Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2015

Europe et Union Européenne

En matière d’Europe et d’U.E. nous sommes sur un terrain de foot dont nous n’avons pas établi les limites et dont les règles du jeu ne sont pas à notre avantage.
La seule façon de régler le problème c’est de réduire les limites et de revoir les règles ou de sortir du terrain.   
 
Je crains fort que la première option soit irréalisable, nous n’avons aucun moyen pour le faire. C’est une équipe de bras cassé qui est au pouvoir et des "supporters" qui ne pensent qu’à se taper dessus avant, pendant et après les matchs.
 
Bref, les jeux sont fait l’Allemagne comme d’habitude ramasse la mise ! Nous nous sommes fait avoir !
 
Nous croyons jouer un match amical entre peuples Européen, nous avons joué sans préparation contre des marchands de soupe mondialisés qui changent constamment les limites du terrain et les règles du jeu.
Nous n’avons donc aucune chance de gagner si chaque fois que l’on marque un but l’arbitre invente une nouvelle règle qui nous pénalise et nous le retire.
 
Cette Europe des marchands de soupe n’est pas la nôtre. Alors c’est décidé, puisque nous ne pouvons pas la changer, sortons en et réinventons l’Europe des peuples.
Nous avons encore quelques bonnes cartes à jouer au poker et quelques pions efficaces aux échecs, changeons donc de jeu … le Foot ce n’est plus que du fric et pas toujours très propre.
 
En France, Marine Le PEN – on le voit à chaque élection – tient en main les cartes du peuple. Pas les cartes des "Zelites", des "Bobos", des Médias, des Acteurs et Joueurs de Foot apatrides et multimillionnaires et ce sont des bonnes, très bonnes cartes.
Faisons en sorte qu’elle puisse s’en servir en lui en donnant les moyens : 
La Présidence de la France en 17.
 
Francis NERI
03 04 15

24/07/2013

Une certaine mondialisation

J’ai lu, dans le Figaro, un article sur Pierre Gattaz, le nouveau patron des patrons qui nous explique « pour quoi faire » la présidence du Medef.

Après la litanie sur la France qui tombe lentement, bref après avoir bien enfoncé des portes ouvertes, il nous sort la meilleure : La France n’a pas encore accepté les REGLES de la mondialisation ! Oui vous avez bien lu, Pierre Gattaz parle de règles à accepter ! Et pour bien enfoncer le clou, il rajoute :La mondialisation PEUTêtre vertueuse et humaine.

Ben voyons Monsieur Gattaz espérez vous nous faire prendre encore longtemps des vessies pour des lanternes ?

Ce n’est pas la mondialisation que les français rejettent, comme Marine Le Pen d’ailleurs, mais justement son absence de règles.

Nous voulons la mondialisation, et l’Europe avec, mais que les deux soient régulées, contrôlées et sanctionnées lorsque les règles ne sont pas respectées :

Règles économiques, financières, industrielles, éco-systémiques, culturelles, de souveraineté des peuples.  

Les règles de production et d’utilisation des richesses.

Les règles d’honnêteté et d’exemplarité de certains exacteurs qui remplissent leurs poches au nom de la république, de la démocratie, du multiculturalisme, du vivre ensemble ou de la libre entreprise.

Des règles qui sanctionnent la corruption des élites, les abus de pouvoir, les violations flagrantes du droit des peuples.

Nous ne croyons pas une seconde que votre mondialisation puisse « être vertueuse et humaine». Vous et vos amis, allez tout simplement profiter des pratiques en cours en prétendant les « faire évoluer » voire les « combattre », tout en sachant pertinemment que vous n’en ferez rien, car vous ne voudrez, ni ne pourrez rien faire.

Nous autres Français avons avant toute chose, à retrouver en France et dans le monde une légalité assurée.

Nous avons à reconstruire les fondements de la puissance étatique et de l’autorité.

Nous avons à re-éduquer, re-socialiser, re-former nos jeunes et moins jeunes, à effacer 60 années de culture, d’endoctrinement communo-socialiste et de compromissions de la droite.

Nous avons à faire face à une « invasion » islamiste que VOUS du patronat avez souhaitée puis voulue et enfin exécutée avec l’aide des divers pouvoirs de droite comme de gauche.

Oui la France est pour la mondialisation Monsieur PierreGattaz et c’est un ancien Président du CJD Alsace qui vous le dit.

Mais c’est la nôtre que nous voulons. La vôtre nous a fait suffisamment de mal. Nous n’en voulons plus, et ne vous en déplaise, nous allons essayer celle de Marine LE PEN, elle a pour nous des aspects séduisants et elle nous convient.

Francis NERI

http://semanticien.blogspirit.com