocations succédaient aux provocations pour pousser Poutine à intervenir dans le conflit en Russie.
Mais Poutine n'est pas intervenu et n'interviendra pas dans la crise ukrainienne parce qu'il ne veut pas tomber dans le piège tendu, tout au moins il ne le fera pas en déployant son armée puisqu'à sa demande l'autorisation d'engager les troupes va être annulée. C'est un signal fort adressé tant aux Européens qu'aux Américains à la différence que pour eux l'objectif ne changera pas pour de multiples raisons, j'y reviendrai.
Si Poutine n'intervient pas, cela ne veut pas dire pour autant qu'il va complètement abandonner les 6 millions de Russes du Donbass mais certain de ne pas voir arriver les divisions russes, le Président Ukrainien, pressé par ses maîtres U.S, aura la tentation de continuer la répression visant à nettoyer l'espace russe et à vider sa population d'une manière ou d'une autre. On parle de tractations avec les indépendantistes mais sans savoir sur quels points et pourquoi et il faut avouer que les nouvelles venant d'Ukraine sont toujours à vérifier plusieurs fois.
Il parait difficile de croire que les hostilités vont cesser tant il y a de haine à présent car on ne tue pas des civils, femmes, enfants, vieillards sans qu'une haine profonde s'installe et il serait illusoire de croire que tout rentrera dans l'ordre par le seul fait de la cessation partielle et non prouvée des hostilités.
Si dans trois jours les combats reprennent ils seront encore plus violents et meurtriers et Poutine devra fournir une aide indirecte tant en hommes qu'en matériel ou accepter plusieurs millions de réfugiés sur le territoire russe et perdre sa crédibilité en Russie même tout en laissant cette fois les Américains coller aux frontières et verrouiller l'approvisionnement gazier de l'Europe.
Très vite cela deviendrait inconfortable et le sort des russes d'Ukraine serait la fuite ou la déportation massive mais l'instabilité politique de l'Ukraine n'en serait pas réglée pour autant parce que les Ukrainiens seront transformés en main d'œuvre à bon marché au bénéfice de l'Allemagne. Sans doute non plus les USA n'auront pas d'attitude différente vis à vis de la Russie car l'ensemble des politiques conservateurs ou démocrates restent hostiles à la Russie et déterminés à lui faire une guerre par tous moyens, suivant la doctrine Brezinski qui reste le maître à penser aussi bien des républicains que des conservateurs. Il y a fort à penser que la future campagne d'Hillary Clinton ou de son challenger ne sera pas fondamentalement différente de celle d'Obama malgré une opposition interne aux Etats Unis contre le Nouvel Ordre Mondial qui se cherche et qui n'est pas pour l'instant en position d'influer par manque de grands leaders.
La folie qui s'est emparée des dirigeants politiques européens face à la Russie n'est explicable que par la main mise totale des Etats Unis sur les appareils et rouages européens et le fait pour le FN de n'avoir pu créer un groupe montre bien qu'en coulisses certains eurosceptiques sont en fait aussi sous influence puisque l'UKIP qui avec le FN auraient pu contrebattre les décisions ou projets, ne sont pas réunis dans un groupe du fait de Nigel Farage, dont les liens avec l'Amérique sont désormais un secret de polichinelle. Je crois que le groupe FN sera bien seul pour défendre les intérêts des nations, au final, mais il le fera .
Une nouvelle Europe dirigée par l'Allemagne sous contrôle américain se dessine et cela n'est pas de bon augure pour nous Français parce que le dumping allemand va se faire sentir plus fort dans la mesure où l'ouverture de l' Allemagne vers la Russie va se restreindre. Autrement dit pour nous plus que jamais il convient d'opposer à cela un mouvement fort, je dirais bétonné autour du FN en souhaitant qu'il se transforme avec une base eurosceptique large et des personnalité et cadres qui rejoignent ce mouvement, qui, forcément devra se faire tant à gauche qu'à droite puisque les deux partis ex majoritaires : le PS et l'UMP vont éclater. Cela risque d'aller plus vite qu'on ne le croit et on peut se retrouver en situation électorale car le gouvernement Vals ne tient que par miracle mais jusqu'à quand?
