Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2016

Alain Juppé

J’ai un immense dégout pour une certaine classe politique dont Alain Juppé est un des plus sinistre représentant.
Juppé, roi du politiquement correct fait du « populisme » et donc du populaire un ennemi de la Nation
La colère du populaire va lui faire payer cher la façon dont il le traite d’imbécile, de raciste et de  fasciste, car c’est bien comme cela qu’il voit les électeurs et sympathisants du FN voire de tous ceux qui ne sont pas de son idéologie immigrationiste, tiers mondiste, multiculturaliste et mondialiste à la fois.

Ce mandarin d’une classe en sursis appartient à une autre planète, factice, hors sol, méprisante.  Il va vite se rendre compte que les classes populaires ont brisé leurs chaines, qu’il ne nous aura plus avec ses discours émotionnels, compassionnels, de bienveillance envers l’ennemi islamiste, et les bons sentiments tournés exclusivement vers les migrants des pays de l’islam.
Il se garderait bien par exemple de plaindre une seconde les chrétiens d’Orient.

Le politiquement correct, bête noire de Marine Le Pen, est le mur que les Français doivent abattre par dessus la classe dominante qui s’accroche au pouvoir et les partis enfermés dans la poursuite de leurs propres intérêts.
La France insoumise doit imposer sa parole libérée, sans concession à l’islam pour prix de la paix civile qui annonce la capitulation.
Alain Juppé se dit le seul à pouvoir battre Marine Le Pen ; nous affirmons que Marine le Pen est la seule en mesure de battre les ennemis intérieurs de la France et Alain Juppé le premier.         

Francis-claude Neri
27 10 16