Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2017

La voie du guerrier

Il existe bien une oligarchie profitant de la situation, eu égard au spectacle du détournement des biens privés et publics auquel nous assistons presque quotidiennement.

Mais il ne s’agit pas d’un machiavélique plan d’ensemble.

Cela ne doit pas nous détourner de notre cible première : la logique collective destructrice qui entraîne hommes et pays dans le gouffre.

Tout homme peut se convertir en soldat, s’il doit se mobiliser pour sa propre dignité ou celle des siens lorsqu’elle est gravement atteinte. Il montrera ainsi que l’égalité de condition des hommes peut être rappelée à tout instant par ce moyen. Il s’opposera à une liberté qui ne s’arrête pas là où commence celle des autres, mais se nourrit au contraire du saccage de celle-ci. Ce n’est pas la philosophie politique qui montrera au néo-libéralisme l’existence d’une transcendance, mais la noblesse de la voie du guerrier, rappelant à l’ordre maffieux son fondement de peur et de lâcheté.

Marc Rameaux

06 10 17

29/10/2010

Interdits aux juifs et aux chiens

L'analyse systémique consiste à étudier un système à partir de ses relations et, ensuite voir comment nous pouvons y établir un certain nombre de régulations.

A voir ce qu'il est advenu des relations du « système monde » il est très présomptueux de penser que les rétroactions négatives, celles qui « calment » un système qui s'emballe, l'emporteront sur les rétroactions positives qui accélèrent sa dégradation (entropie).

Que faire mes amis ! Que faire ! Peut on encore arrêter cette machine qui entraîne deux systèmes farouchement antagonistes vers l'affrontement final ?

La Jordanie interdit officiellement le port de la Kippa

Israël 2.0 | 28 octobre 2010 at 1:37 | Catégories : Proche-Orient | URL : http://wp.me/p11Z81-fy

Cela faisait déjà quelques années que la Jordanie nous couvait cela. Après avoir interdit l'entrée d'exemplaires de l'ancien ou du nouveau testament, après avoir interdit aux juifs de visiter le pays avec dans leurs bagages des Téfilines (pourtant essentielles pour les prières du matin), voilà que le Royaume hachémite interdit officiellement le port de la Kippa

Un homme d'affaires israélien qui visite régulièrement la Jordanie, a été étonné quand on lui a demandé de retirer sa kippa, de la laisser dans un coffre fort et de la récuprérer en prenant l'avion du retour. "Nous savions qu'ils confisquaient déjà les téfilines, que récemment ils ont interdit les chapeaux des juifs orthodoxes... Aujourd'hui ce sont les kippot (pluriel de kippa)." En fait, le problème des jordaniens, ce sont les juifs, non ?

"Le douanier nous a demandé d'enlever nos kippot. Nous pensions qu'il s'agissait d'une procédure de sécurité. Mais quand nous les avons remises, la police est venue nous arrêter et nous a expliqué que "porter la kippa n'est pas dans notre intérêt sécuritaire". Nous avons donc été forcé de déposer les kippot dans un coffre fort.

Yossi Levy, directeur des communications israéliennes au ministère des Affaires étrangères a confirmé qu'il y avait "des désaccords avec nos homologues jordanien en ce qui concerne les objets de culte juifs entrant dans le Royaume hachémite".

"Nous recevons un nombre croissant de plaintes déposées par des visiteurs israéliens qui déclarent que des objets religieux sont confisqués à la frontière pour des raisons de sécurité." Ils expliquent cela par la nécessité de protéger les visiteurs.

Mais le problème va bien plus loin. Des dizaines de plaintes sont arrivés en Israël à cause des panneaux "interdits aux juifs et aux chiens", visible dans les boutiques et restaurants de la ville touristique de Pétra. Ces affichettes sont en place depuis quelques années et jamais les autorités Jordaniennes n'ont agis pour les faire enlever.

Source Yediot Aharonot - Adaptation et analyse Jonathan-Simon Sellem - JSSNews



 

28/09/2010

Gouvernance

Depuis plus de trente ans, nous nous sommes trompés de cible. Nous n'avions pas compris que notre « système » en valait bien un autre, qu'il était même supérieur à certains. Mais voilà, si un système : la démocratie, la laïcité, le libéralisme, est acceptable, tout dépend de la qualité de ceux qui le dirigent.

Depuis 1973, VGE nous disait avec fierté "avoir vidé le programme commun de la gauche". Puis il décidait avec son complice Jacques Chirac et quelques grands patrons de multinationales, que si nous voulions du pétrole il fallait ouvrir nos frontières aux mahométans, leur permettre d'appliquer leurs codes sociaux et leur religion (et par conséquence leurs lois) sur notre territoire.

Mais c'est, avant eux, Pompidou, qui a commencé en acceptant d'ouvrir le robinet de l'immigration pour répondre au Patronat de l'époque. Ce qui eut pour effet de faire baisser les salaires. Il est amusant de voir, aujourd'hui, la CGT et la CFDT se battre pour des "sans papiers" au regard des réalités sociales et des effets sur la classe "laborieuse" de l'immigration. Le Patronat a réalisé un bon coup. A commencer contre la France.

Donc, nos politiques, en collusion avec le grand patronat, nous ont trahis et vendus. Nous, nos entreprises, ses salariés, nos valeurs : gréco-latine, judéo-chrétiennes, républicaines, notre culture et bien d'autres choses encore.

Nous commençons à comprendre que l'islamisation de la France était voulue. C'est donc à ces individus, et à ceux qui leur ont succédé au pouvoir, qu'il faut s'en prendre, tout en nous opposant à ces islamistes qui veulent détruire nos systèmes de liberté, d'égalité, de fraternité et imposer leur Charia.

Rien ne pourra être fait sans nous être, au préalable, débarrassés de ces personnages et avoir mis un peu de raison dans la tête de ceux qui les suivaient, et les suivent encore, comme des moutons.

Toujours dans l'histoire de notre pays, des hommes et des femmes se sont levés contre la barbarie en commençant par faire le ménage dans leur propre camp.

Alors levons nous compagnons ! Prenons un immense balai et en avant.

Avec Résistance Républicaine, prenons acte du défi qui nous est adressé et, avec ceux qui pensent comme nous, et au delà de nos divergences, créons des alliances.

Ensemble, poussons les feux de nos projets. Jour après jour, construisons une « armée » solide et déterminée. Élisons des « commandants » courageux et compétents qui sauront mener à la victoire une France fière d'elle même et depuis trop longtemps soumise à la défaite.

Faites vos premiers pas avec la courageuse Christine TASIN, présidente. Rejoignez Résistance Républicaine ; vous aurez déjà fait beaucoup pour une France nouvelle.

Résistance Républicaine Alsace

iese67@gmail.com

.................................................................................................................

Bulletin d'adhésion à envoyer à Résistance républicaine,  La Grange, l'Ermite, 32120, Homps.

Je soussigné NOM..............................PRENOM...........................NE(E)le.....................................

ADRESSE..............................................................................REGION....................TELEPHONE........................PORTABLE...........................COURRIEL.........................Demande à devenir membre de l'association. Ci-joint chèque de 30 euros à l'ordre de Résistance républicaine (chômeurs et étudiants peuvent obtenir une réduction sur simple demande).

SIGNATURE...........................................................................