N'étant pas membre du FN tour en étant supporter je peux espérer qu'au Front on comprendra très vite que pour gagner il faudra aller plus loin, former plus de cadres et sans doute avoir des alliances car le moment est favorable pour un projet d'adhésion mais le temps compté. En effet Hollande ne pourra pas tenir le cap pendant 3 ans encore et tout ce qu'il a fait a échoué lamentablement mais il est assez rusé pour précipiter les choses à un moment opportun en sachant que la droite n'a plus aucun vrai projet et que le jeu habituel anti FN pourrait lui permettre au final une cohabitation avec cette droite qui sera aussi impuissante que lui mais qui achèvera de se discréditer, permettant à la gauche de se remettre en selle en 2017, si le FN n'arrive pas à des alliances solides. Sans doute faudra-t-il que Jean Marie accepte enfin le fait que ce parti doit accéder au pouvoir.
Car si en France on reste toujours dans le domaine virtuel, le monde bouge plus vite et nous risquons de voir évoluer très vite les choses d'abord parce si nos sources énergétiques sont mises à mal, le prix à payer hypothéquera toute possibilité de redressement et de ce côté là il y a de fortes inquiétudes, d'abord sur le gaz russe qui pourrait être coupé par le simple fait d'une guerre continuant dans le Donbass avec des sabotages qui rendraient l'approvisionnement incertain et surtout une flambée des prix de l'or noir du fait des troupes de l'EIL qui ne vont pas être battues par le fait des discours d'Obama ou de quelqu'un d'autre d'ailleurs.
Comme en Syrie on va s'acheminer vers une confrontation sunno chiite avec pour résultat une nouvelle guerre puissante qui fera exploser les cours du pétrole.
Comme je l'ai écrit ce nouveau conflit entre ex employés de la C.I.A. calme provisoirement le risque de guerre mondiale sans toutefois l'écarter de façon certaine et la France serait avisée à changer de discours vis à vis de la Russie, comme toute l'Europe d'ailleurs si cet or noir venait à manquer.
Enfin nos médias d'une nullité sans pareille ne nous parlent pas du nouvel axe Russo-Chinois et ils ont bien tord de faire silence sur un phénomène qui va bousculer les relations. La Chine elle-même est à l'aube d'une crise causée par le ralentissement de ses exportations et se doit de prendre des mesures pour détacher son pays du système dollar. Avec la Russie elle est en train de constituer une parade au système imposé par les Américains avec à terme une nouvelle monnaie reposant sur tout autre chose que du vent, un nouveau système bancaire qui mettrait très vite à mal l'Amérique en se débarrassant de ses dollars et des obligations qui ne sont rien d'autres que de la dette.En constituant une nouvelle force financière elle fera s'écrouler tant le dollar qu'un Euro fragile et surtout elle attirera bien d'autres pays émergeants. 
En voulant s'attaquer à la Russie, lui imposer des sanctions, l'Amérique a suivi en aveugle une politique hostile qui se retournera contre elle et sans doute est-ce pour cela qu'elle vise à faire de l'Europe une colonie permettant sa survie? Ella a commis l'erreur d'avoir poussé la Russie vers la Chine qui paradoxalement causera sa perte et malheureusement la nôtre.
Ainsi cet été 2014 sera historiquement celui d'un basculement général et nul ne sait s'il sera le commencement d'une ère différente ou par voie de conséquence celui qui nous conduira à la guerre parce qu'il ne restera plus de solutions. Nous serions bien avisés d'avoir une réflexion profonde et de nous déterminer à choisir notre camp et je forme le vœu que ceux qui partagent cette vision se rassemblent car l'enjeu qui va se présenter est soit de se rapprocher de la Russie pour nous épauler mutuellement soit d'accepter un atlantisme qui causera notre perte et nous Français pouvons nous en sortir en nous rassemblant et en contrecarrant l'Europe sous influence qu'on veut nous imposer. Nous avons une force et c'est à nous individuellement de travailler pour qu'elle s'étoffe.
Ivan Smolensky