Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2010

Gouvernance

Depuis plus de trente ans, nous nous sommes trompés de cible. Nous n'avions pas compris que notre « système » en valait bien un autre, qu'il était même supérieur à certains. Mais voilà, si un système : la démocratie, la laïcité, le libéralisme, est acceptable, tout dépend de la qualité de ceux qui le dirigent.

Depuis 1973, VGE nous disait avec fierté "avoir vidé le programme commun de la gauche". Puis il décidait avec son complice Jacques Chirac et quelques grands patrons de multinationales, que si nous voulions du pétrole il fallait ouvrir nos frontières aux mahométans, leur permettre d'appliquer leurs codes sociaux et leur religion (et par conséquence leurs lois) sur notre territoire.

Mais c'est, avant eux, Pompidou, qui a commencé en acceptant d'ouvrir le robinet de l'immigration pour répondre au Patronat de l'époque. Ce qui eut pour effet de faire baisser les salaires. Il est amusant de voir, aujourd'hui, la CGT et la CFDT se battre pour des "sans papiers" au regard des réalités sociales et des effets sur la classe "laborieuse" de l'immigration. Le Patronat a réalisé un bon coup. A commencer contre la France.

Donc, nos politiques, en collusion avec le grand patronat, nous ont trahis et vendus. Nous, nos entreprises, ses salariés, nos valeurs : gréco-latine, judéo-chrétiennes, républicaines, notre culture et bien d'autres choses encore.

Nous commençons à comprendre que l'islamisation de la France était voulue. C'est donc à ces individus, et à ceux qui leur ont succédé au pouvoir, qu'il faut s'en prendre, tout en nous opposant à ces islamistes qui veulent détruire nos systèmes de liberté, d'égalité, de fraternité et imposer leur Charia.

Rien ne pourra être fait sans nous être, au préalable, débarrassés de ces personnages et avoir mis un peu de raison dans la tête de ceux qui les suivaient, et les suivent encore, comme des moutons.

Toujours dans l'histoire de notre pays, des hommes et des femmes se sont levés contre la barbarie en commençant par faire le ménage dans leur propre camp.

Alors levons nous compagnons ! Prenons un immense balai et en avant.

Avec Résistance Républicaine, prenons acte du défi qui nous est adressé et, avec ceux qui pensent comme nous, et au delà de nos divergences, créons des alliances.

Ensemble, poussons les feux de nos projets. Jour après jour, construisons une « armée » solide et déterminée. Élisons des « commandants » courageux et compétents qui sauront mener à la victoire une France fière d'elle même et depuis trop longtemps soumise à la défaite.

Faites vos premiers pas avec la courageuse Christine TASIN, présidente. Rejoignez Résistance Républicaine ; vous aurez déjà fait beaucoup pour une France nouvelle.

Résistance Républicaine Alsace

iese67@gmail.com

.................................................................................................................

Bulletin d'adhésion à envoyer à Résistance républicaine,  La Grange, l'Ermite, 32120, Homps.

Je soussigné NOM..............................PRENOM...........................NE(E)le.....................................

ADRESSE..............................................................................REGION....................TELEPHONE........................PORTABLE...........................COURRIEL.........................Demande à devenir membre de l'association. Ci-joint chèque de 30 euros à l'ordre de Résistance républicaine (chômeurs et étudiants peuvent obtenir une réduction sur simple demande).

SIGNATURE...........................................................................

 

 

Commentaires

L'administration devrait apprendre de blogs comme celui-ci où les choses soient claires et concises.

Écrit par : Descargar | 17/02/2011

Les commentaires sont fermés.