Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2014

La remigration ou la guerre

La remigration ou la guerre

Voici les termes du débat. Il y en aurait bien un troisième, mais il est encore plus effrayant qu’eux : la soumission — l’acceptation de la conquête par les conquis, du remplacement par les remplacés, de la colonisation par les colonisés ; la conversion, qui sait ? Faute de ce consentement au statut de dhimmi, la guerre est inévitable. D’ailleurs, même si ce n’est pas encore sur notre sol qu’elle se mène, elle est déjà là

Renaud Camus

Toutefois, que l’on ne s’y trompe pas, le principe de réalité est incontournable. Même si le programme du FN n’est ni parfait ni d’ailleurs figé, même si chacun ne s’y reconnaît pas entièrement, même si certains aimeraient qu’il aille plus loin et soit plus tranché sur certains sujets de société, même si d’autres le souhaiteraient plus souple sur d’autres matières, il reste qu’à ce jour et pour les prochaines échéances à venir, le Front national est la seule solution pragmatique alternative à l’UMPS. Dans l’offre politique actuelle, il représente l’unique solution crédible possédant des chances d’influencer le pouvoir. Et, mieux encore, de l’exercer. Il s’agit d’une occasion jamais entrevue dans l’histoire depuis l’après-guerre

Marc Desgorsses