Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2013

L’ordre et le désordre

Jean Luc Potier nous dit :

Très intéressante conférence, qu'on peut qualifier de "systémique", avec des analyses pertinentes sur l'Europe, les usa, la financiarisation et l’orientation des politiques diverses très intéressant!

partie 1: http://www.dailymotion.com/video/xzzdw0_conference-d-herv...

partie 2: http://www.dailymotion.com/video/xzzvhf_conference-d-herv...

Conférence d'Hervé Juvin : D'une crise à l'autre, vers un nouveau monde ? partie 1

www.dailymotion.com

Conférence d'Hervé Juvin, donnée à l'Ecole Militaire devant la Société de Stratégie

 

§

 

Et notre « dialogue » que j’avais envie de vous faire partager !

 

Mon cher Jean Luc,

Nous pourrions effectivement dire que cette, longue, conférence contient quelques germes d’approche systémique, mais çà n’émerge pas et, l’émergence est une propriété majeure de la « complexité » du Système.

Quand il dit par exemple que la crise de la démocratie marque « la fin de l’histoire » c’est un peu court. Il faut au moins dire de quelle forme de démocratie il s’agit et que ce n’est pas « la fin de l’histoire », mais le commencement d’une nouvelle.

Autre exemple : dire que notre futur est en train de se jouer, c’est enfoncer une porte ouverte. Notre futur se joue à chaque seconde et, à chacune de ces  secondes LE futur de notre choix est possible pour peu que nous le voulions.

Le reste est à « lavement » si j’ose copier Tonton Daniel !

Nous sommes, en effet, dans ce débat, assez loin de l’essentiel et il faudrait pour le moins remettre de l’ordre dans cet amoncellement, qui comme beaucoup d’autres, s’intéresse aux conséquences en ignorant les causes et en particulier « la cause des causes » sur laquelle il faut revenir sans cesse : insuffisance de régulation et de contrôle.

En ne nous en prenant qu’aux conséquences, l’islamisation par exemple, ou encore la crise économique et financière, nous ne faisons qu’accentuer le bruit et la fureur du monde.

Ce qu’il faut rechercher systématiquement c’est la cause qui empêche le système …

…que l’observateur examine

…de fonctionner correctement c'est-à-dire en équilibre, en homéostasie dans la chaude ambiance de la « matrice humaine ».

 …et de ne pas oublier de penser que l’observateur fait partie du système. Bref qu’il est « cause et effet ».

… en interaction avec « l’autre ».

Vois-tu, Jean Luc, la plupart d’entre nous avons un Don …

…de Dieu, du hasard ou de la nécessité, comme tu voudras…

…peu importe.

Nous dirons de « l’inné ».

Et ce DON si nous savons le reconnaître et l’accepter…nous dirons de l’acquis…il nous engage sur le chemin de la complexité et de la responsabilité…il nous « apprivoise » comme le dirait le Petit Prince.

Par exemple, j’ai un ami, Fernand qui est malade, très malade …il lutte depuis de longues années contre une terrible maladie.

Il possède un Don, celui de savoir instantanément ce qui cloche dans un système EN fonctionnement…ton téléviseur est en panne, tu l’appelles, il vient …il observe un peu, tripote l’appareil l’air absorbé et soudain il sourit et, toi qui a passé une heure ….au moins dessus tu deviens tout humble, ton appareil se met à fonctionner.

Fernand est un autodidacte, il n’a fait aucune étude, mais il « répare » n’importe quoi, y compris une panne informatique qui fait souffrir tout « ingénieur » informaticien.

Fernand a accepté son Don, il n’en tire aucun profit personnel, aussi il est très demandé, certains abusent un peu, mais malgré sa maladie il ne se dérobe jamais.

Bien évidemment j’ai cessé de le solliciter car j’aimerai(s) qu’il se repose, qu’il profite de ce qu’il lui reste de vie. Mais j’ai peut être tort car SA vie c’est probablement çà et je te laisse le soin de deviner QUOI !

…Et de réfléchir au Don que tu possèdes et à ce que TU pourrais « réparer » au sein du Système global.

… du contexte…de ta bulle temporelle.

Cherches bien et tu trouveras quel est ton pouvoir… 

… attrape le bout de la « ficelle systémique » et tire doucement dessus.

Le mien par exemple je considère que c’est l’harmonie : remettre de « l’harmonie homéostasique » dans un système…

… communication managériale

… communication pédagogique

… communication thérapeutique 

Et en mesurer le degré

…d’entropie 

…de néguentropie

…d’éthique et d’esthétique

…d’empathie

…d’altruisme

Le Pb c’est que nous ne pouvons ou nous ne savons pas nous auto-réparer ! Pour cela, nous avons besoin des autres et c’est bien ainsi.

 C’est cela, l’approche systémique : «  identifier ce dont nous sommes capables de créer et de réparer …

… rétroaction négative (qui compense ou conduit à l’équilibre)  

…au sein du Système global, identifier nos frères en réparation et en création… c’est difficile, je sais mais on peut apprendre …se rapprocher d’eux comme le font… au hasard (?) …les grains de sésame jetés sur une table.                 

C’est ce que nous pouvons faire au sein de l’IESE. C’est avec cette finalité que j’ai crée, depuis de longues années, cette association.

Les circonstances (?) font que l’impérieuse  nécessité d’un changement de modèle éclaire, depuis la « crise des subprimes »,  le fait que cette « crise » est à la fois systémique, complexe  et donc globale et que seule une réponse « systémiquecomplexeetglobale » peut «réparer » ou créer un nouveau modèle plus efficace.

Mais réunir réparateurs et créateurs…

…ce sont souvent les mêmes, mais pas toujours car il y a les conceptuels et les praticiens et ils ne savent pas qu’ils peuvent faire les deux … conceptualiser sa pratique et la mettre en œuvre

…Fernand le sait LUI d’instinct !

…n’est pas une mince affaire ! Il faut les éduquer et les former à cette pratique et aussi à identifier les « démolisseurs »,

…ceux qui mettent en panne les systèmes,

…engager le combat…

…entre le bien et le mal ( ?)

…essayer de les « réparer » eux aussi et si nous n’y parvenons pas, les écarter de tout pouvoir de nuisance.

Nous avons du pain sur la planche ami Jean Luc !

Il n’y a plus de temps à perdre !

Fraternité.

Francis NERI      

 

Et….

 

Jean Luc Potier je te rejoins complètement sur ce "don" que nous avons tous, et pour beaucoup sans le savoir.
D'ailleurs, "rater sa vie" revient de plus en plus pour moi à justement la vivre sans jamais avoir découvert ce fameux don qui nous aurait guidé tout au long de l'existence vers notre chemin naturel, celui qui nous était destiné... car, bizarrement, on a "une place" et je crois qu'on n'atteint la plénitude que si on y accède.

J'éprouve d'autant plus de sympathie pour ton ami Fernand que j'ai un bon copain qui lui ressemble, la maladie en moins car il est plus jeune. Je lui souhaite donc le meilleur compromis entre les différents paramètres de sa situation

Tu finis par "plus de temps à perdre": oui, il y a urgence!
Et tu sais où me trouver en cas de besoin 

§ 

Pour ceux que çà intéresse une « petite » analyse systémique des implications possible de cette « séquence de communication thérapeutique » à la Grégory Bateson » ne serait pas inutile en particulier à ceux qui ne connaissent pas encore quel est leur Don et comment s’en servir !

Amitié et fraternité

Francis NERI